BFMTV

Une thèse en 180 sec. et le retour du Chikungunya: la semaine des sciences

Marie-Charlotte Morin, première au concours "Ma thèse en 180 secondes" du CNRS.

Marie-Charlotte Morin, première au concours "Ma thèse en 180 secondes" du CNRS. - -

Chaque samedi, BFMTV.com revient sur les principales actualités en matière de sciences et de santé. Cette semaine, une étudiante présente sa thèse en vidéo en 3 minutes, un ours brun est mort dans les Pyrénées et le virus du Chikungunya se fait plus menaçant.

Si vous avez tout raté de l'actualité des sciences et de la santé cette semaine, BFMTV.com vous permet de vous mettre à la page en un coup d'oeil.

• Législation. Les gouvernements européens ont donné jeudi leur accord politique à un compromis qui laisse le choix aux Etats membres d'autoriser ou d'interdire la culture des OGM sur leur territoire.

Vulgarisation. Marie-Charlotte Morin, finaliste du concours lancé par le CNRS "Ma thèse en 180 secondes", a conquis le public et le jury avec la présentation de son travail sur une cellule du rectum d'un ver.

• Mondial. Après les pandas chinois et l'éléphant allemand, c'est au tour d'une tortue brésilienne de faire son entrée dans le grand bain des remplaçants de Paul le poulpe pour pronostiquer les résultats des matchs de la Coupe du monde.

Disparition. Balou, un ours brun de 11 ans, avait été lâché en 2006 dans les Pyrénées. Il a été découvert mort cette semaine sur le territoire de la commune de Melles, en Haute-Garonne, vraisemblablement victime d'une chute

Débat. La Nasa rêve d'une exploration de Mars par l'homme. Mais son programme est voué à l'échec, pour l'Académie américaine des sciences. Elle épingle également la perte de la dominance des Etats-Unis dans l'espace, préconisant de retourner sur la Lune avant de conquérir Mars.

Confirmation. Les astronomes soupçonnaient que la Lune était née d'une collision entre la Terre et un objet stellaire massif. L'examen approfondi d'isotopes rapportés du satellite confirme ce qui n'était jusqu'à maintenant qu'une hypothèse.

Chikungunya. Le moustique tigre, principal "vecteur" du virus du chikungunya, reconnaissable à ses rayures noires et blanches est désormais "implantée" dans 18 départements du Sud de la France. La Guadeloupe s'inquiète elle aussi de la montée en puissance de l'épidémie.

Cancer. Le cancer reste une épreuve, même quand la maladie est vaincue. C'est ce que constate une vaste étude de l'INCA publiée mardi. Deux ans après le diagnostic, les personnes atteintes sont confrontées à des séquelles physiques, mais aussi des discriminations.

Aurélie Delmas