BFMTV
en direct

Macron aux Français: "Faite-vous vacciner"

Emmanuel Macron s'est adressé aux Français pour présenter des mesures contre le très contagieux variant Delta du Covid-19. Il a également donné un cap pour la rentrée. Retrouvez dans notre direct toutes les annonces et les réactions.

Ce live est terminé

Merci de nous avoir suivis et à demain pour une nouvelle journée d'actualité.

Les policiers et gendarmes exclus de l'obligation vaccinale

Si les pompiers et ambulanciers sont concernés, les membres des forces de l'ordre ne sont en revanche pas concernés par l'obligation vaccinale à partir de septembre, confirme à BFMTV.com l'entourage du ministère de l'Intérieur.

En plus des tests PCR, les tests antigéniques ne seront plus remboursés en octobre

A partir du mois d'octobre, les tests PCR dits de "confort" ne seront plus remboursés. Sur notre plateau, Gabriel Attal précise que les tests antigéniques également ne seront plus remboursés à partir de cette date.

Les salariés des centre commerciaux devront être munis du pass sanitaire

Concernant les personnes travaillant dans des lieux accueillant du public comme les centre commerciaux:

"Si vous travaillez dans un lieu où l'on demande un pass sanitaire aux clients ou les usagers, vous devrez vous même vous confirmez au pass sanitaire", précise Gabriel Attal.

Obligation vaccinale: il y aura une gradation des sanctions, assure Gabriel Attal

Concernant l'obligation vaccinale, Gabriel Attal indique sur le plateau de BFMTV qu'il y aura une "échelle des sanctions, de façon "classique comme c'est souvent le cas dans le droit du travail":

"De l'avertissement, à la mise en demeure, jusqu'au fait de ne plus pouvoir travailler et donc de ne plus être payé, ce qui sera la sanction ultime", affirme-t-il.

Obligation vaccinale: les pompiers et ambulanciers également concernés

Les pompiers, ambulanciers, les services de santé au travail, les aides à domiciles seront également concernés par l'obligation vaccinale à partir du 15 septembre, indique Gabriel Attal.

"Je ne veux pas être dans la stigmatisation de professions qui ont tout donné depuis près de 18 mois pour protéger les Français", ajoute le porte-parole du gouvernement.

Bars, restaurants... Le pass sanitaire sera également exigé en terrasse

Le pass sanitaire sera également exigé en terrasse, indique sur le plateau de BFMTV Gabriel Attal.

"Il y aura des contrôles pour s'assurer que les règles sont bien appliquées", assure-t-il.

"Le variant Delta est un bulldozer qui peut tout emporter", explique Gabriel Attal

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, est l'invité de BFMTV.

"Ce variant Delta est un bulldozer qui peut tout emporter, on a un mur, c'est le vaccin", explique-t-il sur notre antenne.

Avec l'extension du pass sanitaire, Éric Coquerel déplore "une société du contrôle"

Interrogé par BFMTV, le député LFI Éric Coquerel estime que "le président de la République, ou le candidat, nous propose une société du contrôle et de la régression générélisée", avec notamment l'extension du pass sanitaire.

Après le 15 septembre, les soignants non vaccinés "ne pourront plus travailler et ne seront plus payés"

Les soignants non vaccinés au 15 septembre "ne pourront plus travailler et ne seront plus payés", annonce Olivier Véran sur LCI.

Le seuil d'alerte désormais à un taux d'incidence de 200

Lors de son allocution, Emmanuel Macron a fixé un nouveau seuil d'alerte à un taux d'incidence à 200 pour 100.000 habitants.

Ce seuil d'alerte a plusieurs fois varié ces derniers mois, il était alors à 50 pour 100.000 habitants.

"Nouveau record": 20.000 rendez-vous par minute sur Doctolib

La plateforme Doctolib enregistre maintenant 20.000 rendez-vous pris toutes les minutes sur son site, ce qui constitue un "nouveau record".

Macron en appelle "à la responsabilité des Français", dit Christophe Castaner

Emmanuel Macron fait "le choix de la liberté", assure Christophe Castaner, le président du groupe LaREM à l'Assemblée nationale à l'antenne de BFMTV.

"Il en appelle à la responsabilité des Français", ajoute-t-il.

"Le choix de liberté implique des contraintes", estime-t-il toutefois.

Macron ne "règle aucun problème sanitaire", juge Jacobelli (RN)

Emmanuel Macron ne "règle aucun problème sanitaire" juge Laurent Jacobelli, le porte-parole du Rassemblement national, réagissant à l'antenne de BFMTV aux annonces du chef d'État.

"On a toujours pas mis le paquet sur la recherche d'un traitement", estime-t-il notamment.

"Ca part fort sur les vaccins, la plateforme Doctolib est en rade", se réjouit Macron

Alors que Doctolib connait une saturation de ses connexions, le chef d'État s'est réjouit auprès de parlementaires de la majorité de l'effet, visiblement immédiat, de sa déclaration:

"Ca part fort sur les vaccins, la plateforme Doctolib est en rade ce soir, ça s'inscrit", a-t-il lancé, selon des informations de BFMTV.

17.000 rendez-vous pris toutes les minutes sur Doctolib

La plateforme Doctolib fait face à un afflux de demandes de prise de rendez-vous médicaux.

17.000 rendez-vous sont pris toutes les minutes sur Doctolib, annonce la plateforme sur Twitter.

Le site est désormais inaccessible. "En raison d'un grand nombre de connexions simultanées, nous vous invitons à patienter dans la file d'attente", peut-on lire sur le site.

Le chef d'État confirme la mise en place d'un "revenu d'engagement" pour les jeunes

Comme nous vous l'annoncions plus tôt dans la journée, un "revenu d’engagement pour les jeunes" va être instauré. Il s'adresse en particulier pour les jeunes sans emploi ou sans formation.

Macron confirme la fin de la gratuité des tests PCR dits de "confort" cet automne

Le chef d'État a par ailleurs confirmé la fin de la gratuité des tests PCR sans prescription médicale "à partir de cet automne".

La réforme de l'assurance chômage actée pour octobre

Emmanuel Macron confirme sa volonté de réformer l'assuranche chômage, qui devrait être "pleinement mise en oeuvre" dès le 1er octobre.

"Notre modèle est fondé sur le travail et le mérite. C'est pour cela que nous allons continuer d'investir dans la formation tout au long de la vie dès cette rentrée."

Le Président de la République a demandé "au gouvernement de lancer un plan massif de formation et de requalification des chômeurs de longue durée. La réforme du chômage sera pleinement mise en œuvre dès le 1er octobre. On doit bien mieux gagner sa vie en travaillant qu'en restant chez soi, ce qui n'est pas toujours le cas actuellement", estime-t-il.

Une réforme des retraites quand l'épidémie sera "sous contrôle"

Emmanuel Macron confirme sa volonté de réformer le régime des retraites, avec la suppression des 42 régimes spéciaux.

"L'âge de départ à la retraite doit être plus tardif. Une vie de travail doit offrir une pension digne. Toute retraite sera supérieure à 1000 euros par mois. Il est juste et efficace de changer notre système de retraite", juge Emmanuel Macron.

Toutefois, il ne lancera pas cette réforme tant que l'épidémie ne sera pas "sous contrôle".

Il faudra "se poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français", estime Macron

Si la vaccination des Français n'augmente pas suffisamment, il faudra "se poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français", prévient Emmanuel Macron.

"Nous devons aller vers la vaccination de tous, car c'est le seul chemin vers le retour à la vie normale dans un premier temps", a-t-il ajouté.

Des campagnes de vaccination dans les établissements scolaires dès la rentrée

"Des campagnes de vaccination spécifiques seront déployées dans les établissements scolaires dès la rentrée", poursuit Emmanuel Macron.

Le pass sanitaire élargit dès le 21 juillet pour tous les Français de plus de 12 ans

Le chef d'État confirme la première extension du pass sanitaire le 21 juillet.

Ce pass sanitaire s'appliquera pour tous les événements ou lieux de plus de 50 personnes, comme les parcs d'attraction. Il concernera tous les Français âgés de plus de 12 ans.

Etat d'urgence sanitaire et couvre-feu déclaré à La Réunion et en Martinique

Emmanuel Macron annonce que l'état d'urgence sanitaire et un couvre-feu seront déclarés dès mardi en Conseil des ministres, pour les territoires de La Réunion et en Martinique.

Neuf millions de doses de vaccins disponibles

Neuf millions de doses de vaccins disponibles en France, annonce Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron confirme la vaccination obligatoire pour les soignants

"La vaccination sera rendu obligatoire" pour tous ceux au contact des personnes fragiles, confirme Emmanuel Macron.

Cette obligation concernera "les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour personnes en situation handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes fragiles, y compris à domicile".

Il faut "vacciner un maximum de personnes partout, à tout moment", juge Macron

"Plus nous vaccinerons, moins nous laisserions d'espace au virus pour se diffuser", assure Emmanuel Macron.

Il faut "vacciner un maximum de personnes partout, à tout moment".

D'autant que "notre pays est confronté à une reprise forte de l'épidémie. (...) L'apparition du variant dit Delta se traduit par une augmentation des contaminations partout dans le monde parce que ce variant est trois fois plus contagieux que la première souche. Il s'engouffre dans tous les espaces non couverts par la vaccination", constate le chef d'État.

Emmanuel Macron table sur une croissance de 6% en 2021

D'après Emmanuel Macron, 300.000 emplois ont été supprimés en 2020 à cause du coronavirus. Depuis le premier janvier 2021, 187.000 emplois ont été recréés.

Le chef d'État envisage par ailleurs une croissance de 6% pour 2021.

"Nous avons réussi à maîtriser l'épidémie"

"Où en sommes nous de notre combat? Grâce à l'engagement exceptionnel des soignants nous avons réussi à maîtriser l'épidémie et à revivre à nouveau", salue Emmanuel Macron.

"Nous avons eu raison de rechercher collectivement un équilibre entre la protection et les libertés", poursuit-il.

Emmanuel Macron démarre son allocution

Emmanuel Macron démarre son allocution depuis le Grand Palais éphémère, à Paris.

Vers un abaissement des jauges et la mise en place du télétravail partiel dans les départements les plus touchés

Toujours selon des informations de BFMTV, Emmanuel Macron va acter un abaissement des jauges et la mise en place du télétravail partiel dans les départements où le taux d’incidence augmente le plus.

Nous ignorons toutefois au-dessus de quel seuil de taux d'incidence, ces mesures seront mises en place.

Les tests PCR dits "de confort" ne seront plus remboursés à partir du mois d'octobre

Toujours selon des informations du service politique de BFMTV, le déremboursement des tests PCR, sans ordonnance, a été acté pour le mois d'octobre.

Vaccination obligatoire des soignants: des contrôles et sanctions à partir du 15 septembre

Selon des informations du service politique de BFMTV, des contrôles et des sanctions auront lieu à partir du 15 septembre pour les soignants ne respectant pas l'obligation vaccinale.

Le pass sanitaire obligatoire dans les restaurants, bars, trains et avions début août

Début août, le pass sanitaire sera étendu aux restaurants, bars, trains et avions, selon des informations du service politique de BFMTV.

La première extension du pass sanitaire le 21 juillet

La première extension du pass sanitaire sera mise en place dès le 21 juillet, selon des informations de BFMTV, pour tous les événements ou lieux de plus de 50 personnes.

Le pass sanitaire étendu à des établissements recevant du public

Emmanuel Macron va annoncer dans son allocution l'extension du pass sanitaire à des établissements recevant du public, dont des lieux culturels (théâtres, cinéma), selon des sources gouvernementales à l'AFP, confirmant les informations dévoilées par BFMTV quelques minutes plus tôt.

Actuellement, ce pass est en vigueur pour les lieux accueillant plus de 1000 personnes, notamment les stades, et les discothèques recevant plus de 50 personnes.

Quelle est la situation sanitaire en France actuellement?

Depuis samedi, le variant Delta est devenu majoritaire dans le pays, avec 51,7% des contaminations criblées, contre 30% en début de semaine dernière.

Pour le taux d'incidence, sept départements de France métropolitaine ont dépassé le seuil d'alerte, fixé à 50 cas pour 100.000 habitants: les Pyrénées-Orientales (103), Paris (83), les Alpes-Maritimes (61), les Pyrénées-Atlantiques (59), la Haute-Garonne (57), les Hauts-de-Seine (53) et l'Hérault (51).

En outre-mer, la Martinique (210), la Guyane (191) et La Réunion (169) sont également fortement touchés.

Parallèlement, le nombre de personnes malades du Covid-19 hospitalisées était stable dimanche, avec 7183 lits occupés. La France est donc loin du pic de la troisième vague, en avril, où plus de 30.000 patients étaient hospitalisés.

>> INFOGRAPHIES. Covid: à quelques heures de l'allocution de Macron, quelle est la situation sanitaire?

Les questions auxquelles Macron doit apporter une réponse

Lors de cette allocution, le chef de l'État est attendu sur plusieurs questions:

  • La vaccination obligatoire des soignants
  • L'agrandissement du champ d'application du pass sanitaire

Sur ces deux questions, BFMTV a appris de sources concordantes qu'un projet de loi sera transmis dès mardi au Conseil d'État.

  • La fin de la gratuité pour les tests dits de "confort"
  • De nouvelles restrictions aux frontières
  • Un cap pour la fin du quinquennat

>> Le détail de ces mesures est à retrouver ici.

Bienvenue dans ce direct

Bonsoir à tous, bienvenue dans ce direct consacré à l'allocution d'Emmanuel Macron. Le chef d'État doit prendre le parole à 20 heures pour faire un point sur l'évolution du Covid-19 sur le territoire, alors que le variant Delta gagne de plus en plus de terrain.

Le président "parlera de la situation sanitaire et de son évolution" et "de l'importance de la vaccination", a fait savoir son entourage. Il évoquera aussi "la bonne santé de l'économie française et l'importance de la relance".

BFMTV