BFMTV

Une loi interdisant le voile lors des sorties scolaires "serait contre-productive", déclare Blanquer

"Je regrette d'avoir aujourd'hui à revenir sur tout cela", a déploré le ministre de l'Éducation au Sénat mardi, où des élus LR ont fait une proposition de loi visant à interdire le port du voile.

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a réaffirmé mardi au Sénat son opposition à la proposition de loi LR visant à interdire le port de signes religieux dont le voile aux accompagnants des sorties scolaires, estimant qu'elle serait "contre-productive".

"Je vous le dis d'emblée, ma position n'a pas changé (...) Je pensais d'ailleurs que nous en resterions là, et je regrette d'avoir aujourd'hui à revenir sur tout cela", a déploré le ministre, dans un contexte tendu après l'attaque la veille contre une mosquée à Bayonne.

Rappelant que les textes existants permettent de lutter contre le prosélytisme religieux, "la loi qui interviendrait en la matière irait au-delà du nécessaire et aurait des effets contre productif", a déclaré Jean-Michel Blanquer, à propos de la proposition législative des sénateurs LR. "Nous voulons rapprocher les familles des écoles, et c'est là la meilleure chance d'accomplir le projet républicain".

"La neutralité ne s'applique pas aux usagers du service public"

Le port du voile "n'est pas interdit, mais pas souhaitable", a déclaré à plusieurs reprises le ministre de l'Éducation ces derniers jours. En faisant ces déclarations, "je n'ai fait que résumer la situation actuelle", a tenu à rappeler le ministre de l'Éducation devant le Sénat.

Alors que le port de signes religieux est interdit à l'intérieur des écoles, "la neutralité ne s'applique pas en revanche aux usagers du service public", a rappelé le ministre, sauf les élèves des écoles primaires, collèges et lycées.

Le 11 octobre, l'élu du Rassemblement national Julien Odoul avait violemment invectivé la mère d'un élève qui accompagnait une sortie scolaire, exigeant qu'elle retire son voile dans l'enceinte du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Cette sortie a provoqué un nouveau débat sur le voile en France, certains élus réclamant que le port du voile soit interdit dans les sorties scolaires.

S. V. avec AFP