BFMTV

Incendie dans l'usine Lubrizol de Rouen: un médecin met en garde contre des suies "toxiques et potentiellement cancérogènes"

Une habitante porte un masque dans les rues de Rouen après l'incendie de l'usine Lubrizol, le 26 septembre 2019

Une habitante porte un masque dans les rues de Rouen après l'incendie de l'usine Lubrizol, le 26 septembre 2019 - LOU BENOIST / AFP

Interrogé sur BFMTV, Gilles Dixsaut, président du comité national contre les maladies respiratoires, appelle les habitants de Rouen à la prudence, après l'incendie de l'usine Lubrizol.

Au lendemain du spectaculaire incendie qui a touché l'usine Lubrizol de Rouen, un site classé Seveso, les habitants expriment leurs vives inquiétudes quant à d'éventuels dangers pour leur santé. Et si le préfet de Seine-Maritime a tenu à rassurer les riverains, assurant qu'aucune difficulté n'avait été observée dans la qualité de l'air, et que chacun pouvait "vivre et travailler normalement", certains professionnels de santé invitent malgré tout à la prudence.

"Les fumées d'incendie, et notamment d'hydrocarbures, sont toxiques dans les suies qui vont se répandre tout autour et notamment dans les espaces urbains", estime Gilles Dixsaut, président du comité national contre les maladies respiratoires, interrogé sur BFMTV.

"Il faut être prudent dans les jours à venir et nettoyer correctement tous les espaces dans lesquels les enfants vont jouer parce que ces suies d'incendie sont, je le répète, des produits toxiques et potentiellement cancérogènes à moyen et long terme", ajoute-t-il.

Des précautions à prendre

Si Gilles Dixsaut reconnaît que "le degré de toxicité de l'air est probablement minime parce que la pluie et le vent vont éloigner les suies", il incite toutefois les habitants à "nettoyer correctement les suies avec de l'eau" et leur recommande de "de ne pas consommer dans les prochains jours des fruits et des légumes sur lesquels les suies se seraient déposées".

"Comme pour tous résidus de combustion et de produits pouvant être irritants", il faut prendre des précautions pour les nettoyer, avertit la préfecture de Seine-Maritime. Elle recommande d'éviter tout contact cutané, de nettoyer uniquement à l'eau en se protégeant la peau avec des gants de ménages, de ne pas utiliser d'aspirateur ou de nettoyeur haute pression pouvant mettre en suspension des particules, de ne pas effectuer de balayage à sec.

Pour toute question, un numéro d'urgence a été mis en place: il s'agit du 02.32.76.55.66.

Mélanie Rostagnat