BFMTV

11-Novembre: un monument dédié aux soldats morts en opérations extérieures inauguré par Macron

Emmanuel Macron va rendre hommage aux soldats morts pour la France en opérations extérieures en inaugurant ce lundi un monument dans le parc André-Citroën à Paris.

Un monument aux morts dédié aux soldats morts en opérations extérieures doit être inauguré ce lundi à Paris par Emmanuel Macron, à l'occasion des cérémonies du 11-Novembre.

Ce mémorial, niché dans le parc André-Citroën dans le 15e arrondissement, portera les noms des 549 soldats morts pour la France lors d'opérations à l'étranger depuis 1963, depuis la fin de la guerre d'Algérie. Quelque 600 de leurs proches sont attendus à la cérémonie d'inauguration dans l'après-midi. 

Au cœur de ce mémorial, une sculpture en bronze représentant six militaires, cinq homme et une femme, qui portent un cercueil invisible.

"C'était une manière de matérialiser l'absence et de faire un hommage à ceux qui restent, les porteurs sont là, les camarades. C'est aussi un hommage à ceux qui reviennent et ceux qui restent", explique le sculpteur Stéphane Vigny. 

"Se rendre compte" de l'engagement des soldats

Le monument est prévu pour être un mémorial pour les familles mais aussi un lieu de recueillement pour tous les Français. 

"Pour que le public puisse se rendre compte de ce que nos soldats font, de la profondeur de leur engagement et puisse se rendre compte sur les murs des noms, de tous les théâtres d'opération qui ont eu lieu depuis 1963", insiste Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'Etat aux anciens combattants. 

"Ce monument aux morts en opérations extérieures va malheureusement s'enrichir des noms des soldats qui continueront de mourir au combat (...). C'est une interpellation aux Français: qu'est-ce qui vaut qu'aujourd'hui vos soldats aillent au combat en votre nom", abonde le Général François Lecointre, chef d'Etat-major des armées, invité de BFMTV et de RMC ce lundi matin. 

Environ 7000 militaires français sont actuellement déployés en opérations extérieures, dont 4500 dans le cadre de l'opération Barkhane au Sahel. 

Carole Blanchard avec Charlotte Mesurolle