BFMTV
en direct

EN DIRECT - Covid-19: 817.846 injections réalisées ces dernières 24 heures

Pour aller au cinéma, au musée ou dans des établissements sportifs, les Français doivent désormais présenter une preuve de vaccination ou un test Covid-19 négatif alors que le nombre des contaminations explose, en raison du variant Delta, plus contagieux.

817.846 injections réalisées ces dernières 24 heures

Ces dernières 24 heures, 817.846 injections ont été réalisées au total en France, rapporte le ministère de la Santé dans un communiqué.

Dans le détail, 402.492 premières injections ont été réalisées et 495.033 schémas vaccinaux complets ont été rapportés.

Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 38.586.991 personnes ont reçu au moins une injection et 31 805 058 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet.

281 nouvelles admissions à l'hôpital dans les dernières 24 heures

6869 patients sont actuellement hospitalisés pour des cas de Covid-19, selon les dernières données ce mardi soir. Ce chiffre tourne autour de 7000 depuis plusieurs jours, il était de 6912 lundi, 7041 lundi, 6936 dimanche. 281 nouvelles admissions ont été enregistrées dans les dernières 24 heures.

859 patients dont actuellement en réanimation (876 mardi, 902 lundi, 891 dimanche). 64 nouveaus patients ont été admis dans les dernières 24 heures.

22 morts ont été enregistrés depuis lundi.

Sur les 18.000 cas de Covid-19 mardi, "96% n'étaient pas vaccinés": les imprécisions de Jean Castex

Le Premier ministre a affirmé ce mercredi sur TF1 que sur sur les 18.000 cas positifs au Covid-19 ce mardi, 96% d'entre eux n'étaient pas vaccinés. Mais il s'agit d'un raccourci avec une note de la DREES (direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques).

Elle avait obtenu ce pourcentage en réalisant des tests sur une semaine fin juin, quand il n'y avait qu'un peu plus de 2000 cas détectés. Le chiffre de 96% ne s'applique donc pas forcément aux contaminations de mardi.

La Tunisie en difficulté face au pic de contaminations

La Tunisie fait face à son pire rebond de contaminations depuis le début la pandémie, avec un manque d'oxygène, de lits de réanimation et de personnel. Le pays a fait appel à l'aide internationale.

Plusieurs cafouillages sont venus entâcher la gestion de la crise: des milliers de jeunes ont ainsi pu se faire vacciner alors que les vaccins étaient jusque-là réservés aux plus de 50 ans et quelques professions prioritaires, mais le nombre de doses disponibles s'est avéré largement insuffisant et l'organisation défaillante.

Le ministère de la Santé a finalement restreint l'accès à la vaccination aux plus de 40 ans mercredi pour éviter une nouvelle cohue.

L'espérance de vie des Américains a chuté d'un an et demi en 2020

L'espérance de vie des Américains s'est réduite d'un an et demi en 2020, la plus forte chute depuis la Deuxième guerre mondiale, selon les statistiques publiées mercredi par les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), qui en attribue grandement la cause à la pandémie de Covid-19.

Cette tendance inquiétante est nettement accentuée pour les minorités ethniques noires et hispaniques.

L'espérance de vie des Américains à la naissance est passée de 78,8 ans en 2019 à 77,3 ans en 2020. Cette durée de 77,3 années est la plus courte depuis 2003. Le plus fort déclin concerne les hommes d'origine hispanique, qui perdent 3,7 années d'espérance de vie à la naissance, une situation qui s'explique à 90% par les ravages du Covid-19.

Plus de 3,3 millions d'Américains sont morts l'an dernier, un nombre record dans l'histoire des Etats-Unis, le Covid-19 représentant la cause d'environ 11% de ces décès.

Olivier Véran annonce 21.000 nouveaux cas de contamination ces dernières 24 heures

Le ministre de la Santé, à l'Assemblée nationale pour la présentation du projet de loi sanitaire, annonce que 21.000 Français ont été testés positifs au Covid-19 ces dernières 24h ainsi qu'"une augmentation des hospitalisations avec plusieurs centaines de personnes fragiles".

Le port du masque en extérieur rétabli dans certaines zones de trois communes de Haute-Corse

François Ravier, le préfet de Haute-Corse, annonce le rétablissement de l'obligation du masque en extérieur dans les zones de trois communes du département à savoir Calvi, l'Île-Rousse et Saint-Florent.

Ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

Le Premier ministre s'est exprimé ce mercredi à l'issue d'un Conseil de défense. Une prise de parole au cours de laquelle il a précisé les modalités de l'extension du pass sanitaire mais aussi la campagne de vaccination en France.

Vaccination: le gouvernement prévient qu'il sera "intraitable" avec les auteurs de violences

Le gouvernement sera "intraitable" avec ceux qui "en viennent à des actes de violence" en protestant contre la vaccination ou le pass sanitaire en ayant "une posture idéologique, voire politique", a déclaré mercredi le Premier ministre Jean Castex.

"On a le droit de manifester" mais "nous serons intraitables avec ceux qui (...) en viennent à des actes de violence", "font allusion à l'étoile jaune ou à la Shoah, s'en prennent à des permanences parlementaires, mettent le feu à des centres de vaccination", ce qui est "très grave", a ajouté Jean Castex au 13H de TF1.

Covid-19: le gouvernement vise désormais les 50 millions de primo-vaccinés d'ici fin août

Le Premier ministre Jean Castex annonce un nouvel objectif pour la vaccination contre le Covid-19 en France: 50 millions de primo-vaccinés d'ici fin août.

Jean Castex annonce que les personnes vaccinées ne seront plus être considérées comme cas contact

Le Premier ministre Jean Castex indique ce mercredi que les personnes vaccinées ne pourront plus être considérées comme des personnes cas contact.

Vaccination: Jean Castex annonce l'ouverture de 5 millions de rendez-vous "dans les quinze jours"

Le chef du gouvernement annnonce que cinq millions de rendez-vous pour la vaccination seront prochainement ouverts pour les Français.

"Dans les quinze jours qui viennent, on va ouvrir cinq millions de rendez-vous dans cette période", a promis Jean Castex.

Les demandes de prises de rendez-vous sont en hausse depuis l'annonce de l'extension du pass sanitaire. Conséquence: l'objectif des 40 millions de primo-vaccinés devrait être atteint dès la fin du mois de juillet.

Jean Castex annonce "une semaine" de "pédagogie" pour l'application du pass sanitaire avant "le temps des sanctions"

Jean Castex annonce "une semaine" de "pédagogie" pour l'entrée en vigueur de l'extension du pass sanitaire. Il n'y aura pas de sanctions au cours de cette période de rodage pour les établissements recevant du public.

Le Premier ministre a aussi indiqué que "les cafetiers et restaurateurs sont responsables du fait que leurs clients aient bien un pass sanitaire" mais qu"'ils n'auront pas à effectuer les vérifications d'identité".

Jean Castex annonce qu'il n'y aura pas de pass sanitaire à la rentrée pour les établissements scolaires

Le Premier ministre annonce sur TF1 qu'aucun pass sanitaire ne sera requis pour se rendre dans un établissement scolaire.

"Toute notre strétagie depuis le début de la crise a consisté à veiller à ce que les enfants France soient le plus possible scolarisés [...] on ne va pas dire maintenant que si vous n'êtes pas vaccinés - d'autant que certains ne le peuvent - on va vous priver de cours, donc non pas de pass sanitaire dans les établissements scolaires", a déclaré Jean Castex.

En outre, la vaccination des adolescents de 12-17 ans pourra se faire dans les écoles, collèges et lycées à la rentrée.

"Nous allons mettre le paquet pour vacciner les adolescents", a assuré Jean Castex sur le plateau du 13 heures de TF1.

Jean Castex confirme le report de l'application du pass sanitaire pour les 12-17 ans à la fin septembre

Jean Castex a confirmé le report de l'application du pass sanitaire pour les mineurs âgés de 12-17 ans à la fin septembre. Il était initialement prévu que celui soit appliqué à cette tranche d'âge à la fin du mois d'août.

Jean Castex: "le monde est confronté à une nouvelle vague, et nous devons agir"

Le Premier ministre Jean Castex a déclaré que la quatrième vague est désormais une réalité en France et partout dans le globe.

"Le monde est confronté à une nouvelle vague, et nous devons agir", a déclaré le chef du gouvernement sur TF1.

Jean Castex a également rappelé que les personnes non-vaccinées représentaient 96% des 18.000 nouveaux cas de contamination.

Pyrénées-Orientales, Haute-Corse: la liste des plus forts taux d'incidence actualisée par Santé Publique France

Ce mercredi, Santé Publique France a actualisé la liste et les valeurs des taux d'incidence du Covid-19 les plus forts sur le territoire français, via son outil Geodes. Il s'agit des taux d'incidence au 17 juillet, calculé en semaine glissante. La circulation de plus en plus vive du variant Delta explique cette flambée.

Dans l'espace métropolitain, ce sont les Pyrénées-Orientales, où le couvre-feu a été rétabli, qu'il atteint son pic, avec 373 cas pour 100.000 habitants. On trouve ensuite la Haute-Corse (305) où la Balagne est particulièrement touchée.

L'Hérault, et ses 203 cas pour 100.000 habitants, prend la troisième position, devant les Alpes-Maritimes (190). La Charente-Maritime, où le préfet a décidé mardi du renforcement des mesures dans 45 communes, compte quant à elle 172 cas pour 100.000 habitants.

Mais c'est bien le Sud qui est le plus durement frappé. Ainsi, se succèdent aussitôt la Haute-Garonne (165), les Bouches-du-Rhône (159) et l'Aude (152).

Les Outre-Mers ne sont pas en reste. Loin de là. En Martinique, où le couvre-feu a été restauré par les autorités, on déplore 617 cas pour 100.000 habitants. En Guyane, on en dénombre 187, une tête devant la Réunion (186).

Un modèle de test antigénique suspendu pour son manque de fiabilité

La commercialisation d'un modèle de test antigénique de la société chinoise Hangzhou Realy Tech a été suspendue mercredi par l'Agence du médicament (ANSM) en raison de problèmes de fiabilité, "jusqu'à leur mise en conformité" par le fabricant.

L'ANSM explique avoir "reçu plusieurs signalements faisant état d'une proportion inattendue de résultats faux positifs liés à l'utilisation du Test rapide Novel Coronavirus (SARS-CoV-2) Antigen Rapid Test Cassette Swab mis sur le marché par la société Hangzhou Realy Tech et de cas de défaut de migration, rendant impossible la lecture du test".

"Au regard de ces éléments et face à l'absence de justification reçue de la part du fabricant concernant ces événements, nous suspendons (...) l'importation, la mise sur le marché, la distribution, la publicité et l'utilisation" de ce dispositif "jusqu'à leur mise en conformité avec la réglementation", ajoute le gendarme des produits de santé.

Le gouvernement veut éviter les pertes de revenus pour les travailleurs à l'isolement obligatoire

Le gouvernement va proposer ce mercredi des dispositifs permettant d'éviter les pertes de revenus pour les fonctionnaires, travailleurs indépendants et salariés placés à l'isolement obligatoire en raison de leur contamination au Covid-19, lors de l'examen du projet de loi étendant le pass sanitaire.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé lors de l'examen du texte en commission que le gouvernement allait déposer en séance des amendements destinés à exonérer des jours de carence les fonctionnaires placés à l'isolement, et à introduire un dispositif d'indemnités journalières pour les indépendants et salariés placés dans la même situation.

"Dans quelques heures en séance, ces amendements seront déposés et j'imagine qu'ils remporteront un grand soutien de l'ensemble des groupes", a déclaré le ministre de la Santé aux alentours de 4 heures du matin.

À une question de la députée LFI Caroline Fiat, Olivier Véran n'a pas pu préciser dans l'immédiat si les travailleurs seraient payés à taux plein

Martin Hirsch craint une nouvelle vague à l'hôpital, "de même ampleur" que celle d'il y a un an

Martin Hirsch fait part de ses inquiétudes dans une interview à Libération. Certes, "pour l’instant, les contaminations grimpent en flèche surtout chez les jeunes". Certes, "à ce stade, on ne constate pas de remontée des hospitalisations".

"Mais le nombre de patients hospitalisés a cessé de baisser", note le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), pour qui toute la question est de savoir quand la transmission va se faire des plus jeunes vers les seniors".

"Lors de la deuxième vague, le virus s’était propagé chez les jeunes à la rentrée puis, en l’espace d’un mois, il s’est diffusé parmi les plus de 60 ans, avec une traduction hospitalière rapide", rappelle-t-il. "Si ce scénario devait se reproduire, on peut redouter le pire, quand bien même près de la moitié de la population est aujourd’hui vaccinée."

"Certains ne le comprennent pas mais c’est mathématique: un tiers des plus de 60 ans n’est toujours pas vacciné et le variant delta est 2,5 à 3 fois plus transmissible que la souche qui circulait il y a un an", poursuit-il. "En clair, on est ramené à la situation précédente. Pour l’hôpital, la vague peut être de même ampleur."

Fraudes au pass sanitaire: un amendement prévoit jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende

Après les révélations de plusieurs affaires ces derniers jours, la Commission des Lois de l'Assemblée nationale a adopté cette nuit un amendement visant à lutter contre les fraudes au pass sanitaire, signale Politico.

Si le faux et usage de faux sont déjà punis de 3 ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende, comme le signale le site, les députés estiment qu'il convient "de créer un délit spécifique à ce phénomène pour l'empêcher de se développer".

L'amendement prévoit jusqu'à cins ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende pour les personnes qui présenteraient de faux pass sanitaire ou qui en proposeraient, "de manière onéreuse ou non".

Conseil de défense ce matin, de nouvelles restrictions à venir?

Deux jours après la présentation du projet de loi sanitaire en Conseil des ministres, un nouveau Conseil de défense est convoqué ce matin à l'Élysée. Objectif: préciser les mesures à prendre en cas d'explosion de l'épidémie sur le territoire et dans les hôpitaux. 

Pourtant, lors de son allocution la semaine dernière, Emmanuel Macron s'était engagé à faire porter "les restrictions sur les non-vaccinés plutôt que sur tous." Mais le virus circule vite, trop vite, contraignant l'exécutif à anticiper de futures nouvelles restrictions.

Le gouvernement a plusieurs outils sur la table : retour du télétravail dans une large proportion, fermetures anticipées des établissements, port du masque en extérieur voire instauration d'un couvre-feu...

Le nombre de cas explose en Martinique, les restaurants fermés en intérieur

Avec 2241 cas positifs et cinq décès entre le 12 et le 18 juillet, la Martinique est entrée dans la 4ème vague de l'épidémie de Covid-19 avec une progression du variant Delta, selon un bilan de l'Agence régionale de santé publié ce mardi.

C'est la première fois depuis le début de l'épidémie que la barre des 2000 cas est franchie. Le taux d'incidence (nombre de cas sur 7 jours pour 100.000 habitants) passe de 278 à 625. Et le taux de positivité (proportion de tests positifs sur l'ensemble des analyses) passe de 10 à 15%.

"Il nous faut trouver un équilibre entre liberté et responsabilité", a plaidé le préfet. Pour tenter de lutter contre la progression du virus, il a notamment annoncé la fermeture des restaurants dans des espaces clos.

18.181 nouveaux cas en 24 heures, le rebond se poursuit

Le nombre de nouveaux cas quotidiens du Covid-19 a bondi de 18.181 selon les chiffres publiés ce mardi par Santé publique France, une hausse sans précédent liée au variant Delta, s'est inquiété plus tôt le ministre de la Santé Olivier Véran.

Relevant "une augmentation de la circulation du virus de l'ordre de 150% sur une semaine", il a souligné que "nous n'avons jamais connu cela, ni avec le Covid (la souche historique du virus, NDLR), ni avec le variant anglais, ni avec le sud-africain ni avec le brésilien".

La pression sur l'hôpital reste modérée avec des chiffres en légère baisse. Au total, 6912 personnes sont hospitalisées en France pour cause de Covid-19, contre 7041 lundi, avec 327 nouvelles admissions en 24 heures. La tendance est identique dans les services de soins critiques qui traitent les cas les plus graves: ils comptent 876 patients (902 lundi), avec 61 nouvelles admissions.

Première étape pour l'extension du pass sanitaire

Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct consacré à l'évolution de l'épidémie de Covid-19. C'est le jour J pour la première étape de l'extension du pass sanitaire. Pour aller au cinéma, au musée ou dans des établissements sportifs, les Français doivent désormais présenter une preuve de vaccination ou un test Covid-19 négatif alors que le nombre des contaminations explose, en raison du variant Delta, plus contagieux.

>> Pass sanitaire: ce qui change ce mercredi

Début août, le pass sanitaire sera étendu aux cafés, restaurants et trains - mais cette nouvelle étape doit d'abord passer par le vote d'un projet de loi, qui a débuté ce mardi son chemin au Parlement.

BFMTV