BFMTV

TOUT COMPRENDRE - Coronavirus: quand devez-vous retirer votre enfant de l'école?

Image d'illustration d'enfants dans un collège.

Image d'illustration d'enfants dans un collège. - Jeff Pachoud - AFP

Tests, isolement, cas contacts… BFMTV.com fait le point sur le nouveau protocole sanitaire dans les écoles, qui entre en vigueur ce mardi.

Avec le nouveau protocole sanitaire à l'école, dévoilé ce dimanche, il y aura moins de classes fermées dans les semaines à venir. C'est en tout cas ce qu'a promis sur RTL ce lundi Jean-Michel Blanquer, assurant au passage que la France est "l’un des pays où l'on a le plus réussi le retour à l’école”.

Test, isolement, cas contacts… Depuis la rentrée, les consignes sur les règles à suivre en cas de suspicion ou de cas confirmé de Covid-19 se multiplient, et il est parfois difficile pour les parents d’y voir clair. BFMTV.com fait le point sur les nouvelles mesures, qui entrent en vigueur ce mardi dans les établissements scolaires.

• Que faire si mon enfant a des symptômes?

Dans la majorité des cas, les enfants positifs au coronavirus sont peu symptomatiques ou asymptomatiques. Toutefois, si votre enfant présente des symptômes évocateurs du Covid-19 - infection respiratoire aigüe, fièvre, fatigue, douleur musculaire, maux de tête inhabituels, diminution ou perte du goût ou de l’odorat, diarrhée -, il ne doit pas retourner à l’école.

Il faut prendre rendez-vous chez votre médecin traitant. Ce dernier déterminera si un test PCR doit être effectué. S'il écarte le diagnostic du coronavirus, votre enfant pourra retourner en classe, mais à condition que vous signez une attestation sur l'honneur, indiquant qu'une consultation médicale a eu lieu et que le médecin n'a pas prescrit de dépistage.

• Si mon enfant a été testé positif?

Si votre enfant a été testé positif, il doit rester isolé pendant au moins sept jours à partir de la date de début des symptômes. S'il n'a plus de fièvre au septième jour, il peut retourner à l'école. S'il a toujours de la fièvre à ce moment-là, "l’isolement se poursuit jusqu’à 48h après la disparition des symptômes", précise le ministère de l'Éducation nationale. Pour la garde, l’un des parents peut alors bénéficier du congé enfant malade.

Vous devez également prévenir l'école. "Un défaut d’information rapide ne permettrait pas de repérer et interrompre les chaînes de transmission dans l’espace scolaire", insiste le ministère.

• Si quelqu'un de notre famille a été contaminé?

Si votre enfant a moins de 11 ans. Si un de vos proches a été testé positif, vous devez là encore ne pas l'envoyer à l'école et consulter son médecin traitant. L'isolement dure sept jours après le dernier contact avec le cas confirmé.

Le médecin, en accord avec la Caisse primaire d'assurance maladie, peut également choisir s'il faut, ou non, procéder à un test. "Il est généralement recommandé de faire tester l’enfant vivant sous le même toit qu’un cas confirmé", précise à BFMTV.com le ministère de l'Éducation nationale.

À l'issue des sept jours, et en l'absence de symptômes, l'enfant peut retourner à l'école. Il n'est pas obligatoire de fournir une attestation sur l'honneur signée des parents pour revenir en cours.

Si votre enfant est au collège ou au lycée. Il ne peut pas retourner dans son établissement jusqu'au résultat négatif d’un test RT-PCR réalisé 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé.

Vous devrez dans ce cas fournir une attestation sur l'honneur de la réalisation de ce test et du résultat négatif. En son absence, "l’éviction scolaire est maintenue jusqu’à sa production et pour une durée maximale de 14 jours".

• Si l'un de ses camarades est contaminé?

Le plus souvent lorsqu’un jeune enfant a été contaminé, il l’a été par une personne extérieure à l’établissement, au sein de sa famille, expliquent les autorités ces dernières semaines, en s'appuyant sur les dernières données scientifiques en la matière. L’enfant testé positif doit rester isolé chez lui pendant sept jours, "mais les enfants de sa classe pourront continuer à se rendre à l’école", a indiqué Olivier Véran lors de son point presse hebdomadaire jeudi.

"Cela vaut aussi pour les jeunes enfants qui sont accueillis en crèche ou chez un assistant maternel. Il est bien évident que la situation est différente si plusieurs enfants d’une même classe sont positifs et si il y a une chaîne de transmission manifeste", avait précisé le ministre de la Santé.

L'apparition d'un cas dans l'établissement de votre enfant ne suffit pas à fermer sa classe, que ce soit à l'école élémentaire, au collège ou au lycée. En revanche, si "trois élèves d’une même classe (de fratries différentes) sont positifs au Covid-19, alors les élèves et les personnels de la classe doivent être considérés comme contacts à risque", indique le ministère de l'Éducation nationale.

À partir de trois cas confirmés, l’établissement a donc la possibilité de fermer la classe, voire l’établissement de votre enfant. Jean-Michel Blanquer a indiqué ce lundi matin qu'environ 500 établissements sur 60.000 étaient ainsi fermés à cause du coronavirus. "Ce nouveau protocole va permettre d'avoir moins de classes fermées", a souligné le ministre.

Esther Paolini Journaliste BFMTV