BFMTV

Agressions homophobes: sécurité renforcée à Paris

La présence policière a été renforcée à Paris, dans certains quartier, après plusieurs agressions homophobes.

La présence policière a été renforcée à Paris, dans certains quartier, après plusieurs agressions homophobes. - -

La présence policière a été renforcée dans des quartiers fréquentés par la communauté homosexuelle à Paris après deux agressions "très probablement homophobes" commises il y a deux semaines.

Après l'escalade de violence à l'encontre des homosexuels la semaine dernière, marquée par des agressions homophobes dans plusieurs villes de France, la sécurité a été renforcée à Paris.

Le préfet de police a ainsi annoncé que la présence policière avait été renforcée, dans des quartiers fréquentés par la communauté homosexuelle à Paris, après deux agressions "très probablement homophobes" commises il y a deux semaines.

"Eviter que de tels actes ne se reproduisent"

"Je souhaite assurer les élus de ce Conseil que tout, absolument tout, est actuellement mis en oeuvre pour identifier les auteurs de ces actes et les traduire devant la justice", a déclaré devant les élus parisiens le préfet de police de Paris, évoquant les enquêtes judiciaires sur ces deux agressions "à caractère très probablement homophobes" commises dans la nuit du 6 au 7 avril dans les Xe et XIXe arrondissements.

"Afin d'éviter que de tels actes ne se reproduisent", la présence policière a été "renforcée aux lieux et aux heures de forte affluence", dans les quartiers de la capitale "les plus concernés", a indiqué Bernard Boucault.

Depuis le début des discussions sur le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels, des associations ont dénoncé une libération de la parole homophobe. Près de 5.000 personnes ont manifesté dans le IVe arrondissement parisien le 10 avril pour dénoncer la recrudescence d'actes violents visant les homosexuels.

À Lille, le préfet du Nord a déjà demandé une telle mesure jeudi, après que trois employés d'un bar homosexuel ont été blessés mercredi.


À LIRE AUSSI:

>> Trois fois plus d'actes homophobes signalés début 2013

>> Agressés à Paris: "c'est le visage de l'homophobie"