BFMTV

Nausées, fatigue, maux de tête: une dure réacclimatation attend Thomas Pesquet

Thomas Pesquet dans sa combinaison spatiale.

Thomas Pesquet dans sa combinaison spatiale. - ESA - Nasa

Outre le voyage aux risques maîtrisés mais réels, le retour de l'astronaute en capsule Soyouz sera marqué par de réelles difficultés de réadaptation à la gravité terrestre et un inconfort certain.

Si l'adaptation à l'environnement spatial ne va pas de soi, le retour non plus. Les astronautes souffrent de tous les maux en rentrant sur Terre. Thomas Pesquet subira comme ses collègues le contrecoup de son séjour en impesanteur. Son corps va devoir se réadapter brutalement à la gravité terrestre.

"Impossible de sortir seul de la capsule (Soyouz qui doit les ramener vendredi, NDLR). Ils sont épuisés, malades, ne peuvent pas marcher. Ils ont le mal de l'espace, mais sur Terre. Ils ont des nausées le moindre mouvement de la tête est terrible pour eux parce qu'ils redécouvrent le poids de ce crâne qu'ils avaient oublié pendant six mois", détaille Serge Brunier, consultant scientifique pour BFMTV.

Les effets se font d'ailleurs sentir encore quelques temps après l'atterrissage. Les astronautes sont maladroits dans tous leurs gestes du quotidien. Mais avec l'entraînement, tout rentre dans l'ordre en une semaine. Sans oublier la nécessité d'une activité physique intense pour reconstituer la masse musculaire perdue dans l'espace, jusqu'à 20% du total.

David Namias avec Johanne Portal et Claire Fournier