BFMTV

SpaceX: Bob Behnken et Doug Hurley racontent leur voyage jusqu'à l'ISS

-

- - Gregg Newton / AFP

Les deux astronautes, qui ont mené à bien cette spectaculaire mission, se sont montrés très satisfaits par le matériel fourni par la firme d'Elon Musk.

Un succès total. Samedi passé, sous les yeux de Donald Trump et de millions d'internautes, SpaceX, en collaboration avec la Nasa, a fait décoller avec réussite la fusée Falcon-9 avec à son bord deux astronautes. Il s'agissait de la première société privée à se voir confier, par l'agence spatiale américaine, une mission aussi prestigieuse et risquée.

Quelques 19h plus tard, la capsule Crew Dragon s'est amarrée avec succès à la Station spatiale internationale, sa destination finale, où Bob Behnken et Doug Hurley, ont pu rejoindre les occupants actuels, deux Russes et un Américain. 

"Félicitations (...) pour ce premier voyage habité pour Falcon-9, c'était incroyable", a déclaré Doug Hurley, quelques minutes après son arrivée dans l'ISS.

"Nous sommes très heureux"

En ce début de semaine, les deux astronautes américains ont répondu à plusieurs médias, notamment quant à la qualité de leur voyage, appelé, dans un futur plus ou moins proche, à s'ouvrir au grand public. 

"Nous sommes aussi ici pour évaluer notre mission, et jusqu'à maintenant, tout a été spectaculaire. C'est un très bon véhicule, il a très bien réagi à toutes nos demandes durant la mission et nous sommes très heureux de ça", a encore expliqué Doug Hurley auprès de CBS News

D'un point de vue plus technique, là aussi, SpaceX semble avoir répondu aux attentes des deux hommes, malgré quelques réglages en suspens. 

"La navette a de très bons propulseurs, qui ont montré toute leur puissance au moment du décollage. Les moteurs ont brûlé très brutalement pendant les deux premières minutes et demie", souligne-t-il, comparant la scène à celle du film Apollo 13. 

Ce dernier a également commenté les séparations successives des éléments de la fusée, qui ont finalement permis à la capsule de rejoindre le bon orbite. 

"Les moteurs du premier étage se sont donc arrêtés, puis il a fallu un certain temps entre la séparation du surpresseur et le démarrage du moteur à vide Merlin (moteur construit par SpaceX, ndlr).[...] C'est devenu un peu plus difficile avec le moteur Merlin, et il sera intéressant de parler aux gens de SpaceX pour savoir pourquoi la conduite sur la deuxième étape a été un peu plus difficile que pour la navette sur ces trois moteurs principaux", précise-t-il encore.

"Cinq étoiles" 

En ce qui concerne leurs combinaisons, les deux hommes se sont montrés dithyrambiques, assurant qu'elles étaient "très confortables."

Également créées par SpaceX, "elles méritent une note de cinq étoiles", rapporte encore Doug Hurley, cette fois-ci auprès de Business Insider

"Elles sont conçues pour nous permettre de nous asseoir dans nos sièges et de nous protéger en cas d'incendie ou de problème avec l'atmosphère à bord de Crew Dragon - s'il y a une fuite ou de la fumée ou quelque chose comme ça. [...] Il était clair qu'ils étaient prêts", conclut de son côté Bob Behnken.
Hugo Septier