BFMTV

Xavier Bertrand demande au gouvernement de "désarmer les gens du voyage"

-

- - Philippe Huguen - AFP

Xavier Bertrand s'est montré très offensif lundi matin sur RTL. Il a attaqué pêle-mêle les gens du voyage et les réfugiés massés à Calais.

Xavier Bertrand a peur des gens du voyage et le fait savoir. Il les accuse notamment de posséder "des armes de guerre". Le député-maire de Saint-Quentin demande à l'Etat de mettre fin à cette situation estimant qu'il "ne peut y avoir en France de zones de non-droit".

Des gens du voyages armés "jusqu'aux dents"

Interrogé sur le barrage de l'autoroute A1 ce week-end par des membres de la communauté, le député du Nord a demandé plus de sévérité. Le barrage avait été mis en place pour exiger que l'un des membres de la communauté, emprisonné, puisse assister aux obsèques de l'une des victimes de la fusillade de Roye, le 25 août.

"Imaginez ce qui se serait passé si un des automobilistes qui n'avait rien demandé à personne, avait eu un coup de sang et avait foncé dans le barrage (…) Je demande qu'il y ait des sanctions qui soient prises contre ceux qui ont bloqué l'autoroute et détérioré l'A1" a lancé Xavier Bertrand. Avant de se lancer dans une critique de certaines communautés qu'il juge dangereuses: "certains membres de la communauté du voyage font peur parce qu'ils sont armés jusqu'aux dents avec des armes de guerre". 

"Vous accusez les gens du voyage ?" lui demande RTL. La réponse fuse: "évidemment. Dans certains camps, il est temps de désarmer". Xavier Bertrand ne précise pas en revanche que le tireur qui a fait trois morts le 25 août dans un campement de la communauté n'appartenait pas aux gens du voyage.

Le député-maire de Saint-Quentin a également réagi au discours de Manuel Valls dimanche, dans lequel le Premier ministre estimait que la France devait accueillir les demandeurs d'asile qui se massent aux portes de l'Europe.

Organiser des reconduites à la frontière

"Ce sont des propos irresponsables, a jugé Xavier Bertrand. Quand il dit que la France peut accueillir tous les migrants, c'est un appel d'air". "Il est impossible d'accueillir tous ceux qui demandent l'asile" a-t-il ajouté, rejoignant l'un de ses collègues, Eric Ciotti qui a lui aussi dénoncé un "appel d'air irresponsable". Faisant référence à Michel Rocard, le député-maire de Saint-Quentin a estimé que "la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde". "Je me suis rendu à Calais, j'ai vu les centres d'accueil. Ce sont des hommes et des femmes qui ont affronté les pires dangers. Chaque nuit, il y a des migrants clandestins qui tentent de s'introduire dans le tunnel sous la Manche pour passer en Angleterre", a expliqué Xavier Bertrand avant de demander des reconduites aux frontières.

Et quand RTL lui fait remarquer qu'on ne sait pas toujours d'où viennent les réfugiés, Xavier Bertrand a un argument étonnant: "les avions savent pertinemment où les ramener".

Paul Aveline