BFMTV

A quelle heure va débuter le déconfinement lundi 11 mai?

Comme dans ce salon de coiffure allemand, les commerçants français vont devoir faire respecter des mesures de distanciation sociale.

Comme dans ce salon de coiffure allemand, les commerçants français vont devoir faire respecter des mesures de distanciation sociale. - AFP

La levée progressive des mesures de confinement vont débuter lundi 11 mai. Ce jour-là, c'est dès minuit que les Français pourront sortir progressivement de l'isolement avec des déplacements autorisés sans autorisation, dans un rayon de 100 km.

Selon nos informations, c'est dès minuit, ce lundi 11 mai, que les Français retrouveront une partie de leur liberté de circulation après deux mois de confinement.

La France va progressivement, comme le martèle le gouvernement depuis plusieurs jours, reprendre son activité. Sorties autorisées sans attestation, réouverture de certaines écoles, des commerces, reprise plus intense des transports... "A partir du 11, une nouvelle étape va commencer", avait souligné mardi Emmanuel Macron après deux mois de mesures restrictives.

"Il est aussi indispensable dans le cadre d'un respect de cadre strict de pouvoir redémarrer la vie de la nation", a plaidé devant les sénateurs Jean Castex, le "monsieur déconfinement" du gouvernement. Désormais, les autorités tentent de mettre en oeuvre un équilibre entre le respect de la doctrine sanitaire et le redémarrage de la vie économique du pays.

Dès lundi prochain, des écoles rouvriront pour les enseignants. Les enfants, dont les parents ont fait le choix de les faire retourner à l'école, pourront être accueillis dès le mardi 12 mai. "Le 11, dans la plupart des écoles, ce sera une journée de pré-rentrée, pour s'organiser entre soi, a précisé le président de la République lors d'un déplacement dans les Yvelines. Le 12 ou le 14, on va accueillir progressivement les enfants." Les collèges rouvriront eux à partir du 18 mai dans les départements classés en vert.

Les commerçants "dans les starting block"

Les commerces vont également pouvoir rouvrir à partir de lundi 11 mai. Vêtements, livres, produits de beauté, fleuristes, salons de coiffure... toutes les boutiques non alimentaires vont pouvoir lever le rideau, à la condition de faire respecter les mesures de distanciation sociale entre employés et avec les clients.

"Plus de 90% de nos adhérents veulent rouvrir tout de suite, explique-t-on à la Confédération des commerçants de France, contactée par BFMTV.com. Ils sont déjà dans leurs magasins pour tracer des marquages au sol, pour organiser les distributions de gel hydroalcoolique et de masques." "Ils sont dans les starting block depuis une semaine", ajoute-t-on à la confédération qui regroupe 19 fédérations de commerçants indépendants, soient 450.000 entreprises.

Toutefois lundi, jour traditionnel de fermeture dans les centres villes, certains commerçants se garderont de rouvrir leurs boutiques et en profiteront pour "faire revenir les employés, réceptionner les livraisons... Ce qui est sûr c'est qu'ils peuvent rouvrir dès lundi s'ils le veulent." Les centres commerciaux de moins de 40.000 m² sont également autorisés à rouvrir, pour ceux dont la taille est supérieure, c'est à la discrétion du préfet. En région parisienne, les plus importants resteront fermés. 

Alors que les sorties vont être autorisées sans autorisation, en cas de déplacement de moins de 100 kilomètres, certains parcs et jardins pourront rouvrir, là encore si le virus ne circule pas de manière active dans le département. Il sera aussi possible de se rendre au cimetière, dans les petits musées ou la bibliothèque dès lundi, à condition que les établissements soient ouverts ce jour-là.

Partout dans le pays, des mesures sanitaires strictes devront être respectées avec des mesures de distanciation, des gestes barrière et le port obligatoire du masque dans certaines situations. D'autant plus que la reprise épidémique est toujours possible, comme le montre le récent exemple d'un nouveau foyer découvert en Dordogne, à la suite d'une cérémonie d'obsèques.

L'Europe se déconfine

La France va suivre ses voisins européens qui ont déjà entamé leur déconfinement. L'Italie, qui est resté longtemps le premier pays touché par l'épidémie de coronavirus, a commencé à reprendre une activité la semaine dernière. Avec 4,5 millions de salariés qui ont repris le chemin du travail, le pays a connu une première journée de déconfinement prudent - pas de bar, ni de restaurant ouvert, distanciation sociale maintenue - dans le calme, sans qu'il y ait de problèmes dans les transports publics. Aucune ruée ou cohue n'a été constatée non plus. 

En Italie, comme en Espagne, les écoles resteront fermées jusqu'en septembre. Le Portugal se déconfine lui aussi peu à peu. Le port du masque est obligatoire dans les transports, les petits commerces ont pu rouvrir en début de semaine. Les salons de coiffure et d'esthétique ne reçoivent que sur rendez-vous. L'Allemagne, où les premières mesures de levée du confinement ont été prises le 20 avril, va elle accélérer ses réouvertures. Toutes les écoles, y compris primaires, ainsi que les jardins d'enfants vont pouvoir rouvrir, sous conditions, à partir de la semaine prochaine. Les restaurants, cafés, bars et hôtels vont pouvoir rouvrir localement. 

Justine Chevalier