Attentat de Nice: 24 heures de vidéosurveillance effacées pour éviter leur "diffusion non contrôlée"

Les images de vidéosurveillance liées à l'attentat ont été copiées (photo d'illustration)
 

La justice a demandé l'effacement de 24 heures de vidéosurveillance à Nice, provenant des caméras situées sur la Promenade des Anglais le 14 juillet. Le parquet de Paris justifie cette décision pour éviter toute fuite.

Votre opinion

Postez un commentaire