BFMTV

Jusqu'à 39°C: la canicule de retour cette semaine

L'été se poursuit, et la canicule est loin d'être terminée. Elle promet même de s'intensifier pour la semaine à venir, avec des températures avoisinant les 39 degrés et un grand soleil sur l'ensemble de la France.

Les températures plus clémentes de ce week-end pouvaient laisser envisager une accalmie. Et pourtant, la canicule n'est pas finie. Dimanche, quatre départements étaient toujours en vigilance orange canicule: le Rhône, l'Ardèche, la Drôme et les Pyrénées Orientales.

Les fortes chaleurs risquent même de s'intensifier cette semaine, car les températures repartent déjà à la hausse ce dimanche. Dès lundi après-midi sur la majeure partie du territoire, les températures dépasseront les 30 degrés. 36 degrés sont attendus près de Montélimar, 35 à Grenoble ou encore 34 degrés sur le pourtour méditerranéen.

BFMTV
BFMTV © -

Les quelques précipitations présentes sur le quart Nord-Ouest laisseront quelques traces lundi mais devraient rapidement s'estomper dans la journée. Des nuages et quelques ondées seront encore présents de la Vendée jusque dans les Hauts-de-France, mais le reste du pays sera ensoleillé. 

Une masse d'air très chaud arrive sur le pays

Dès le milieu de semaine, un anticyclone va venir se caler sur l'ensemble de la France. Le temps sera donc très sec de la Normandie jusqu'aux frontières du Nord-Est, et cette masse d'air très chaud va s'intensifier à mesure que la semaine avancera, tout particulièrement dans la Vallée du Rhône.

Mardi et mercredi, on attend quelques orages ainsi que de légers nuages sur le pays. Les températures, elles, avoisineront entre 37 et 39 degrés dans le Sud-Est, notamment du côté de Marseille. Et dès le milieu de la semaine, les températures pourraient même grimper jusqu'à 40 degrés dans l'arrière pays méditerranéen. Il fera 28 degrés à Paris. 

BFMTV
BFMTV © -

Une chaleur extrême en fin de semaine

En fin de semaine, l'ensoleillement sera généralisé et cette chaleur extrême devrait également gagner les régions du nord qui atteindront à leur tour les 35 degrés.

Cette année le mois de juillet a battu des records de chaleur, avec en moyenne deux à quatre degrés au-dessus des normales saisonnières. Il s'agit du mois de juillet le plus chaud jamais observé depuis 1900, après ceux de 2006 et de 1983. 

Jeanne Bulant