BFMTV

Coronavirus: Matignon émet l'hypothèse d'un reconfinement de la Guyane

Edouard Philippe

Edouard Philippe - STEPHANE DE SAKUTIN

Dévoilant une série de nouvelles mesures, Matignon prévient: si la tendance ne change pas, il faudra envisager un reconfinement de ce territoire ultra-marin.

Le ton est au moins préoccupé, peut-être même s'agit-il déjà d'un signal d'alarme. Ce dimanche soir, Matignon a émis un communiqué de presse s'inquiétant de l'"accélération" de la diffusion du coronavirus en Guyane depuis maintenant dix jours. Et si la dynamique ne change pas, l'équipe du Premier ministre, Edouard Philippe, le dit clairement: "L’hypothèse d’un reconfinement de la Guyane devra être réexaminée".

Pour ce qui est du volet statistique, on découvre les chiffres suivants en parcourant le document: 2000 cas confirmés, une centaine d'hospitalisations dont 14 en réanimation en dix jours. C'est dans l'agglomération de Cayenne que la circulation du virus est la vive, mais la maladie se propage désormais le long de la bande littorale. Aussi, Matignon a décidé d'une série de mesures. Il s'agit déjà de penser aux renforts.

Un hôpital de campagne

"17 soignants de la réserve sanitaire nationale supplémentaires arrivent en Guyane pour conforter les équipes actuelles de réanimation dans les centres hospitaliers" dès ce lundi, précise ainsi le communiqué qui ajoute que "d’autres équipes soignantes, en particulier de l’AP-HP, vont être projetées à partir de cette semaine".

"Dès cette semaine, une unité de l’hôpital de campagne de la sécurité civile de 20 lits de médecine générale sera déployée en Guyane pour accueillir des patients non COVID et permettre ainsi de dégager des capacités hospitalières supplémentaires pour les patients COVID", est-il encore indiqué.

800.000 masques en tissu, 600.000 masques chirurgicaux

La haute fonction publique est elle aussi mobilisée. "Le préfet prend des mesures de confinement ciblées, de restriction des déplacements et d’interdiction des activités qui donnent lieu à des contacts trop nombreux. Le couvre-feu pourra être étendu à des zones du territoire", déclare ainsi Matignon qui assure que 800.000 masques en tissu et 600.000 masques chirurgicaux ont été livrés. Enfin, Annick Girardin, ministre des Outre-mer, se rendra sur place dès mardi.

Mais la rue de Varenne le martèle: "Si le taux de reproduction demeure dans les jours à venir à un niveau élevé et que les signes d’une accélération de la circulation du virus se maintiennent, l’hypothèse d’un reconfinement de la Guyane devra être réexaminée."

Robin Verner