BFMTV

Souffler ses bougies multiplie par 14 le nombre de bactéries sur le gâteau

Certaines personnes transmettent plus de bactéries que d'autres.

Certaines personnes transmettent plus de bactéries que d'autres. - Will Clayton - AFP

A la prochaine soirée d'anniversaire, vous compterez les bactéries plutôt que les bougies sur le gâteau.

Vous êtes vous déjà demandé le nombre de bactéries qui atterrissent sur le gâteau d'anniversaire quand une personne souffle ses bougies? Pour peu que celle-ci ait demandé l’aide d'un petit cousin pour qu’il arrête de pleurer dans son coin, la représentation peut devenir cauchemardesque.

Paul Dawson, un professeur en sécurité alimentaire s’est penché sur la question avec ses élèves, sur une idée de sa fille, précise The Atlantic. Pour les besoins de l’étude, les chercheurs n’ont pas utilisé un vrai gâteau mais un bout de polystyrène qui en avait la forme, recouvert d’une feuille d’aluminium, d’un (vrai) glaçage, et bien sûr, de bougies.

Les auteurs de l’étude se sont tout de même autorisé une pizza avant l’expérience pour recréer les conditions d’une vraie fête, explique Paul Dawson au magazine américain. "Nous avons pensé que cela aiderait les glandes salivaires à se mettre en jambes", se justifie-t-il.

Après avoir joyeusement soufflé sur les bougies, l’équipe a dilué le glaçage avec de l’eau stérilisée et l’a étalé dans des boîtes de Petri, avant de laisser les colonies de bactéries se développer.

Jusqu'à 120 fois plus de bactéries

Paul Dawson et ses chercheurs ont alors découvert le glaçage sur lequel ils avaient soufflé présentait en moyenne 1400% de bactéries en plus qu’une surface intacte, soit quatorze fois plus. Dans certains cas, il y avait même jusqu’à 120 fois plus de bactéries.

"Certaines personnes ne transmettent pas de bactéries en soufflant, alors que certaines d’entre elles, pour une raison ou une autre, en envoient énormément", résume le responsable de l’étude.

Pas de chance, cela dépend donc de la personne qui vous invite à son anniversaire. Mais pour le professeur en sécurité alimentaire, ce n’est pas un réel souci. "En réalité, si vous faisiez ça 100 000 fois, les probabilités de tomber malades seraient toujours minimes", affirme-t-il.

En conclusion: souffler ses bougies sur un gâteau est sale, mais n’est absolument pas dangereux pour vos invités. Si tant est que vous n’êtes pas malade.

Liv Audigane