BFMTV

Venezuela: Le Drian reconnaît officiellement Guaido comme "président par intérim"

Juan Guaido, chef de l'opposition et président autoproclamé par intérim arrive le lundi  4 février 2019 au Palais fédéral législatif à Caracas.

Juan Guaido, chef de l'opposition et président autoproclamé par intérim arrive le lundi 4 février 2019 au Palais fédéral législatif à Caracas. - Yuri CORTEZ / AFP

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a reconnu ce lundi matin la légitimé de Juan Guaido pour "provoquer des élections présidentielles" au Venezuela.

Jean-Yves Le Drian a reconnu ce lundi matin sur France Inter la légitimé de Juan Guaido, qui s'est autoproclamé "président par intérim" du Venezuela, pour organiser des élections.

"Nous considérons que Juan Guaido a la légitimité pour provoquer des élections présidentielles", a-t-il déclaré au micro de nos confrères. "Le peuple est dans la rue, le peuple veut le changement", a expliqué le ministre.

Des élections libres

"Vous avez un président dont l'élection de mai dernier avait été très contestée, y compris par les pays européens", a-t-il continué, faisant référence à Nicolas Maduro avant de poursuivre, "et vous avez un président de l'Assemblée nationale dont l'élection, elle, n'a pas été contestée et elle remonte à 2015 (...) Nous pensons qu'il faut qu'il y ait des élections libres qui valident les choix des Vénézuéliens. C'est une demande démocratique", a-t-il conclu.

Juan Guaido, président de l'Assemblée nationale vénézuélienne, est l'auteur d'un coup de force contre les institutions dirigées par le chef de l'Etat élu Nicolas Maduro le 30 janvier dernier, après s'être autoproclamé "président par intérim" de son pays.

Plusieurs pays européens, dont l'Allemagne, la France, l'Espagne et le Royaume-Uni, avaient donné jusqu'au dimanche 3 février à Nicolas Maduro pour convoquer une nouvelle élection présidentielle, faute de quoi ils reconnaîtraient son rival Juan Guaido comme président par intérim. Sur ce dernier point, "nous allons nous consulter avec nos amis européens aujourd'hui", a finalement indiqué Jean-Yves Le Drian.

Manon Fossat