BFMTV

21 juillet, début août, 15 septembre... Les principales dates à retenir dans les annonces d'Emmanuel Macron

Depuis le Grand Palais éphémère, Emmanuel Macron a annoncé une nouvelle série de mesures pour lutter contre la propagation du Covid-19. Voici les principales dates à retenir.

Pass sanitaire, vaccination obligatoire des soignants, déremboursement des tests PCR… La France entre dans une nouvelle phase de sa lutte contre la pandémie de Covid-19. Depuis le Grand Palais éphémère à Paris, Emmanuel Macron a annoncé ce lundi 12 juillet une nouvelle série de mesures, où il encourage à la vaccination, dans une "course de vitesse" lors d'un "été de mobilisation". "Vacciner un maximum de personnes, partout". La feuille de route est claire.

Des décisions qui seront débattues au Parlement à partir du 21 juillet pour les textes qui devront mettre en place ces nouvelles mesures.

Voici l'essentiel du calendrier à retenir.

> Dès demain, retour de l'état d'urgence dans certains territoires

Emmanuel Macron annonce le retour de l'état d'urgence sanitaire en Martinique et à la Réunion, dès demain 13 juillet. Cette première mesure doit être présentée ce mercredi en Conseil des ministres. Et le chef de l'Etat laisse entendre que cela pourrait être aussi le cas ailleurs, en fonction de l'évolution de la pandémie, si le taux d'incidence monte au-delà des 200. Mais il assure privilégier les mesures qui porteraient sur les personnes non-vaccinées, en concertation avec les préfets et les autorités locales.

> 21 juillet, extension du pass sanitaire aux lieux de loisirs

À partir du 21 juillet, le pass sanitaire sera étendu pour tous les événements de plus de 50 personnes. Avec une attention particulière portée aux lieux de culture. Le chef de l'Etat a évoqué par exemple les spectacles ou les parcs d'attraction, ou ce pass sera indispensable.

Cette mesure concerne aussi les jeunes, à partir de 12 ans.

> Début août, nouvelle extension du pass sanitaire, aux transports, bars et restaurants

Cette fois, le pass sanitaire sera exigé dans des lieux de vie de tous les jours. Sont concernés des modes de transport, comme les trains, les cars ou les avions. Mais aussi les cafés, restaurants ou les bars, pour lesquels il faudra pouvoir justifier d'un pass sanitaire, tout comme les établissements médico-sociaux.

En fonction de l'évolution de la situation, l'obligation de présenter un pass sanitaire pourrait être encore étendue, a prévenu le locataire de l'Elysée.

> 15 septembre, des sanctions en cas de non-vaccination des personnes travaillants au contact de personnes fragiles

La vaccination est rendue obligatoire pour les personnes travaillant auprès de personnes fragiles, soignants ou non-soignants. Le chef de l'Etat cite le personnel hospitalier, mais aussi les personnes qui sont au quotidien au contact de personnes âgées ou fragiles, comme dans les Ehpad. Dès la mi-septembre, Emmanuel Macron indique que des contrôles auront lieu, ainsi que des sanctions pour celles et ceux qui ne respecteraient pas cette obligation.

> Octobre, déremboursement des PCR sans prescription

À l'automne, le chef de l'Etat veut franchir une nouvelle étape dans l'encouragement à la vaccination. Sauf prescription médicale, les tests PCR seront payants, alors qu'ils étaient remboursés par l'Assurance maladie jusqu'à présent. Une manière de pousser les personnes récalcitrantes à privilégier la vaccination.

https://twitter.com/ivalerio Ivan Valerio Directeur adjoint de la rédaction BFMTV.com