BFMTV

Covid-19: le taux d'incidence dépasse les 800 dans le Val-d'Oise

A l'hôpital de Gonesse (Val-d'Oise), le 22 octobre 2020. "On peut constater l'accélération du nombre de malades" admis dans l'établissement, s'inquiète le directeur Jean Pinson

A l'hôpital de Gonesse (Val-d'Oise), le 22 octobre 2020. "On peut constater l'accélération du nombre de malades" admis dans l'établissement, s'inquiète le directeur Jean Pinson - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP

Aucun autre département ne dépasse actuellement ce seuil, pas même la Seine-Saint-Denis, qui voit cet indicateur se stabiliser ce mardi. La pression hospitalière, pour sa part, continue de se dégrader dans le territoire le plus peuplé de la banlieue parisienne.

Il s'établissait à 794 lundi. Il dépasse à présent 800. Selon les données de Covid Tracker, le taux d'incidence observé dans le Val-d'Oise s'établit à 805 cas positifs pour 100.000 habitants ce mardi. Aucun autre département n'atteint actuellement ce seuil. À titre de comparaison, l'incidence moyenne est estimée à 377 à l'échelle nationale.

Cet indicateur dépasse pour la deuxième journée consécutive celui de la Seine-Saint-Denis. Dans ce territoire fortement touché par la troisième vague, le taux d'incidence a tendance à se stabiliser. Il s'établissait à 781 lundi, contre 783 ce mardi.

Les données globales sont néanmoins plus alarmantes dans le département le plus peuplé de la banlieue parisienne. En Seine-Saint-Denis, le taux de positivité atteint 13,6%. Il est estimé à 12,7% dans le Val-d'Oise.

Forte pression hospitalière en Seine-Saint-Denis

Mais l'indicateur le plus parlant reste la pression hospitalière. Elle atteint 167% en Seine-Saint-Denis, contre 160% la veille. Dans le Val-d'Oise, elle se fixe ce mardi à 125%, contre 127% lundi.

La Seine-Saint-Denis accuse en outre un retard sur le plan de la vaccination. 7,96% de ses habitants ont reçu une dose, contre 9,44% dans le Val-d'Oise.

La situation sanitaire tend à se dégrader de manière générale en Île-de-France. La région comptabilise ce mardi 1525 patients en réanimation. Un total jamais vu depuis le 3 mai 2020.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions