BFMTV

14-Juillet: les feux d'artifice seront rares, même s'ils ne sont pas interdits

Le feu d'artifice du 14 juillet 2019 à Paris

Le feu d'artifice du 14 juillet 2019 à Paris - GEOFFROY VAN DER HASSELT

Certaines communes ont décidé de maintenir l'événement en le remodelant, tandis que d'autres ont fait le choix d'annuler purement et simplement le spectacle.

C'est une fête nationale qui n'aura pas la même couleur que les autres années. Alors que traditionnellement le 14-Juillet rime avec feu d'artifice, l'édition 2020 sera fortement disparate, sans harmonie au niveau national. De nombreuses communes, crise sanitaire liée au coronavirus oblige, ont pris des mesures pour s'adapter aux circonstances, en annulant ou en maintenant le programme avec des adaptations afin de permettre le respect des gestes barrières et la distanciation physique.

En la matière, seuls les préfets et maires sont compétents, ce qui empêche juridiquement l'édiction de directives au niveau national.

À Paris, il a été décidé de maintenir le feu d'artifice, mais le périmètre autour de la tour Eiffel sera interdit mardi soir, afin d'éviter les rassemblements. En Île-de-France, certaines communes ont toutefois décidé de maintenir l'événement, comme c'est le cas à La Courneuve et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) ou Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), indique Le Parisien.

Annulations, report...

D'autres communes ont quant à elles tout simplement pris la décision d'annuler les festivités, comme à Lyon (Rhône), Cherbourg (Manche), Saint-Malo, Rennes (Ille-et-Vilaine), Caen (Calvados), Laval (Mayenne), Angers (Maine-et-Loire), Tours (Indre-et-Loire), Strasbourg (Bas-Rhin), Besançon (Doubs), Bordeaux (Gironde), Cannes (Alpes-Maritimes), Marseille (Bouches-du-Rhône), Toulouse (Haute-Garonne), ou encore Carcassonne (Aude).

Certaines communes ont décidé d'interdire le feu d'artifice du 14 juillet
Certaines communes ont décidé d'interdire le feu d'artifice du 14 juillet © BFMTV

À Clermont-Ferrand, le feu d'artifice est annulé pour ce 14 juillet, mais il pourrait toutefois être reporté au 12 septembre, si les conditions sanitaires futures permettent sa tenue, indique la Ville sur son site internet, ce qui coïnciderait avec le départ de l'étape du Tour de France dans la cité arverne.

Des changements pour maintenir les festivités

D'autres communes ont opté pour une adaptation de l'événement, sans pour autant l'annuler. Ainsi, à Arles (Bouche-du-Rhône), le spectacle pyrotechnique a été maintenu, mais déplacé: il se tiendra ce lundi 13 juillet dans la soirée à Salins-de-Giraud. Le choix s'est porté sur ce lieu en raison de la jauge, qui y est beaucoup moins importante qu'à Arles.

"La jauge est plus petite, et comme on a en général 1000 - 1500 personnes sur le lieu, la préfecture nous a autorisés à maintenir le feu d'artifice", expliquait ce lundi matin sur notre antenne Jean-Michel Jalabert, premier adjoint au maire d'Arles.

À Calais (Pas-de-Calais), la municipalité a aussi choisi d'opter pour une forme différente des autres années, sans toutefois annuler le feu d'artifice. Huit feux seront simultanément tirés depuis des lieux tenus secrets, afin qu'ils soient visibles de tous les Calaisiens, mardi à 23 heures.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV