BFMTV

Quand changer de voiture ?

-

- - -

Une voiture n’est pas un investissement, puisqu’elle perd de la valeur avec le temps. Néanmoins, il est possible de réduire la perte financière lors de son remplacement. Dans la plupart des cas, il suffit de prendre en compte son âge et son kilométrage pour agir au bon moment !

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFMTV.com

Il faut tenir compte de la décote pour changer de voiture. La décote est liée aux kilomètres parcourus, mais aussi à l’arrivée de nouveaux modèles sur le marché. Un véhicule perd de la valeur immédiatement après son achat. Pendant la première année, les modèles les plus recherchés subissent une décote d’environ 15% tandis que les modèles moins réputés perdent 30% de leur valeur. La décote est ensuite de 10% par an pendant 3 ans puis de 6% par an pendant les 4 années qui suivent. Pour connaître la cote de sa voiture, on peut consulter les dernières pages d’un magazine automobile, d’un site web spécialisé ou se renseigner auprès d’un professionnel de l’automobile.

Une voiture revendue au bon moment permet de disposer d’un apport pour l’achat d’un nouveau véhicule. Avec une bonne transaction, cet apport peut atteindre 40% du prix de la voiture neuve. Les professionnels de l’automobile conseillent à ceux qui roulent beaucoup de revendre leur voiture au bout de 3 ans. Passé ce seuil, le véhicule s’use plus vite et nécessite des réparations plus fréquentes. Pour les automobilistes qui roulent moins de 15 000 km par an, il est plutôt conseillé d’attendre 5 ans maximum. À ce moment, la décote de la voiture diminue et son kilométrage n’a pas passé la barre des 100 000 km.

Le nombre de kilomètres au compteur est crucial pour définir le meilleur moment de revente d’un véhicule. Il existe des seuils « fatidiques » dans l’esprit des acheteurs, au-delà desquels la voiture est moins attractive. Pour les véhicules essence, le seuil est de 120 000 km. Il atteint 150 000 km pour les véhicules diesel. Le kilométrage optimal pour bien revendre une voiture est de 60 000 km à 70 000 km, à condition de rouler environ 14 000 km par an (comme la plupart des automobilistes français). En revanche, ceux qui utilisent leur voiture rarement peuvent la garder le plus longtemps possible.

Ces règles ne s’appliquent pas systématiquement. Certains modèles de voitures sont très recherchés. Leur côte est alors moins affectée par leur âge ou leur kilométrage. C’est le cas des voitures très à la mode et de certaines marques de véhicules mieux cotées que d’autres. On peut alors attendre que le véhicule soit complètement amorti. Les automobiles de collection très rares constituent des exceptions. Contrairement aux autres voitures, elles prennent de la valeur avec le temps.

Il existe des périodes plus propices que d’autres pour revendre sa voiture. Les mois de mars à juin, par exemple, enregistrent de nombreuses transactions. Il est donc conseillé de revendre son véhicule avant l’été. Le type de véhicule a aussi son importance. Les voitures familiales, les 4x4 et les SUV sont plus recherchés avant les vacances. Pour revendre un cabriolet, mieux vaut attendre l’arrivée des beaux jours. Les citadines peuvent se revendre plus facilement au mois de septembre. D’une manière générale, il est déconseillé de revendre sa voiture en automne ou en hiver. D’autre part, mieux vaut se renseigner sur le calendrier des nouvelles sorties automobiles. Une voiture voit sa décote augmenter lorsqu’un nouveau modèle est commercialisé : elle n’est plus considérée comme une nouveauté.

Lorsque l’on revend sa voiture, c’est souvent pour réaliser une nouvelle acquisition. Le fruit de la revente constitue alors un apport. Un conseil : il est bon d’anticiper cet achat en réalisant une simulation de crédit voiture sur internet. Cette simulation estime à la fois une enveloppe globale d’acquisition et les mensualités à venir.

Si l’on vend sa voiture à un particulier, il faudra s’attendre à une négociation. Mais l’on pourra à son tour négocier le prix du prochain véhicule, surtout s’il s’agit d’une seconde main. Ici encore, il est conseillé d’anticiper et de rechercher des conseils pour bien négocier et financer une voiture d’occasion. A savoir : au moment de l’achat, on peut encore réaliser des économies en se tournant vers un courtier en crédit auto, qui accompagne les particuliers en trouvant pour eux le meilleur financement pour leur achat automobile.

Contenu rédigé par Empruntis