BFMTV

Coronavirus: comment adapter les gestes barrières en vacances

Une plage près de Gerone, en Espagne, le 5 juillet 2020

Une plage près de Gerone, en Espagne, le 5 juillet 2020 - Josep LAGO © 2019 AFP

Le non-respect des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale en cette période estivale commence à inquiéter, faisant craindre une seconde vague.

Respecter les gestes barrières et les mesures de distanciation avec la même assiduité que ces derniers mois peut s'avérer difficile, en cette période de vacances d'été. En raison de la chaleur ou encore du soleil, certains estiment que les bons comportements pour lutter contre le Covid-19 ont déjà été abandonnés par les Français.

Le Pr Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, a dit sur BFMTV ce jeudi avoir constaté avec les autres membres du Conseil que "la distanciation sociale et les mesures barrières (étaient) en train de s'évanouir, et beaucoup plus vite qu'on aurait pu le penser".

La population appelée à "se responsabiliser"

"Il y a une perte quasi-complète des mesures de distanciation, en particulier chez la population jeune", avait déjà soulevé le professeur Jean-François Delfraissy jeudi matin dans un entretien à l'AFP. "Le port du masque dans les transports ou le lavage des mains sont des choses qui sont restées, mais par contre, les gestes de distanciation sociale plus généraux sont en train de se perdre. Et je dis 'attention, le virus circule encore'", avait-il alerté.

Un laisser-aller estival qui fait craindre aux autorités un rebond de l'épidémie de coronavirus, au moment où six nouveaux clusters et plus de 220 cas ont été identifiés en Mayenne ces dernières semaines. Invitée de BFMTV ce jeudi soir, la présidente de la région Pays-de-la-Loire Christelle Morançais a appelé les Français à "se responsabiliser", "surtout en cette période estivale où ce n'est pas simple".

"Ce qui est important, c'est de rappeler les gestes barrières et notamment le port du masque. Je pense qu'il y a un relâchement, et il faut en appeler à l'ensemble de la population. Car il va désormais falloir vivre avec le virus", a-t-elle mis en garde.

Lavage des mains régulier et port du masque

Le médecin généraliste Jérôme Marty exhorte, lui aussi, aux Français de continuer à porter des masques, ce jeudi sur BFMTV. "Portez des masques! Aérez les pièces! Ouvrez les fenêtres! Lavez-vous les mains! Tenez les distances, parce que le virus est encore parmi nous. Et si vous êtes en vacances, faites-le avec discernement", a-t-il lancé à l'attention des vacanciers.

"Ça ne sert à rien de porter un masque sur la plage, mais il faut le remettre dans les magasins", a-t-il encore conseillé.

"Qu'est-ce qui nous fait peur? Si on a une canicule, on va avoir des gens qui vont essayer de rentrer dans les bâtiments à la recherche de climatisation. On va donc avoir des concentrations de population dans les murs", s'inquiète le médecin. "Or s'il n'y a pas de port de masque à ce moment-là, on peut avoir une réexplosion et une rediffusion de l'épidémie".

Les autorités, à l'image de Santé Publique France, répètent qu'il faut s'efforcer de ne pas se toucher le visage, qu'il est important d'utiliser des mouchoirs à usage unique. Elles insistent aussi sur l'importance d'un lavage des mains régulier.

L'utilisation du gel hydroalcoolique demeure primordial, même si certains dermatologues mettent cependant en garde contre son utilisation pendant une exposition au soleil, en particulier sur les plages. Certaines solutions hydroalcooliques parfumées peuvent en effet avoir un effet irritant pour la peau.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV