BFMTV

Pompiers, aides à domicile, plus de 75 ans... comment le gouvernement va organiser leur vaccination?

Image d'illustration de la vaccination

Image d'illustration de la vaccination - JOEL SAGET / AFP

Si les pompiers et aides à domicile seront traités comme le personnel soignant, les personnes âgées de plus de 75 ans seront vaccinées dans les hôpitaux, ou même dans des gymnases.

Face aux nombreuses critiques sur la lenteur du processus, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé mardi matin que le gouvernement allait "amplifier, accélérer et simplifier" la campagne de vaccination contre le Covid-19. Après la vaccination des soignants âgés de plus de 50 ans, il a expliqué que les pompiers de 50 ans et plus, ainsi que les aides à domicile du même âge pourront être vaccinés.

"Ce sont aussi des professionnels qui sont au contact de personnes fragiles", a déclaré le ministre des Solidarités et de la Santé sur RTL. Olivier Véran a également annoncé que la vaccination des plus de 75 ans qui ne résidaient pas en Ehpad débuterait avant la fin janvier.

"Ce sera progressif, cela prendra plusieurs semaines, plusieurs mois peut-être, mais nous voulons donner de la visibilité et de la lisibité à toutes ces personnes qui nous disent: 'j'ai 80 ans, j'ai envie d'être vaccinée, quand est-ce que je pourrais le faire?'"

· Des centres de vaccination pour les pompiers et aides à domicile

Considérés comme des professionnels de santé, les pompiers et aides à domicile seront vaccinés dans les centres de vaccination qui vont mailler tout le territoire. Ces centres seront situés dans les espaces où il est possible d'installer les fameux super-congélateurs, qui permettent de stocker le vaccin Pfizer, se conservant à -70°C.

À ce stade, 27 centres de vaccination ont été installés et fournis en vaccins en France, l'objectif est d'en avoir une centaine d'ici jeudi, puis entre 500 et 600 d'ici la fin janvier.

Mais "on n'a pas de cadence d'ouverture, on ne va pas donner d'engagement chiffré, ni mettre un compteur. On saura au fur et à mesure combien de structures seront ouvertes", explique à BFMTV le ministère de la Santé.

La Fédération nationale des Pompiers de France, regroupant 253.000 soldats du feu, a salué l'annonce du ministre, et se dit "prête à se mobiliser auprès de l'État et de ses collectivités territoriales", mardi.

· Des gymnases pour vacciner les plus de 75 ans

"Avant la fin du mois de janvier, nous autoriserons la vaccination des personnes âgées de 75 ans et plus qui ne sont pas en établissement mais qui sont en ville, chez eux", a assuré Olivier Véran mardi matin. Selon le dernier rapport de l'Insee sur la France, les plus de 75 ans représentaient 6,4 millions de personnes, soit presque un dixième de la population.

"Cela prendra du temps non pas dans l'organisation, mais pour avoir suffisamment de doses pour pouvoir répondre à toutes les demandes", explique le ministre de la Santé. La France aura reçu un million de doses du vaccin Pfizer à la fin de la semaine, et 500.000 de plus la semaine prochaine.

Il est prévu que les plus de 75 ans se fassent vacciner dans les hôpitaux, ou même dans les gymnases, avec un système de réservation de créneaux et de précommandes de doses. Ce système des gymnases, qui permettra certainement de vacciner plus facilement des grands groupes de personnes, pourrait perdurer pour la suite de la campagne vaccinale.

Olivier Véran s'était pourtant prononcé lundi après-midi contre ce type de solution. "J'ai déjà demandé aux élus d'identifier des structures dans lesquelles nous pourrions travailler avec eux pour y rassembler des médecins, des infirmières. Je ne suis pas du tout certain que cela doive prendre la forme de grands stades dans lesquels viendraient faire la queue des milliers de personnes en plein hiver", a-t-il déclaré.

· Qui peut s'inscrire en ligne pour se faire vacciner?

"Il y aura une inscription possible pour les Français qui le souhaitent par Internet, par téléphone sans doute, pourquoi pas par TousAntiCovid pour que les Français qui souhaitent se faire vacciner puissent le faire savoir, s’inscrire et prendre rendez-vous", a également déclaré Olivier Véran mardi matin, sans donner plus de visibilité sur cette inscription.

D'après lui, 2000 personnes ont jusque-là été vaccinées en France depuis le début de la campagne. Le ministère de la Santé précise à BFMTV que ce chiffre n'est pas consolidé à 100% car les médecins continuent de remonter leur nombre de vaccinations.

Julia Van Aelst, Céline Moncel et Salomé Vincendon