BFMTV

SONDAGE BFMTV - Le déconfinement inquiète deux Français sur trois

Une buraliste équipée d'un masque en vue du déconfinement prévu le 11 mai à Savenay, près de Nantes.

Une buraliste équipée d'un masque en vue du déconfinement prévu le 11 mai à Savenay, près de Nantes. - Loic VENANCE / AFP

Réouverture des écoles, des commerces, port du masque obligatoire dans les transports en commun et déplacements limités à un rayon de 100km: pour deux tiers des Français, le déconfinement progressif qui va s'amorcer le 11 mai est source d'inquiétude.

À moins d'une semaine du début du déconfinement, les Français semblent plus inquiets que soulagés face à cette échéance. Un nouveau sondage Elabe pour BFMTV publié ce mercredi révèle que 2 Français sur 3 (67%) sont inquiets face la perspective du déconfinement qui devrait être mis en place progressivement sur tout le territoire à partir du 11 mai.

Dans le détail, 48% d'entre eux se disent plutôt inquiets, et 19% très inquiets - un chiffre en hausse de 4 points par rapport à la semaine précédente.

Les seniors particulièrement inquiets

Selon le sondage, cette préoccupation a fortement augmenté chez les personnes âgées de 65 ans et plus, population la plus vulnérable face au coronavirus. À l'approche du 11 mai, 70% des sondés de cette tranche d'âge se considèrent inquiets à l'idée du déconfinement, soit 13 points de plus que mercredi dernier.

Mais l'inquiétude a également gagné les plus jeunes, notamment chez les 18-24 ans, puisqu'ils sont désormais 63% à faire part de leur inquiétude: un chiffre en hausse de 16 points en une semaine. 

Elabe pour BFMTV
Elabe pour BFMTV © -

La préoccupation face à la propagation du Covid-19 demeure, elle-aussi, particulièrement élevée. En effet, 8 Français sur 10 (80%) témoignent toujours de leur inquiétude (+2 points par rapport à mercredi dernier) par rapport à l'épidémie. Parmi eux, 29% se disent "très inquiets", et 51% "plutôt inquiets".

Léger regain de confiance en l'exécutif

Alors que la situation sanitaire s'améliore doucement et que le nombre d'hospitalisations et le nombre d'admissions en réanimation continuent leur baisse, la confiance des Français à l'égard de l'exécutif s'améliore légèrement. 4 personnes interrogées sur 10 (40%) disent désormais faire confiance au gouvernement pour gérer cette crise: un chiffre en hausse de 2 points par rapport à la semaine passée, après une baisse constante depuis le 14 avril. Néanmoins, 6 Français sur 10 (60%) ne lui font toujours pas confiance. 

En revanche, de plus en plus de Français portent un avis négatif sur la préparation du confinement par l'exécutif. Selon notre sondage, ils sont désormais 67% à juger que celle-ci est mal gérée, un chiffre en hausse de 12 points en seulement une semaine. Parmi eux, 29% l'estiment même "très mal" préparé. L'opinion publique continue de déplorer la gestion du stock de masques et de tests par l'exécutif. Moins de 2 Français sur 10 (17%) jugent que ces approvisionnements ont été bien gérés par l'exécutif. 

Elabe pour BFMTV
Elabe pour BFMTV © -

À l'approche du déconfinement, les Français doutent de la possibilité de mettre en place concrètement les gestes barrières recommandés par les autorités sanitaires en vue de limiter la propagation du virus. Une grande majorité des personnes interrogées estime qu'il sera impossible de faire respecter les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale au quotidien: 91% jugent que cela ne sera pas possible dans les écoles maternelles, 85% dans les transports en commun, et 81% dans les écoles primaires. 

Ainsi, 8 Français sur 10 (83%) sont toujours inquiets à l'idée de devoir emprunter les transports en commun. En région parisienne où les transports sont souvent bondés aux heures de pointes, ce chiffre grimpe même à 86%. Par ailleurs, le sondage révèle que 75% des parents d'élèves sont préoccupés à la perspective de renvoyer leurs enfants sur les bancs de l'école ou à la crèche.

Elabe pour BFMTV
Elabe pour BFMTV © -

Un tiers des parents renverront leurs enfants à l'école

L'opposition à la réouverture des établissements scolaires le 11 mai progresse d'ailleurs dans l'opinion. 70% des Français se prononcent désormais contre leur réouverture progressive: un chiffre qui augmente de 10 points en une semaine, et de 25 points en quinze jours. 

59% des parents d'enfants scolarisés envisagent donc de ne pas laisser leur enfant retourner à l'école après le 11 mai, tandis que 33% d'entre eux comptent les y renvoyer. 8% de parents n'ont toujours pas pris de décision. 

Elabe pour BFMTV
Elabe pour BFMTV © -

Mais malgré l'inquiétude, lorsqu'on interroge les Français sur ce qu'ils aimeraient faire à la levée progressive du confinement, la plupart pensent à retrouver leurs proches. 59% des sondés envisagent de partager un moment avec leurs parents, enfants ou un autre membre de leur famille. 44% pensent à partager un moment entre amis.

Sondage Elabe pour BFMTV réalisé par Internet le 4 et 5 mars 2020 sur un échantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Jeanne Bulant