BFMTV

Une trentaine de députés LREM pas encore au point sur le vote

François de Rugy

François de Rugy - MARTIN BUREAU / AFP

Les nouveaux de l'Assemblée ne sont pas encore familiers des procédures de vote.

C'est le métier qui rentre: lors du vote de la prorogation de l'état d'urgence jusqu'au 1er novembre ce jeudi, une trentaine de députés novices de La République en marche a été pris de cours au moment de se prononcer. Les députés novices n'ont pas eu le temps de regagner leurs places, lors d'un scrutin il est vrai expéditif. 

Le vote par scrutin public est en général une procédure très rapide, ce qu'on découvert à leurs dépens les 37 députés - étiquetés LREM pour la plupart, à l'exception notable de Jean-Luc Mélenchon et Mathilde Panot de la France insoumise, eux aussi néophytes - qui n'ont pas eu le temps de se rendre à leurs places. Une scène qui a manifestement amusé le président de l'Assemblée nationale François de Rugy, un rien moqueur au moment du vote:

"Nous allons donc procéder au scrutin puisqu'il a été annoncé largement depuis plus de cinq minutes. Je vous prie de bien vouloir regagner vos places si ce n'est déjà fait... Le scrutin est ouvert... le scrutin est clos... Vous n'avez pas eu le temps d'appuyer sur le bouton?"

"Je tiens à préciser, comme toujours dans ces cas-là, que si un député ou une députée a un doute sur le sujet, il peut venir se signaler auprès des services de l'Assemblée nationale et demander si son vote a bien été pris en compte, et si cela n'a pas été le cas, à ce qu'il le soit. C'est toujours ainsi lorsqu'il y a un vote à scrutin public, y compris quand on pense avoir fait une erreur, et il suffit de comparer avec la fiche de vote qui va bientôt être diffusée", a précisé le titulaire du "perchoir".

Louis Nadau