BFMTV

Trop exposer son enfant aux écrans diminue sa mobilité, alerte une étude

BFMTV

Une étude réalisée sur 552 enfants à Singapour montre que l'exposition prolongée aux écrans affaiblit la mobilité des plus jeunes, confirmant ainsi les recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé.

Qu’il s’agisse de tablettes ou de smartphones, les tout-petits sont exposés de plus en plus tôt aux écrans. Et une étude menée sur 552 enfants de 2 à 5 ans à Singapour montre que ceux qui ont passé le plus de temps devant sont moins mobiles que les autres, explique la revue scientifique The Lancet Child & Adolescent Health dans une publication repérée par Libération. Ces résultats donnent raison à l’Organisation Mondial de la Santé, qui alerte depuis plusieurs années sur les dangers des écrans chez les plus jeunes.

En moyenne, 2,5 heures d’écran par jour

L’équipe, composée de 16 chercheurs, a suivi 552 enfants entre leurs 2 et 5 ans, en demandant à leurs parents de noter les heures quotidiennes passées devant l’écran. À la fin des trois ans, ils les ont équipé d’un accéléromètre, c’est-à-dire un appareil qui capte et enregistre les accélérations d’un objet.

L'objectif était de "mesurer l’effet des écrans sur leur activité future, puis d’identifier précisément à quels types d’activités s’était substitué le temps passé devant", les écrans, détaille auprès de Libération Jonathan Bernard, épidémiologiste français de l’Inserm, co-auteur de l’étude.

Leurs travaux permettent d’abord d’établir une moyenne d’exposition quotidienne aux écrans de 2,5 heures. Sur l’ensemble des participants, seuls 19% sont devant les écrans moins d’une heure par jour, tandis que près d’un tiers (29%) regardent un écran plus de trois heures par jour.

Et cela n’est pas sans conséquence sur sa mobilité. Un enfant de 5 ans qui est exposé au moins 3 heures par jour aux écrans voit son activité physique abaissée de 40 minutes par jour par rapport à celui de deux ans qui passe moins d’une heure devant.

180 minutes d'activité physique quotidienne

Ces données viennent confirmer les dernières recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé dévoilée en avril dernier: “Pour grandir en bonne santé, l’enfant de moins de cinq ans doit passer moins de temps assis devant un écran ou attaché à son siège ou dans sa poussette”, affirmait l’OMS.

Il est ainsi conseillé de ne pas laisser un enfant de moins deux ans devant un écran et de ne le laisser pas plus d’une heure lorsqu’il atteint les deux ans. Des mesures qui doivent s’accompagner d’une activité physique (de modérée à forte) d’au moins 180 minutes, pour éviter tout risque d’obésité.

Esther Paolini