BFMTV

Variant Omicron: Londres convoque une réunion d'urgence des ministres de la Santé du G7

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, portant un masque de protection anti-Covid, quitte le 10 Downing Street à Londres, le 17 novembre 2021

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, portant un masque de protection anti-Covid, quitte le 10 Downing Street à Londres, le 17 novembre 2021 - JUSTIN TALLIS © 2019 AFP

Les ministres des sept pays doivent notamment discuter de l'évolution de la situation sanitaire dans le monde alors que le nouveau variant se propage.

Le gouvernement britannique, qui occupe en ce moment la présidence tournante du G7, a annoncé dimanche convoquer le lendemain "une réunion d'urgence" de ministres de la Santé du groupe afin qu'ils s'attaquent à la question du variant Omicron du coronavirus.

Les ministres de la Santé de la France, des Etats-Unis, du Canada, d'Allemagne, d'Italie, du Japon et du Royaume-Uni se retrouveront donc "lundi 29 novembre pour discuter de l'évolution de la situation sur Omicron", lors d'une "réunion d'urgence", a annoncé le ministère britannique de la Santé dans un communiqué.

Des cas confirmés dans plusieurs pays

Cette décision intervient alors que des cas liés à la nouvelle souche ont été détectés dans plusieurs pays à travers le globe, notamment aux Pays-Bas où 13 cas ont été identifiés, en Italie et en Allemagne.

Au Royaume-Uni, trois cas ont pour l'instant été confirmés par l'Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA): le cas d'une personne qui s'était rendue à Londres mais qui a depuis quitté le pays, un cas dans la ville de Nottingham (centre de l'Angleterre) et le dernier dans celle de Chelmsford (est de Londres).

Fermeture de frontières

Alors que la pandémie a déjà fauché plus de cinq millions de vies dans le monde depuis fin 2019, l'arrivée durant la semaine écoulée du variant Omicron a été jugée "préoccupante" vendredi par l'Organisation mondiale de la santé.

Identifié en Afrique du Sud, il a poussé de nombreux pays à fermer leurs frontières à l'Afrique australe - dont l'Afrique du Sud, le Botswana, le Zimbabwe, la Namibie, le Lesotho, l'Eswatini, le Mozambique, mais aussi la Zambie, le Malawi ou l'Angola selon les cas - alors qu'ils venaient parfois à peine de se rouvrir au monde.

H.G. avec AFP