BFMTV

Charente-Maritime: des pompiers refusent un don de 2382 euros de la part des gilets jaunes

Les gilets jaunes de Marennes-Oléron le 15 décembre.

Les gilets jaunes de Marennes-Oléron le 15 décembre. - Xavier Leoty - AFP

L’Oeuvre des pupilles des sapeurs-pompiers a décliné l’offre des gilets jaunes de Marennes-Oléron, désapprouvant la manière dont les sous avaient été récoltés.

C’était pourtant une belle somme. Depuis décembre, l’opération "Les gilets jaunes ont du coeur" récoltait de l’argent à Marennes-Oléron, au cours de manifestations organisées en Charente-Maritime ou encore lors d’opérations péages ouverts. Le tout au profit de L’Œuvre des pupilles des sapeurs-pompiers, qui vise à aider les familles des sapeurs-pompiers en cas de décès.

Alors que 2382 avaient été récoltés, l’association a finalement refusé les sous offerts par les gilets jaunes, rapporte Sud Ouest. Le motif? Ils avaient été récoltés en vendant des autocollants estampillés “ras-le-bol” et “ras-le-cul”.

Une opération de communication à laquelle n’ont pas souhaité être rattachés les sapeurs-pompiers. Les gilets-jaunes de Marennes-Oléron se sont ensuite tournés vers la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), qui a à son tour refusé le don pour des raisons similaires.

Un don qui a finalement trouvé preneur

Après un autre refus, ce sont finalement les Centres communaux d’action sociale de Marennes, Bourcefranc, Le Château-d’Oléron, Dolus et Saint-Georges-d’Oléron qui ont accepté le don, en se partageant 417 euros chacun. 300 euros ont également été offerts au boulanger de l’île d’Oléron qui avait accepté que les manifestants campent sur son terrain. 

Les gilets jaunes de Marennes-Oléron se sont tout de même dits satisfaits de l’usage fait de l'argent récolté: "Notre action a été détournée de notre objectif de départ, nous en sommes désolés pour les donateurs, mais cela profite à des personnes en difficulté et rejoint le sens et revendications de notre mouvement. Le malheur des uns fait le bonheur des autres", ont-ils expliqué à Sud Ouest

Juliette Mitoyen