BFMTV

Variant Omicron: comment sont définis les cas "suspects" et "possibles"?

Un cas positif au variant Omicron du coronavirus, qui se répand à travers le monde, a été identifié sur l'île de La Réunion, a annoncé mardi un chercheur

Un cas positif au variant Omicron du coronavirus, qui se répand à travers le monde, a été identifié sur l'île de La Réunion, a annoncé mardi un chercheur - ERIC PIERMONT © 2019 AFP

Santé Publique France définit, dans une notice, les critères établissant qu'une personne est un cas suspect, possible ou confirmé d'une infection au variant Omicron. Elle détaille également quel type de test est recommandé pour chaque situation.

Quatre cas du variant Omicron ont été détectés ces derniers jours en France: à la Réunion, en Seine-et-Marne, dans le Haut-Rhin et en Vendée. En tout, Gabriel Attal a annoncé mercredi que "13 cas suspects" de cette souche du Covid-19 se trouvaient en France.

Afin d'établir si une personne est un cas suspect, possible ou confirmé d'infection au variant Omicron, Santé Publique France a publié, fin novembre, une notice avec plusieurs critères.

· Cas suspect

Un cas est considéré suspect quand il a été testé positif au Covid-19. Il faut aussi qu'il ait voyagé dans l'un des pays à risques les 14 jours précédents ou être un contact d'une personne qui revient de l'un de ces territoires.

Tout cas suspect doit alors faire l'objet, "sans délai", d'un test PCR de criblage, et non d'un test antigénique.

· Cas possible

Un cas est ensuite considéré comme possible quand il a été testé positif au Covid-19 et que le résultat du test PCR a pour criblage A0B0C0 ou A8B8C0. La personne peut aussi être simplement cas contact à risque d'un malade touché par le variant Omicron.

Tout cas possible doit alors faire l’objet "d’un séquençage à visée interventionnelle". Ce dernier a pour objectif, selon un document du ministère de la Santé, "de caractériser les souches responsables d’un cluster ou de toute situation jugée anormale dans un territoire donné".

· Cas confirmé

Enfin, un cas est bien sûr considéré comme confirmé quand il a été testé positif au Covid-19 et que le résultat de séquençage confirme la présence du variant Omicron ou de ses mutations spécifiques.

Tout cas confirmé doit "conduire à l’envoi sans délai, pour isolement, culture et caractérisation complète du virus, au CNR Virus des infections respiratoires (Institut Pasteur, Paris ou Hospices Civils de Lyon) d’un prélèvement non inactivé", précise Santé Publique France.

C.Bo. avec AFP