BFMTV
en direct

Les contaminations en hausse de 150%: "Nous n'avons jamais connu cela", s'alarme Véran

Les contaminations en hausse de 150%: "Nous n'avons jamais connu cela", s'alarme Véran

Olivier Véran à l'Assemblée nationale à Paris le 15 juin 2021

Face à "un virus qui contamine à la vitesse de l'éclair", le Conseil des ministres a adopté ce lundi le projet de loi comprenant l'obligation vaccinale des soignants et l'extension du pass sanitaire, avec quelques assouplissements sur les amendes et contrôles.

Masque en extérieur en Charente-Maritime: "le but c'est de freiner par tous les moyens la circulation du virus", déclare le préfet

"Le but que nous poursuivons, c'est de freiner par tous les moyens la circulation du virus", déclare sur BFMTV ce mardi Nicolas Basselier, préfet de Charente-Maritime, alors que le masque en extérieur a été réinstauré dans 45 communes touristiques du département.

"Le variant Delta est extrêmement contagieux, aujourd'hui en Charente-Maritime il représente plus de 85% des contaminations", rappelle-t-il.

"Tout doit être fait pour conduire nos concitoyens à se montrer responsable et à appliquer scrupuleusement les gestes barrières. Le port du masque en fait partie, mais il n'est pas le seul, la distanciation sociale est une autre mesure importante qui peut conduire par exemple à revoir certaines uages à la baisse", explique-t-il appelant à "faire en sorte que l'épidémie ne progresse plus au rythme actuel".

Taux d'incidence: 44 départements au dessus du seuil d'alerte de 50 en France métropolitaine

44 départements en France métropolitaine sont passés au-dessus du taux d'incidence de 50 pour 100.000 selon les derniers chiffres ce mardi, contre 39 lundi. Les Pyrénées-Orientales (372,7) et la Haute-Corse (304,5) sont les territoires les plus touchés.

La Charente-Maritime, la Haute-Garonne, l'Aude, l'Hérault, les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes sont au-dessus des 150.

Côté outre-mer, la Martinique affiche un taux d'incidence de 616,9 (le plus fort en France). La Réunion et la Guyane sont au-dessus des 150.

327 nouvelles admissions à l'hôpital dans les dernières 24 heures

6912 patients sont actuellement hospitalisés pour des cas de Covid-19, selon les dernières données ce mardi soir. Ce chiffre tourne autour de 7000 depuis plusieurs jours, il était de 7041 lundi, de 6936 dimanche. 327 nouvelles admissions ont été enregistrées dans les dernières 24 heures.

876 patients dont actuellement en réanimation (902 lundi, 891 dimanche). 61 nouveaus patients ont été admis dans les dernières 24 heures.

33 décès ont été enregistrés depuis lundi.

"Cette quatrième vague de cas a un potentiel de se transformer en vague d'hospitalisations", déclare un spécialiste de la modélisation des maladies infectieuses

"Là on a une dynamique qui est très forte, et malheureusement cette quatrième vague de cas elle a un potentiel de se transformer en quatrième vague d'hospitalisations, essentiellement de personnes non vaccinées, plus jeunes", déclare ce mardi sur BFMTV Mircea Sofonea, spécialiste de la modélisation des maladies infectieuses.

"Avancer avec des mesures qui soient un peu plus compatibles avec une restriction des contacts infectieux dans les lieux d'interaction sociale, cela peut contribuer à ralentir cette quatrième vague. L'idée c'est de repousser la flambée hospitalière pour laisser le temps à la vaccination de se développer et se projeter vers des jours meilleurs", explique-t-il.

Fêtes de Bayonne annulées: mesures strictes pour "éviter les débordements"

Bars et restos fermés à minuit, alcool prohibé sur la voie publique, sauf en terrasse: les autorités ont pris des mesures strictes pour éviter des rassemblements d'irréductibles "festayres" pendant la traditionnelle semaine des Fêtes de Bayonne, prévues du 28 juillet au 1er août, annulées pour la deuxième année consécutive à cause de covid.

Le dispositif de sécurité, déjà élaboré en 2020 pour "éviter les débordements et les rassemblements spontanés", a été reconduit, à une nuance près: les restaurateurs et cafetiers pourront fermer à minuit au lieu de 23h, selon le compromis retenu avec les représentants de la profession.

Il prévoit une réduction drastique de l'offre de débit de boissons et de la vente d'alcool à emporter, mais aussi une interdiction de la diffusion de musique audible dans la rue.

Des cas positifs au Covid-19 à la Maison Blanche, parmi le personnel totalement vacciné

Des personnes travaillant à la Maison Blanche, dont un haut responsable, ont été testées positives au Covid-19 après avoir été totalement vaccinées, a fait savoir mardi la porte-parole de l'administration Biden, Jen Psaki.

Elle a précisé que le haut responsable, dont l'identité n'est pas connue, avait été testé positif lundi et ne présentait que des symptômes "légers". Jen Psaki a indiqué que d'autres personnes travaillant à la Maison Blanche, à des niveaux de responsabilité inférieurs, avaient également été testées positives, sans donner leur nombre.

Les lieux de loisirs et de culture s'organisent pour l'arrivée du pass sanitaire demain

Dès mercredi, il faudra présenter un pass sanitaire pour entrer dans les lieux de culture et de loisirs - comme les cinémas, les théâtres et les musées - accueillant plus de 50 personnes. Ces établissements s'organisent pour mettre en place le contrôle des pass sanitaire des personnes qu'ils vont accueillir.

Le taux d'incidence dépasse les 300 en Haute-Corse

Département le plus touché de France métropolitaine après les Pyrénées-Orientales, la Haute-Corse voit son taux d'incidence augmenter encore, et dépasser les 300 pour 100.000 habitants sur la semaine du 11 au 17 juillet. Il atteint 304,5, contre 266,1 lundi.

La Corse-du-Sud passe de son côté au-dessus du seuil d'alerte, avec 54,2 pour 100.000 habitants, contre un taux d'incidence de 47,4 lundi.

Pyrénées-Orientales: le taux d'incidence atteint 372,7

Le taux d'incidence dans les Pyrénées-Orientales, le plus élevé en France métropolitaine, augmente encore selon les dernières données ce mardi, et atteint 372,7 sur la semaine du 11 au 17 juillet. Il n'était que de 155,5 il y a une semaine.

Le préfet des Pyrénées-Orientales a annoncé samedi de nouvelles mesures rendant le masque obligatoire en extérieur, sauf à la plage et dans les grands espaces naturels, et obligeant les cafés et restaurants à fermer à 23h.

La vaccination est possible dès le début de la grossesse, assure Véran

Les femmes enceintes peuvent se faire vacciner contre le Covid-19 dès le "premier trimestre" de grossesse, a indiqué mardi Olivier Véran, annonçant une liste très restreinte de contre-indications médicales au vaccin.

En dehors de trois situations, "qui concernent potentiellement quelques centaines de Français, il n'y a aucune contre-indication au vaccin ARN messager" contre le Covid, "y compris la grossesse (au) premier trimestre", a déclaré le ministre de la Santé lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Le vaccin contre le Covid-19 est actuellement déconseillé aux femmes en début de grossesse, en raison d'un manque de données, mais aucun risque particulier n'a été observé chez celles ayant malgré tout reçu une dose de vaccin pendant cette période, en particulier lorsqu'elles ne savaient pas encore qu'elles étaient enceintes.

Tour Eiffel: des tests antigéniques proposés pour les visiteurs sans pass sanitaire

La Tour Eiffel va proposer des tests antigéniques à ses visiteurs dépourvus de pass sanitaire anti-Covid dès mercredi, jour de l'entrée en vigueur de cette mesure dans les lieux culturels ou de loisirs recevant au moins 50 personnes, a annoncé mardi son gérant à l'AFP.

Dès 08H30 mercredi, soit une heure avant l'ouverture des portes de la Dame de Fer, les visiteurs ne pouvant pas fournir de pass sanitaire (prouvant la vaccination complète, un test négatif récent ou l'immunisation) devront, s'ils veulent accéder au monument, se soumettre à un test antigénique dans des tentes installées devant chacune des deux entrées, juste avant le contrôle de sécurité, indique la Société d'exploitation de la Tour Eiffel (Sete).

Retour du masque à l'extérieur: "il faut que l'on fasse tout pour freiner" l'épidémie, déclaré le médecin Jérôme Marty

"On est au milieu du gué, il faut que l'on empêche ce virus de circuler par tous les moyens", a déclaré sur BFMTV ce mardi Jérôme Marty, président de l'Union Française pour une médecine Libre. Interrogé sur le retour du masque à l'extérieur dans certains territoires il déclare:

"Quand on voit l'accéleration des choses, quand on voit ce qu'il se passe dans les Pyrénées-Orientales, et quand on voit ce que vont vivre tous les gens qui tiennent des commerces, et restaurants (...) ne serait-ce que pour eux il faut que l'on fasse tout pour freiner cela et éviter qu'on les referme", a-t-il déclaré.

Tout ce qui va changer dès mercredi avec le pass sanitaire

Dans les musées, théâtres ou encore cinémas, toute personne de plus de douze ans devra, dès ce mercredi 21 juillet, présenter un test négatif, une preuve de vaccination complète ou de rétablissement du Covid-19 pour entrer.

Notre article complet ICI.

Le taux d'incidence dépasse le seuil d'alerte dans les Hautes-Alpes

Dans le département des Hautes-Alpes, le taux d'incidence augmente très nettement depuis plusieurs jours. Il est de 59 cas pour 100.000 habitants actuellement, contre 40 il y a sept jours. Ce territoire passe ainsi au-dessus du seuil d'alerte.

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, il est de 41 cas pour 100.000 habitants contre 20 la semaine dernière.

L'EMA annonce le lancement d'un examen continu du vaccin de Sanofi Pasteur

L'Agence européenne des médicaments a annoncé mardi le lancement d'une procédure d'"examen continu" du vaccin contre le Covid-19 du laboratoire pharmaceutique français Sanofi Pasteur, ouvrant la voie à une éventuelle demande d'autorisation prochaine dans l'Union européenne.

"Le comité des médicaments à usage humain de l'EMA a lancé un examen continu de Vidprevtyn, un vaccin contre le Covid-19 développé par Sanofi Pasteur", a déclaré dans un communiqué le régulateur européen installé à Amsterdam.

Le port du masque redevient obligatoire à l'extérieur dans le centre-ville de Toulouse

Le port du masque redevient obligatoire à l'extérieur, de 9h à 3h du matin, dans le centre-ville de Toulouse, a annoncé le préfet de Haute-Garonne ce mardi dans un communiqué. La mesure sera effective à compter de mercredi.

Le masque sera obligatoire dans le périmètre délimité par les voies suivantes:

  • boulevard d’Arcole
  • boulevard de Strasbourg
  • boulevard Lazare Carnot
  • allées Forain François Verdier
  • allées Jules Guesdes
  • allées Paul Fauga
  • pont du halage de Tounis
  • quai de Tounis
  • quai de la Daurade
  • place de la Daurade
  • quai Lucien Lombard
  • quai Saint-Pierre dans sa section allant jusqu’au boulevard Armand Duportal
  • boulevard Armand Duportal
  • boulevard Lascrosses depuis la place Armand Duportal, boulevard d’Arcole

L'exécutif vise les 40 millions de primo-vaccinés d'ici la fin juillet

"Oui nous allons poursuivre l'accélération de la vaccination". Le Premier ministre Jean Castex s'est exprimé ce mardi à l'hémicycle de l'Assemblée nationale pour évoquer la dégradation de la situation sanitaire mais aussi l'accélération de la vaccination en France.

"L'objectif des 40 millions de primo-vaccinés, que j'avais fixé pour fin août, pourrait et devrait être atteint à la fin de ce mois de juillet", a déclaré le chef du gouvernement.

"Nous n'avions jamais connu cela": Olivier Véran s'alarme de la hausse rapide du nombre de cas

Nouveau message d'alerte. Olivier Véran s'est alarmé ce mardi des derniers chiffres de contaminations en France. Selon le ministre ce sont 18.000 cas de contaminations qui ont été détectés pour la journée de lundi, soit une hausse de la circulation du virus de l'ordre de 150% sur une semaine.

"Nous n'avions jamais connu cela", s'est inquiété Olivier Véran, "cela fait maintenant trois semaines qu'on voit les dégâts du Delta dans les pays autour de nous [...] le virus circule beaucoup plus vite chez les jeunes."

Il est important de noter que les chiffres de lundi sont souvent importants en raison d'un rattrapage des données du week-end des laboratoires.

Projet de loi sanitaire: Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel

Jean Castex annonce à l'Assemblée nationale qu'il va saisir le Conseil Constitutionnel sur le projet de loi sanitaire.

L'exécutif revoit ses objectifs de vaccination à la hausse et vise "40 millions de primo-vaccinés d'ici fin juillet"

Le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué que le gouvernement se fixait désormais pour objectif d'atteindre les 40 millions de primo-vaccinés contre le Covid-19 avec un mois d'avance.

"L'objectif de 40 millions de primo-vaccinés avait été fixé pour fin août. Nous l'atteindrons fin juillet", a assuré le ministre lors d'une réunion de groupe avec des députés de la majorité.

Olivier Véran souhaite également que le pays atteigne "80-85% de couverture vaccinale pour les 12 ans et plus fin août".

Bordeaux: 81 cas positifs après des soirées en discothèque

81 personnes ont été testés positives après trois soirées techno organisées mi-juillet dans un club de Bordeaux, a annoncé ce mardi dans un communiqué l'Agence régionale de santé, alors que des témoignages sur les réseaux sociaux ont mis en doute le respect des contrôles sanitaires.

Ces soirées, les 9, 10 et 13 juillet, au Hangar FL, ont rassemblé environ 2000 personnes au total, qui doivent être contactées individuellement cette semaine "afin qu'elles se fassent tester et vacciner très rapidement", a précisé l'ARS.

Depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, notamment la page Facebook de l'établissement, des participants assurent que les organisateurs ont fait preuve de légèreté sur le contrôle du pass sanitaire. "Après 2h00 du matin, ça ne vérifie plus rien!", a notamment écrit un internaute. Ce contrôle "étant le seul moyen de sécuriser les événements festifs, il doit être rigoureux", rappelle l'ARS, précisant qu'une fois le QR code "scanné à l'entrée de l'établissement, l'identité de la personne doit être systématiquement vérifiée".

Lundi, le Hangar FL a annoncé sur sa page Facebook que les soirées prévues vendredi et samedi "n'auront pas lieu", "suite aux échanges avec l'ARS et la préfecture de Gironde".

Vaccination: Véran appelle à raccourcir les délais pour obtenir un rendez-vous

Olivier Véran s'est aussi exprimé devant les députés de la majorité, face auxquels il a évoqué l'allongement des délais de rendez-vous pour la vaccination depuis l'allocution d'Emmanuel Macron lundi dernier.

"Tout le monde qui le souhaite doit pouvoir être vacciné", a estimé le ministre de la Santé. "Pas dans les 3-4 semaines, mais dans les 10-15 jours qui viennent."

Pour Jean Castex, "des moments difficiles attendent notre pays"

L'exécutif prépare-t-il les esprits? Jean Castex a évoqué la quatrième vague devant les députés de la majorité ce matin. "Des moments difficiles attendent notre pays", a affirmé le Premier ministre, indiquent des sources concordantes à BFMTV.

Le chef du gouvernement a évoqué les critiques de la stratégie du gouvernement. "À ceux qui disent 'vous allez trop fort' succèderont ceux qui diront 'qu’est ce que vous avez foutu'", estime Jean Castex, pour qui "nous devons aller vite car le virus lui même progresse rapidement".

Une étude estime que le nombre de morts en Inde pourrait être 10 fois supérieur au bilan officiel

Le nombre de personnes mortes en Inde du Covid-19 pourrait être dix fois supérieur au bilan officiel qui est actuellement proche de 415.000 décès, estime ce mardi une étude américaine, ce qui ferait de la pandémie la pire tragédie humanitaire en Inde depuis son indépendance.

Les experts de la situation indienne avertissent de longue date que le bilan est largement sous-évalué dans ce pays de 1,3 milliard d'habitants. Mais l'estimation du Center for Global Development est la plus élevée qui ait jamais été faite. Elle prend en compte la dramatique flambée épidémique qui s'est produite en avril et mai en Inde à cause du très contagieux variant Delta.

L'étude, dont la période va du début de l'épidémie l'an passé à juin de cette année, avance qu'entre 3,4 et 4,7 millions de personnes ont succombé au coronavirus dans cet intervalle.

"Le bilan réel des morts se situe probablement dans les millions, pas dans les centaines de milliers, ce qui en fait la pire tragédie humaine en Inde depuis la partition et l'indépendance", avancent les chercheurs.

Là ou il y aura pass sanitaire: le public pourra enlever le masque, les salariés pas encore

Le port du masque ne sera plus obligatoire pour le public dans les lieux où l'entrée est conditionnée au pass sanitaire, sauf si la situation épidémique locale l'exige, a indiqué ce mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran.

"Là où il y a le pass sanitaire" anti-Covid-19, les personnes "pourront enlever le masque", car "ça veut dire qu'on est sûr que toutes les personnes qui rentrent sont vaccinées complètement ou ont un test très récent qui est négatif", a déclaré Olivier Véran sur RTL, avant le début de l'examen de la loi au Parlement dans la journée.

Lorsque le pass sanitaire entrera en vigueur, "vous n'aurez plus l'obligation de porter le masque" dans ces endroits-là, "sauf contrordre des préfets dans les départements en fonction de la situation épidémique", a-t-il poursuivi.

Toutefois, contrairement au public qui y accède, les salariés qui travaillent dans ces endroits devront garder le masque pour l'instant, a précisé le ministère du Travail.

Cas contacts: Véran envisage une évolution des règles pour les vaccinés

Les vaccinés n'auront-ils bientôt plus besoin de s'isoler s'ils ont été en contact avec une personne contaminée? C'est une piste envisagée par les autorités, explique Olivier Véran ce matin sur RTL, en s'appuyant sur un récent avis du Haut Conseil de la Santé publique.

"Les règles pourront évoluer en matière de cas contact", assure le ministre de la Santé. "Ce qui pourrait être acté, c'est que lorsque vous êtes totalement vacciné vous n'etes plus contact quand vous avez été au contact d'une personne malade", sauf si vous vivez dans le même foyer que la personne contaminée.

"On va voir si la dynamique (épidémique) change la donne", tempère Olivier Véran. "On va se donner un peu de souplesse (...) et ensuite on va sans doute faire évoluer cette règle-là."

Sans le vaccin et avec le variant Delta, Olivier Véran n'est "même pas sûr qu'un confinement généralisé permettrait de protéger nos hôpitaux"

"Ce qui change" avec le variant Delta, "c'est qu'il va très vite ce virus", résume Olivier Véran. "Il est plus contagieux, on le savait, mais on le constate chaque jour", explique le ministre de la Santé sur RTL, évoquant une moyenne de 7000 contaminations quotidiennes détectées.

Et la situation serait bien pire, selon lui, sans la couverture vaccinale dont dispose aujourd'hui la France. "Si nous n'avions pas eu le vaccin avec le variant Delta, on ne parlerait pas de vague", estime Olivier Véran. "Gabriel Attal a je crois parlé à juste titre de tsunami."

"Si nous n'avions pas eu le vaccin pour protéger les plus fragiles, je ne suis même pas sûr qu'un confinement généralisé aujourd'hui nous permettrait de protéger nos hôpitaux et de sauver autant de vies que nous avons pu sauver au cours de l'année 2020", juge le ministre de la Santé. "Donc il y a urgence à se faire vacciner."

Olivier Véran évoque "une épidémie de jeunes", avec un risque de propagation aux plus âgés

À l'heure actuelle, la quatrième vague est "une épidémie de jeunes", explique Olivier Véran. "C'est-à-dire que les 20-30 ans, dans certains départements, sont ceux qui ont le taux d'incidence le plus élevé", note le ministre de la Santé sur RTL.

"La bonne nouvelle, c'est qu'ils font moins de formes graves", même s'ils "peuvent faire des Covid longs". Mais Olivier Véran craint une propogation du variant Delta, plus contagieux, aux plus âgés.

"Je constate aussi une hausse du taux d'incidence chez les plus âgés", précise le ministre de la Santé. "Il y a encore 10 à 15% de personnes âgées fragiles qui ne sont pas vaccinées, c'est beaucoup", poursuit-il, rappelant que la première vague "n'a touché finalement que 2 ou 3% de la population".

Olivier Véran invite donc une fois de plus à la vaccination pour "freiner le virus" et "réduire les risques de constater un impact sanitaire".

Le Canada va rouvrir ses frontières aux voyageurs étrangers vaccinés le 7 septembre

Le Canada va rouvrir sa frontière terrestre le 9 août pour les citoyens américains complètement vaccinés contre le Covid-19 et toutes ses frontières le 7 septembre pour les voyageurs étrangers, a annoncé le gouvernement.

Pour entrer sur le territoire canadien, les voyageurs devront avoir reçu deux doses d'un vaccin autorisé par Santé Canada au moins 14 jours avant leur entrée dans le pays et ne présenter aucun symptôme.

"Le 9 août, d'importants changements à la frontière entreront en vigueur pour permettre aux Américains entièrement vaccinés et aux résidents permanents vivant aux États-Unis d'entrer au Canada pour des motifs non-essentiels", a affirmé la ministre canadienne de la Santé, Patty Hajdu, lors d'un point presse.

La réouverture de la frontière canado-américaine le 9 août sera suivie de la "réouverture de notre frontière aux voyageurs entièrement vaccinés en provenance de n'importe quel pays à condition qu'ils remplissent les conditions d'entrée prévues", a annoncé Dominic LeBlanc, le ministre des affaires intergouvernementales, lors d'un point presse.

La situation continue de se dégrader en Martinique, des transferts de patients vers la métropole envisagés

L'épidémie de Covid 19 s'est encore accélérée cette semaine en Martinique. Le nombre de cas positifs avait déjà été multiplié par quatre (410 cas positifs, contre 110 la semaine précédente) entre le 28 juin et le 4 juillet. Il a encore doublé la semaine suivante, avec 997 nouveaux cas entre le 5 et le 11 juillet. Selon l'Agence régionale de santé (ARS), on pourrait franchir mardi la barre des 700 cas positifs.

Des chiffre qui inquiètent et qui ont poussé les autorités sanitaires à encourager la vaccination pour améliorer le taux de couverture vaccinale : seuls 15,35% des personnes de plus de 12 ans en Martinique ont reçu une dose.

Malgré l'apport de ressources extérieures, la direction du CHU de Martinique craint d'être vite débordée, et des interventions chirurgicales sont d'ores et déjà déprogrammées et certaines hospitalisations reportées.

Face à cette situation, "le transfert de patients Covid ou non Covid est envisagé vers la métropole", précise le communiqué.

Musées, bibliothèques, cinémas... La liste des lieux où le pass sanitaire sera nécessaire dès cette semaine

En attendant les bars et les restaurants début août, le pass sanitaire anti-Covid devra être présenté dès ce mercredi dans un certain nombre de lieux accueillant au moins 50 personnes, contre 1000 précédemment.

La liste détaillée a été dévoilée dans un décret paru ce matin au Journal officiel. Il s'agit essentiellement de lieux ou d'établissements prévus pour des "activités culturelles, ludiques, sportives ou festives ainsi que les foires ou salons professionnels", selon le texte de ce décret:

Sont concernés notamment les musées, les bibliothèques, les lieux de culte (mais uniquement pour "les événements ne présentant pas un caractère cultuel"), les salles de conférences, de spectacles, les cinémas, les chapiteaux, les salles de jeux et de danse, les foires-expositions ou des salons ayant un caractère temporaire, ainsi que les établissements sportifs couverts.

Sont également concernés par cet abaissement de la jauge, "les événements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l'espace public ou dans un lieu ouvert au public".

L'incidence "poursuit son explosion", avec une hausse de "près de 125%" en une semaine

Gabriel Attal a mis en garde ce lundi soir: la vague épidémique peut "monter très vite et elle peut monter très haut", portée notamment par la progression du variant Delta, qui représente désormais "80% des contaminations" en France.

L'incidence "poursuit son explosion", à 86 cas pour 100.000 habitants, "soit une augmentation de près de 125 % en une semaine", a notamment souligné le porte-parole du gouvernement en évoquant une hausse inédite "depuis le début de l'épidémie".

Le nouveau projet de loi anti-Covid arrive au Parlement

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'évolution de l'épidémie de Covid-19. Face à "un virus qui contamine à la vitesse de l'éclair", le Conseil des ministres a adopté ce lundi le projet de loi comprenant l'obligation vaccinale des soignants et l'extension du pass sanitaire, avec quelques assouplissements sur les amendes et contrôles.

Ce texte débutera ce mardi son chemin au Parlement avant une éventuelle adoption en fin de semaine. Il prévoit notamment l'extension du pass sanitaire (prouvant la vaccination complète, un test négatif récent ou l'immunisation) notamment aux cafés, restaurants et trains "à partir de début août".

Mais des incertitudes demeurent quant à son application aux centres commerciaux: le gouvernement souhaite maintenir l'obligation de le présenter dans les plus grands établissements mais doit trouver la bonne formule en tenant compte de l'avis du Conseil d'Etat qui juge que l'accès aux biens de première nécessité doit être garanti.

La contravention, en cas de premier manquement à l'obligation de contrôle du pass sanitaire, pourra aller "jusqu'à 1500 euros", soit bien moins que l'amende de 9000 euros d'abord envisagée mais retoquée par le Conseil d'État.

Dans tous les cas, le gouvernement prévoit une "période de rodage" d'une durée limitée, évoquant "une semaine" ou "un peu plus", afin d'"accompagner les professionnels" dans la mise en place du pass, a précisé Gabriel Attal.

BFMTV