BFMTV
en direct

EN DIRECT - Covid-19: Jean Castex annonce un million de vaccinés en France

Le Premier ministre Jean Castex à l'Elysée, le 20 janvier 2021

Le Premier ministre Jean Castex à l'Elysée, le 20 janvier 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Renforcement des gestes barrières, test négatif demandé aux frontières: le gouvernement français a pris de nouvelles mesures pour éviter une nouvelle vague de Covid-19, mais n'exclut plus de décréter un troisième confinement.

Nouveaux records au Portugal à la veille de la présidentielle

A la veille du premier tour de l'élection présidentielle au Portugal, le pays a atteint samedi de nouveaux records quotidiens de contagions et de décès provoqués par le coronavirus, a annoncé l'autorité sanitaire nationale.

Avec 274 morts supplémentaires enregistrés en 24 heures, le bilan total a dépassé samedi le seuil des 10.000 décès par Covid-19.

Les 15.333 contaminations quotidiennes détectées représentent aussi un nouveau plus haut depuis le début de la pandémie pour ce pays d'environ dix millions d'habitants.

Jean Castex annonce un million de vaccinés en France

Le Premier ministre Jean Castex vient d'annoncer que le cap d'un million de personnes vaccinées en France a été atteint ce samedi.

Le variant britannique plus mortel? Pourquoi il faut aborder avec prudence l'affirmation de Boris Johnson

Vendredi, Boris Johnson a affirmé que la mutation du Covid-19 observée au Royaume-Uni "pourrait être liée à un degré plus élevé de mortalité". Depuis, plusieurs médecins sont intervenus pour nous inviter à accueilir avec "prudence" cette affirmation, le Premier ministre britannique s'étant basé sur des études aux résultats encore préliminaires.

Israël étend la vaccination aux adolescents

Israël a commencé à vacciner samedi les adolescents contre le nouveau coronavirus dans le cadre de sa campagne nationale qui a déjà couvert un quart de la population israélienne, ont indiqué les autorités sanitaires.

Mardi, le ministère de la Santé avait annoncé autoriser la vaccination des lycéens âgés de 16 à 18 ans, précisant que les adolescents souhaitant se faire vacciner devaient fournir une autorisation parentale.

Israël a débuté sa campagne de vaccination en visant d'abord les professionnels de santé, puis très rapidement les personnes âgées, malades ou souffrant de maladies chroniques. En plus des adolescents, les personnes âgées de 40 ans ou plus sont désormais également autorisées à se faire vacciner.

Le variant britannique est-il plus meurtrier ?

L’étude sur laquelle se base le Premier ministre britannique Boris Johnson, pour dire que le variant britannique est plus mortel et que la souche de base, doit encore être affinée.

"Dans les autres pays en dehors de l'Angleterre on n'a pas retrouvé plus de formes graves et plus de décès, il faut accueillir ces résultats avec prudence", explique Christophe Rapp, infectiologue et médecin consultant pour BFMTV.

Italie : la Lombardie confinée par erreur pendant une semaine

La Lombardie, le coeur économique du nord de l'Italie, a été confinée et classée "zone rouge" à tort pendant une semaine en raison de statistiques régionales erronées, mais un décret gouvernemental signé samedi a rectifié le tir.

Les régions d'Italie sont actuellement divisées en trois types de zones (jaune, orange et rouge), en fonction de la gravité de la situation épidémiologique locale, mais chaque semaine la situation est réexaminée par un comité scientifique.

Le décret précise que le gouvernement a pris en compte "des chiffres révisés" concernant le nombre de personnes encore positives fournis rétroactivement par la Lombardie le 20 janvier, puis validés vendredi. La question avait donné lieu vendredi à une âpre joute verbale entre la région et le gouvernement, chacun se renvoyant la balle sur la bévue commise.

Pas de retard dans la campagne de vaccination française, assure Pannier-Runacher

Le plan de vaccination en France n'est pas remis en cause par les délais de livraison annoncés par certains industriels, dernièrement AstraZeneca, a assuré samedi la ministre déléguée à l'Industrie, Agnés Pannier-Runacher, sur France Inter.

"Nous avons de nouveaux vaccins qui arrivent, nous avons Pfizer qui augmente ses capacités de production", a-t-elle assuré, rappelant que le gouvernement "avait indiqué un million de personnes vaccinées à la fin du mois de janvier, nous sommes à 950.000 aujourd'hui. Donc cet objectif sera dépassé".

Les livraisons du vaccin AstraZeneca/Oxford en Europe, sous réserve de son approbation, seront moins importantes que prévu, en raison d'une "baisse de rendement" sur un site de fabrication, a indiqué vendredi le groupe britannique.

Il y a un an, Wuhan se confinait

Le 23 janvier 2020, un spectaculaire confinement était décrété dans la ville chinoise de Wuhan, afin de tenter de freiner la propagation d'une mystérieuse pneumonie, plus tard baptisée Covid-19. Aujourd'hui, la ville de 11 millions d'habitants tente de tourner la page.

Notre article ICI.

6 semaines entre deux doses de vaccin: "c'est une recommandation de pénurie"

"C'est une recommandation de pénurie", explique samedi sur BFMTV Patrick Berche, membre de l'Académie nationale de médecine, à propos de la recommandation de la Haute Autorité de la Santé de décaler la 2e dose de vaccin à 6 semaines au lieu de trois.

"C'est le maximum que l'on puisse faire, il ne faut pas dépasser 42 jours", explique-t-il toutefois. Les laboratoires "ont montré que même si on attendait jusqu'à 42 jours la deuxième injection était très effiace", au-delà, on en sait moins.

Des tests massifs à Pékin

La Chine a enregistré quelques centaines de nouveaux cas ces derniers jours. La ville de Pékin a donc décidé de tester en 48h deux millions de personnes, afin d'éteindre des foyers de contamination potentiels.

À peine lancée, la vaccination au Brésil connaît des ratés

Le Plan national de vaccination au Brésil a débuté lundi dans ce pays de 212 millions d'habitants. La veille, le régulateur brésilien Anvisa avait donné son autorisation pour le vaccin CoronaVac du laboratoire chinois Sinovac, et celui du laboratoire britannique AstraZeneca/Oxford.

Dès mardi, les professionnels ont sonné l'alarme devant les retards de livraison alors que l'épidémie flambe à nouveau, avec un millier de décès par jour dans ce pays où 215.000 Brésiliens sont déjà morts officiellement du coronavirus.

Parallèlement, le gouvernement a reconnu mi-janvier qu'il manquerait 30 millions de seringues pour la première phase du Plan national, qui vise à immuniser 50 millions de personnes, sans aucun calendrier précis. Enfin, des plaintes ont été déposées dans plusieurs villes contre des personnalités soupçonnées de se faire vacciner alors qu'elles ne sont pas prioritaires.

Bill Gates s'est fait vacciner

Le célèbre fondateur de la société Microsoft s'est fait vacciner, et l'a annoncé sur Twitter. "L'un des avantages d'avoir 65 ans est que je suis éligible au vaccin COVID-19. J'ai reçu ma première dose cette semaine et je me sens bien", écrit-il, accompagnant son message d'une photo de lui.

Certains Parisiens choisissent de prendre des VTC pour frauder le couvre-feu

Après 18h, certains Parisiens choisissent de rentrer chez eux en VTC, pensant ainsi échapper aux contrôles du couvre-feu. Mais ces voitures sont aussi contrôlées.

Les scénarios sur la table pour contenir l'épidémie

Plusieurs scénarios se dessinent. Un nouveau confinement pourrait être décidé dans deux semaines, si le couvre-feu montre des effets positifs dès les prochains jours. Mais il pourrait être acté plus rapidement, en cas de flambée épidémique dans les jours à venir.

La Haute Autorité de Santé recommande de décaler la 2e dose de vaccin à 6 semaines

"Le nombre toujours important de contaminations et l'arrivée préoccupante de nouveaux variants appellent à une accélération de la vaccination pour faire face au risque de flambée de l'épidémie dans les prochaines semaine", écrit la Haute Autorité de Santé ce samedi dans un communiqué.

En ce sens, la HAS recommande d'espacer de six semaines le délai entre la première et deuxième dose des vaccins à ARN Messager (Pfizer et Moderna), contre trois semaines actuellement.

"Espacer les deux doses permettrait de vacciner au moins 700 000 personnes de plus le premier mois", écrit-elle.

Les réactions allergiques graves au vaccin Moderna sont rares aux Etats-Unis

Les cas de réaction allergique sévère au vaccin contre le Covid-19 de Moderna sont "rares", et n'ont concerné que 10 personnes sur plus de 4 millions de premières doses administrées aux Etats-Unis, ont déclaré vendredi les autorités sanitaires. Aucun de ces dix cas n'a conduit à un décès.

"En se fondant sur ces contrôles préliminaires, les chocs anaphylactiques (réaction allergique grave, ndlr) après injection du vaccin de Moderna contre le Covid-19 sont un événement rare", ont écrit les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC).

Pour l'OMS, "il est clairement trop tôt pour parvenir à une conclusion sur l'endroit où est né ce virus"

Il est trop tôt pour tirer la moindre conclusion sur le fait de savoir si le Covid-19 a son origine en Chine, a déclaré vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui effectue une mission dans ce pays.

"Toutes les hypothèses sont sur la table. Il est clairement trop tôt pour parvenir à une conclusion sur l'endroit où est né ce virus, que ce soit en Chine ou hors de Chine", a déclaré le directeur chargé des questions d'urgence sanitaire à l'OMS, Michael Ryan, au cours d'une conférence de presse à Genève.

Le nombre d'hospitalisations poursuit sa hausse

Plus de 23.000 nouveaux cas et 23 morts supplémentaires ont été enregistrées à l'hôpital au cours de ces dernières 24 heures, rapporte Santé Publique France dans son dernier bilan publié vendredi soir. Jeudi soir, le nombre de morts en 24 heures s'élevait à 346 en 24 heures, et 22.848 cas supplémentaires avaient été relevés.

Le taux de positivité des personnes testées en France était de 7% vendredi, contre 6,9% jeudi, au plus haut depuis début décembre.

Notre article complet ICI.

"L'hypothèse du confinement est de plus en plus probable"

"L'hypothèse du confinement est de plus en plus probable", a déclaré vendredi à l'AFP une source gouvernementale, en citant des projections rendues publiques par l'Inserm et l'Institut Pasteur qui prévoient une hausse exponentielle de l'épidémie à cause de son variant anglais, plus contagieux.

"Si on voit dans les jours à venir des effets positifs du couvre-feu à 18h, on se dira peut être qu'on a encore une ou deux semaines de marge de manoeuvre. Mais ça nous semble peu probable que cela soit suffisant", a ajouté cette même source.

La veille, sur le plateau de TF1, le ministre de la Santé Olivier Véran avait déclaré vouloir "donner sa chance" au couvre-feu alors que le nombre de cas positifs s'est stabilisé la semaine dernière à 128.551.

BFMTV