BFMTV
en direct

EN DIRECT - Covid-19: Les États-Unis envisagent de rouvrir leurs frontières aux voyageurs internationaux vaccinés

EN DIRECT - Covid-19: Les États-Unis envisagent de rouvrir leurs frontières aux voyageurs internationaux vaccinés

Le président américain Joe Biden le 30 juillet 2021 à Washington

Face à la quatrième vague de Covid-19, les agences régionales de santé de Corse, de PACA ainsi que d'Occitanie ont activé le "plan blanc régional" afin d'ouvrir "de nouvelles capacités d'hospitalisation" dans les établissements hospitaliers.

Ce direct est désormais terminé

Merci à toutes et à tous de l'avoir suivi.

Les États-Unis envisagent de rouvrir à terme leurs frontières aux voyageurs étrangers vaccinés

Les États-Unis, dont les frontières restent fermées à de nombreux voyageurs étrangers dont les Européens, projettent d'ouvrir à terme l'accès à leur territoire aux personnes pleinement vaccinées, a fait savoir ce mercredi un responsable de la Maison Blanche.

Washington élabore une "approche progressive qui signifierait, avec des exceptions limitées, que tous les ressortissants étrangers venant aux Etats-Unis - depuis tous les pays - devraient être pleinement vaccinés", a dit cette source, sans donner de calendrier.

Londres supprime la quarantaine pour les voyageurs vaccinés venant de France métropolitaine

Le gouvernement britannique a annoncé mercredi soir la suppression à partir de dimanche de la quarantaine imposée aux voyageurs vaccinés contre le coronavirus arrivant en Angleterre en provenance de France métropolitaine.

Londres lève ainsi une mesure dénoncée comme "discriminatoire" par Paris, imposée il y a trois semaines, que le gouvernement de Boris Johnson avait justifié par la présence du variant Beta en France. La France continentale retrouve ainsi la liste orange classique, tandis que l'île française de la Réunion, est désormais sur la liste rouge, réservant aux seuls résidents britanniques la possibilité de rentrer en Angleterre, au prix d'une coûteuse quarantaine à l'hôtel obligatoire de 10 jours.

Vaccins: Emmanuel Macron annonce un don de "3 millions de doses" à l'Indonésie "dans les prochains mois"

"Face au COVID-19, c'est un combat mondial que nous menons", a affirmé ce mercredi soir sur Twitter Emmanuel Macron.

Le chef de l'État a assuré que, "dans les prochains mois", "la France fournira 3 millions de doses de vaccins à son partenaire indonésien".

La première livraison "de 1,3 million de doses" est fixée "d'ici la fin du mois d'août".

"Pour les cours, pas de pass sanitaire de la maternelle à la fac", assure Emmanuel Macron

Pour sa deuxième vidéo question-réponse publiée sur les réseaux sociaux de la journée, le président de la République a assuré que le pass sanitaire ne serait pas obligatoire pour aller en cours.

"Je vais être très clair (...) le pass sanitaire sera obligatoire et l'est déjà pour certains événements, mais pour les cours, de l'école maternelle à la fac, pas de pass sanitaire", a-t-il assuré sur Instagram.
"Nous sommes l'un des pays qui a le plus laissé ses écoles ouvertes, et donc je veux que la rentrée se passe dans les meilleures conditions possibles", a-t-il ajouté.

Le chef de l'État a cependant affirmé que tous ceux qui voudront se faire vacciner pourront l'être: "les 12-17 au collège et au lycée, les étudiants en faculté, les professeurs aussi", a-t-il détaillé, précisant que les opérations de dépistage dans les établissements scolaires allaient être renforcées.

Quant au port du masque, "dans beaucoup d'endroits, en particulier dans les salles de classes, il faudra porter le masque encore un temps pour se protéger", a-t-il conclu.

1371 patients sont actuellement hospitalisés en réanimation en France

D'après le bilan quotidien publié par Santé Publique France, 8134 patients sont actuellement hospitalisés pour une infection lié au Covid-19, dont 772 nouvelles admissions en 24 heures.

Au total, 1371 patients sont hospitalisés dans les services de réanimation, dont 157 admissions en 24 heures. 53 personnes sont mortes en 24 heures.

Par ailleurs, depuis le début de la campagne de vaccination, 43.684.272 premières injections de vaccin anti-Covid ont été réalisées, soit 64,8% de la population totale. 36.315.549 personnes (53,9% de la population totale) ont un schéma vaccinal complet en France.

Corse-du-Sud: de nouvelles mesures de "freinage" annoncées, dont la fermeture des bars et restaurants dès 1h du matin

Face à la propagation rapide du Covid-19 en Corse, le préfet de Corse-du-Sud a annoncé ce mercredi la mise en place de nouvelles mesures pour limiter les cas de contaminations.

Dès ce jeudi, "les bars et restaurants" devront fermer "au maximum à 1h du matin". Les soirées de "plus de 50 personnes" organisées au sein de ces établissements "doivent faire l’objet d’une déclaration à la préfecture au moins 72h avant l’évènement".

Les discothèques ne sont "pas concernées" par ces horaires de fermeture, précise la préfecture.

Le port du masque redevient obligatoire à l'extérieur dans les villes de Porto-Vecchio, Sartène, Propriano et Bonifacio, ainsi que sur les places publiques de toutes les communes du département. Le port du masque est "déjà obligatoire à Ajaccio, ainsi que dans les secteurs de Porticcio à Grosseto-Prugna et de Baleone à Sarrola-Carcopino", rappelle la préfecture.

Ces mesures sont prévues jusqu'au "18 août inclus".

Le plan blanc déclenché dans les hôpitaux d'Occitanie

Après la Corse et la région Paca, la région Occitanie déclenche à son tour le plan blanc dans ses hôpitaux en raison de la quatrième vague épidémique, a annoncé l'Agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué ce mercredi.

Plan blanc déclenché en PACA: "On a une situation très inquiétante", estime le professeur Jean-Luc Jouve

Alors que le plan blanc a été déclenché ce mercredi dans les hôpitaux de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, en raison de la forte dégradation de la situation sanitaire dans le département, le professeur Jean-Luc Jouve, président de la Commission médicale d'établissement des hôpitaux de Marseille, a estimé que la "situation" est "très inquiétante".

"Sur la semaine écoulée, l'augmentation des entrées en réanimation Covid est de 50%, ce qui est une ascension spectaculaire avec des indices et des courbes qui nous laissent à penser que ça va continuer à augmenter, alors que 20% de notre personnel est en congé, comme dans tous les hôpitaux de la région", a-t-il expliqué à notre micro.

Jean-Luc Jouve a par ailleurs abordé le profil des nouveaux patients atteints par le Covid-19, majoritairement des "patients jeunes" et "surtout des non-vaccinés".

"Dans les hospitalisations conventionnelles Covid, 80% des patients sont non-vaccinés. Il y a clairement un effet vaccin, si on est vacciné, on ne meurt pas du Covid", a-t-il ajouté.

Face aux critiques, Barack Obama annule la grande fête prévue pour son 60ème anniversaire

Né le 4 août, Barack Obama avait prévu de célébrer son 60e anniversaire en fin de semaine sur l'île huppée de Martha's Vineyard (Massachusetts). Une manifestation qui devait respecter les consignes sanitaires en vigueur, mais qui s'est attirée foudres et critiques essentiellement du camp républicain, dans un contexte de résurgence épidémique, essentiellement due au variant Delta.

Face aux critiques, la fête, a été annulée au profit de célébrations plus modestes, rapporte notamment CNN.

Notre article complet à lire ICI.

La Chine restreint les déplacements à l'étranger pour ses ressortissants

Alors que la Chine fait face à une reprise de l’épidémie de Covid-19 sur son sol, Pékin a annoncé ce mercredi un durcissement des restrictions pour les déplacements à l’étranger de ses ressortissants.

La Chine va ainsi temporairement "cesser de délivrer passeports et autres documents" nécessaires pour les déplacements à l'étranger, a indiqué l'un des responsables du bureau de l'immigration, Liu Haitao.

La mesure s'applique aux ressortissants chinois "sauf raison impérieuse", a-t-il précisé devant la presse. La durée de la suspension n'est pas connue

"J'ai reçu une dose du vaccin Pfizer": dans une nouvelle vidéo, Macron raconte sa vaccination

Depuis lundi, Emmanuel Macron se prête au jeu des questions-réponses sur la vaccinationsur son compte Instagram. Dans une sixième vidéo postée ce mercredi, le président de la République, cette fois en costume et non en t-shirt, a répondu à la question d'un internaute lui demandant s'il avait été "vacciné et par quel type de vaccin?"

"J'ai reçu une dose du vaccin Pfizer, le 31 mai dernier. Comme 43 millions de Français, j'ai bien reçu une dose de vaccin", a-t-il répondu.

"Cependant, comme plusieurs millions d'entre vous, j'ai eu le Covid-19 en décembre dernier. C'est pourquoi j'ai attendu le mois de mai pour recevoir cette dose et je suis considéré comme pleinement vacciné parce que j'ai eu le Covid, et cinq mois plus tard une dose de vaccin", a-t-il ajouté, avant d'insister que le "vaccin, c'est la solution". "Continuez à aller vous faire vacciner", a-t-il conclu.

Lemoyne confirme la mise en place d'un pas sanitaire pour les Français résidant à l'étranger

Invité ce mercredi après midi sur l'antenne de BFMTV, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie, a assuré qu'un pass sanitaire allait être mis à disposition pour les Français vivant hors du pays qui souhaiteraient revenir dans les semaines à venir.

"Nous avons des compatriotes hors de France vaccinés, et ces personnes-là doivent avoir accès au pass sanitaire. En contrepartie de leurs documents nous délivrons un QR code sur le même modèle que les papiers en France, ainsi ils peuvent profiter de leur été en France. Ca a été facile a mettre en place, il y a eu le discours du président le 12 juillet, depuis lundi nous avons 100 personnes qui délivrent ces QR code", a-t-il détaillé.

De plus, dans l'attente de la décision du Conseil constitutionnel en ce qui concerne l'élargissement du pass sanitaire, ce dernier a rappelé l'intérêt de ce dispositif.

"Dans cette attente, on se prépare à l’entrée en vigueur, c’est une garantie pour que l‘été se passe en toute sécurité sanitaire et pour maintenir ouvertes les activités fermées plusieurs semaines et mois. Ce n'est pas pour embêter les gens", a-t-il ajouté.

L'OMS appelle à un moratoire sur les doses de rappel jusqu'à fin septembre

Le patron de l'OMS a appelé mercredi à un moratoire sur les doses de rappel des vaccins anti-Covid pour pouvoir mettre ces doses à disposition des pays qui n'ont pu immuniser qu'une partie infime de leur population, relate l'AFP.

"Nous avons un besoin urgent de renverser les choses: d'une majorité de vaccins allant dans les pays riches à une majorité allant dans les pays pauvres", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, ajoutant que le moratoire devrait durer "au moins jusqu'à la fin septembre, lors d'un point de presse de l'OMS à Genève.

Une cinquantaine de bistrots bretons refusent le contrôle des pass sanitaires

Une cinquantaine de cafetiers et restaurateurs bretons ont annoncé leur opposition au pass sanitaire, obligatoire à partir du 9 août, expliquant refuser "de jouer le rôle de police sanitaire" dans leur établissement.

Sur Facebook, les signataires estiment que ce pass sanitaire pourrait les contraindre à "refuser de servir un verre ou permettre d'assister à une animation à des personnes que nous côtoyons depuis des années".

Implantés dans 38 communes bretonnes (Brest, Concarneau, Saint-Brieuc, Lorient, Lannion...), les 44 restaurateurs et bistrotiers signataires se disent "pleinement conscients du contexte sanitaire" et ne souhaitent pas remettre "en débat la pertinence du vaccin".

Le point sur la vaccination en Europe

Si 50% des habitants de l'Union européenne sont désormais vaccinés, d'importantes disparités existent entre les différents pays.

Nous vous proposons un tour d'Europe du niveau de vaccination complète.

Le préfet de Haute-Corse annonce plusieurs mesures face à la circulation du virus

Le plan blanc a été déclenché mardi en Corse. Le préfet de Haute-Corse François Ravier en a détaillé les mesures ce mercredi matin, indiquant notamment que l'activité des hôtels, cafés et restaurants s'arrêtera à 1h du matin. Par ailleurs, les kermesses, fêtes de village et rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique sont interdits. Aucun couvre-feu n'est en revanche décrêté à ce stade.

Le port du masque en extérieur est étendu à certains secteurs.

Selon le préfet, le taux d'occupation à l'hôpital de Bastia est de 80% et le virus circule activement chez les jeunes, avec un taux d'incidence chez les 15-19 ans qui s'élève à 1,87%.

Le plan blanc déclenché sur l'ensemble de la région PACA

Après avoir été annoncé, le plan blanc a été déclenché ce mercredi dans les hôpitaux de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, en raison de la forte dégradation de la situation sanitaire sur ce territoire. Dans un communiqué, l'Agence Régionale de Santé "en appelle à la solidarité et à la responsabilité de chacun".

Dans la région, le taux d'incidence, "en forte hausse", atteint actuellement 562 pour 100.000 habitants. "Dans le même temps, la pression sur les capacités hospitalières s'accroît", est-il également écrit, alors que le taux d'occupation des lits est de 83% en PACA.

L'activation du plan blanc doit "permettre aux établissements de santé de s'organiser pour proposer 100 lits supplémentaires en réanimation d'ici une semaine selon les projections actuelles", déclare l'ARS.

Des patients de plus en plus jeunes en réanimation

Selon les dernières données de Santé Publique France en date du mardi 3 août, les moins de 50 ans représentent 1374 des 7974 hospitalisations dans le pays. En outre 314 patients en réanimation ont moins de 50 ans sur les 1331 pris en charge en France.

Selon les données de Santé Publique France rapportées par nos confrères du Monde, l'âge médian des personnes nouvellement hospitalisées était de 56 ans du 19 au 25 juillet dernier. Il était de 75-80 ans au mois de janvier dernier. La part des jeunes dans les hospitalisations pour Covid-19 est donc en progression en France.

Personnes en réanimation en France au 25 novembre selon les tranches d'âge
Personnes en réanimation en France au 25 novembre selon les tranches d'âge © Capture d'écran CovidTracker

Un rajeunissement de la population hospitalisée qui s'explique notamment par la très forte circulation du virus chez les jeunes cet été, mais aussi et surtout par la campagne de vaccination.

Personnes en réanimation en France au 3 août selon les tranches d'âge
Personnes en réanimation en France au 3 août selon les tranches d'âge © Capture d'écran CovidTracker
"Ces données sont à mettre en parallèle avec la couverture vaccinale chez les personnes plus âgées et un taux d’incidence bien plus élevé chez les personnes plus jeunes ces dernières semaines", expliquait Santé Publique France la semaine dernière au cours d'un point presse.

Le plan blanc va être réactivé dans les hôpitaux de Provence-Alpes-Côte-d'Azur

Après la Corse, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Face à la flambée épidémique observée ces dernières semaines dans le sud-est de la France, l'Agence régionale de Santé a annoncé mardi qu'elle s'apprêtait à déclencher le plan blanc dans les établissements de la région.

Vers une 3e dose de vaccin? Arbitrage "la semaine prochaine" sur les personnes concernées

Le périmètre exact des personnes qui se verront proposer un rappel vaccinal contre le Covid-19 à la rentrée devrait faire l'objet d'un arbitrage "la semaine prochaine", a annoncé mardi le ministère de la Santé.

"On n'a pas aujourd'hui d'arbitrage, ni même de vision tout à fait stabilisée sur les personnes qui seraient susceptibles de se voir proposer une troisième dose à la rentrée", a indiqué le ministère lors d'un point hebdomadaire sur la campagne de vaccination. Ces arbitrages "seront rendus en principe la semaine prochaine", a-t-on précisé de même source.

"On commence à avoir un consensus scientifique" sur un possible "affaiblissement des réflexes immunitaires" chez certaines personnes "autour de neuf mois après la première injection", a détaillé le ministère. "Et donc il sera possiblement nécessaire de revacciner un certain nombre de personnes de type résidents d'Ehpad, personnes de plus de 80 ans, personnes à très haut risque de forme grave, dès neuf mois après leur première injection, ce qui possiblement pourrait avoir lieu dès septembre".

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 12 juillet qu'une "campagne de rappel" allait commencer "début septembre" pour les personnes vaccinées "en janvier et février", sans en préciser le contour exact. Il s'appuyait sur deux avis du Conseil scientifique et du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale (COSV) publiés début juillet.

Le vaccin Pfizer devrait obtenir un feu vert complet aux Etats-Unis début septembre

L'Agence américaine du médicament, la FDA, devrait approuver pleinement dès septembre le vaccin de Pfizer et BioNtech contre le Covid-19, a affirmé le New York Times mardi.

Selon le journal qui cite des sources proches du dossier, "la date officieuse" à laquelle le vaccin anti-Covid devrait obtenir le feu vert complet de la FDA "est autour de Labor Day (ndlr: le 6 septembre) ou plus tôt".

Pfizer délivre ses vaccins sous une autorisation temporaire d'urgence qui lui avait été accordée le 11 décembre 2020. La semaine dernière, la FDA avait indiqué dans un communiqué que la procédure d'autorisation du vaccin anti-Covid était "parmi les plus hautes priorités de l'agence" et qu'elle comptait rendre sa décision bien avant la fin du délai imparti.

L'approbation complète du serum pourrait augmenter la confiance et pousser davantage d'Américains à se faire vacciner à un moment où le virus Delta très contagieux fait grimper le nombre de cas dans le pays.

Dans une tribune, des médecins des Outre-mer appellent "à se faire vacciner au plus vite"

36 médecins et scientifiques, originaires en Guyane, Martinique, Guadeloupe et à La Réunion ou exerçant sur place, ont diffusé mardi une tribune dans laquelle ils exhortent la population de ces territoires, confrontée à une forte circulation du Covid-19, à se faire vacciner.

"Nous, appelons les Guadeloupéens, les Guyanais, les Martiniquais et les Réunionnais et tous ceux qui y vivent, à se faire vacciner au plus vite contre la Covid compte tenu de la catastrophe sanitaire dans laquelle nous sommes", écrivent-ils, souhaitant que "cet appel permette aux nôtres de vaincre leurs peurs, la désinformation, les fakes news, et les contre-vérités scientifiques abondamment répandues".

Vaccination: la stratégie de Macron de s'adresser aux jeunes peut-elle être efficace?

Arrivé depuis peu au Fort de Brégançon pour une pause estivale dans le Var, Emmanuel Macron se prête depuis lundi au jeu des questions-réponses sur la vaccination en direct sur son compte Instagram. Le chef de l'État s'est affiché en tee-shirt noir, le teint légèrement hâlé, avec un drapeau français en fond et se filmant lui-même.

Une mise en scène décontractée qui contraste avec les allocutions présidentielles enregistrées depuis l'Élysée, et un exercice qui permet à Emmanuel Macron de reprendre la main sur la communication autour de la vaccination, avec l'objectif d'atteindre les 50 millions de primo-vaccinés d'ici la fin du mois d'août en ligne de mire. Une stratégie efficace pour permettre à la couverture vaccinale de progresser?

En Angleterre, les vaccinés ont trois fois moins de chances d'être positifs

Les personnes totalement vaccinées ont trois fois moins de chances d'être testées positives au Covid-19 que celles qui ne sont pas vaccinées, selon les derniers résultats publiés ce mercredi d'une vaste étude en Angleterre.

Les résultats de cette étude, réalisée par l'Imperial College de Londres et Ipsos MORI sur plus de 98.000 volontaires entre le 24 juin et le 12 juillet, montre également que les personnes entièrement vaccinées ont moins de chances de transmettre le virus.

"Ces résultats confirment nos données précédentes, qui montrent que deux doses de vaccin offrent une bonne protection contre l'infection", a souligné le Pr Paul Elliott, responsable de l'étude. Néanmoins il "existe toujours un risque d'infection, car aucun vaccin n'est efficace à 100%", a-t-il poursuivi, appelant à la "prudence".

Le rapport indique également que le nombre d'infections a été multiplié par quatre par rapport au dernier rapport publié fin mai, avec une personne sur 160 infectée, mais la progression semble ralentir.

Israël renforce les restrictions sanitaires

Israël va imposer de nouvelles restrictions sanitaires pour lutter contre la propagation du coronavirus, ont annoncé mardi soir les autorités.

Confronté à une hausse des contaminations ces dernières semaines liée à la propagation du variant Delta, l'Etat hébreu a décidé d'élargir l'obligation du pass sanitaire aux lieux publics rassemblant moins de 100 personnes dans un lieu fermé, ainsi que le port du masque obligatoire dans les lieux extérieurs rassemblant plus de 100 personnes.

Par ailleurs, la quarantaine sera obligatoire pour les personnes revenant de la plupart des pays du monde, vaccinés ou non. Cette période de quarantaine a été réduite mi-juillet à sept jours au lieu de dix auparavant, sous condition de test négatif.

Ces nouvelles restrictions entreront en vigueur le 8 août, selon le communiqué officiel, suivant la réunion du cabinet ministériel sur la gestion du coronavirus.

Les hospitalisations et les réanimations toujours en hausse

Le nombre des malades hospitalisés avec le Covid-19 continue de grimper, y compris dans les services de soins intensifs, face à une flambée du variant Delta, une situation jugée "préoccupante" par le ministère de la Santé. Les services de soins critiques, qui reçoivent les cas les plus graves, comptent 1331 patients (dont 218 admissions en 24 heures) contre 1232 malades lundi et 978 il y a une semaine, selon les chiffres de Santé publique France.

Cet indicateur était passé sous le seuil de 1000 le 7 juillet, avant d'entamer une lente remontée et de repasser au-dessus de 1000 il y a cinq jours.

Le nombre de malades du Covid à l'hôpital est désormais de 7974, soit 134 de plus que lundi et 837 de plus qu'il y a une semaine. Les admissions sur les dernières 24 heures sont également en hausse, avec 818 patients contre 688 lundi, un chiffre au plus haut depuis la fin mai.

28.829 personnes ont été testées positives au Covid-19, contre 26.871 il y a sept jours. Le taux de positivité était de 4,2% sur les sept derniers jours (consolidé à J-3), contre 4,1% mardi 27 juillet.

Les hôpitaux de Corse activent le plan blanc

Face à la quatrième vague de Covid-19, l'agence régionale de santé de Corse a activé mardi le "plan blanc régional" afin d'ouvrir "de nouvelles capacités d'hospitalisation" à Bastia où le taux d'occupation "dépasse 79%".

"La circulation virale et plus particulièrement du variant Delta s'accélère en Corse avec un taux d'incidence de 650 pour 100.000 habitants" et de "830 pour 100.000 habitants en Haute-Corse", indique l'ARS dans un communiqué. Vendredi, le taux d'incidence global en France s'établissait à 224 cas pour 100.000 habitants.

L'île de Beauté a connu ce week-end le plus gros chassé-croisé de touristes de l'année avec plus de 130.000 personnes qui sont arrivées en Corse ou l'ont quittée. Cette augmentation de la population insulaire créé déjà des tensions sur le système hospitalier de l'île, renforcées par la reprise de l'épidémie depuis mi-juillet en Haute-Corse.

La flambée actuelle du Covid-19 entraîne "une nette augmentation des hospitalisations" à Bastia où les taux d'occupation dépassent les 79%, "rendant nécessaire l'ouverture de nouvelles capacités d'hospitalisation", souligne l'agence de santé.

L'ARS justifie également l'activation du plan blanc "pour une durée minimale de quatre semaines" afin "d'anticiper" les aménagements nécessaires pour parvenir à accueillir les futurs patients Covid au centre hospitalier d'Ajaccio.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct

Suivez ici les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19.

BFMTV