BFMTV

A Paris, les riverains du port de Javel en guerre contre l'usine Lafarge

Des habitants des 15e et 16e arrondissement de Parirs montent au créneau contre le projet de développement de la centrale à béton du groupe Lafarge, en bord de Seine. Outre les nuisances sonores, ils s'inquiètent pour leur santé et veulent saisir la justice administrative.

A quelques encablures de la Tour Eiffel et du pont Mirabeau, un bâtiment nettement moins reconnu pour son architecture provoque la colère des riverains. Installée port de Javel, à proximité du parc André-Citroën, le centrale béton du groupe Lafarge cristallise l'opposition d'habitants du 15e et du 16e arrondissement. Depuis son balcon dans le 16e, Dominique Velle, présidente de l'association Rive Javel a une vue directe sur l'usine.

"C'est un bruit qui ne s'arrête jamais. Il y a l'activité en elle-même et puis les activités qui sont liées à l'exploitation, c'est-à-dire les barges qui créent une nuisance permanente", explique cette habitante. 

Chaque jour, des dizaines de camions et de bateaux acheminent des tonnes de béton pour approvisionner les chantiers d'Ile-de-France. Sur la rive gauche, à quelques mètres derrière l'usine, les habitants de la tour Orphée ont d'autres inquiétudes.

"Le vrai sujet, ce sont les poussières qui peuvent être dangereuses pour la santé", assure François Leblond, membre du conseil de copropriété de la tour Orphée. 

Cet habitant du 15e explique retrouver quotidiennement de la poussière sur son balcon. Il a décidé de prélever des échantillons et de les faire analyser pour en déterminer la composition. 

Un nouveau site plus propre et moins bruyant? 

Installée en bord de Seine depuis 1960, l'usine doit prochainement se déplacer d'une centaine de mètres dans le cadre d'un projet de réaménagement du port de Javel. Le cimentier mise sur sa nouvelle infrastructure pour assurer la tranquillité des habitants.

"Il n'y a pratiquement plus de bruit sur ces nouvelles unités de production. On travaille sur le bruit, sur l'eau, sur la poussière, justement pour limiter toutes les nuisances", assure Thierry Flandre, directeur général de Lafarge-Holcim Bétons France. 

Mais pour les habitants, le renouvellement de l'usine est une "incohérence" en plein mouvement de reconquête des berges de Seine, à l'image de la piétonnisation des voies sur berge.

Usine et piscine flottante côte à côte

Après un appel à projets de la mairie de Paris, un complexe aquatique et une piscine flottante devraient en effet voir le jour sur le port de Javel. La guinguette baptisée "La Javel" déjà installée chaque été doit aussi voir ses installations agrandies. La volonté de mettre en valeur le port par ces infrastructures, tout en conservant l'usine n'est pas compatible, selon les habitants.

Farouchement opposées à toute nouvelle cimenterie, ils ont décidé de saisir les tribunaux administratifs pour contester le permis de construire délivré par la mairie et l'autorisation d'exploitation de la préfecture de police. 
Le projet de piscine sur le Port de Javel.
Le projet de piscine sur le Port de Javel. © Seine Design - Zoom - Why Not Productions
C. B avec Alexandre Chauveau, William Helle, Christophe Carnino