BFMTV

Primaire à droite: Alain Juppé creuse l'écart au 1er comme au 2e tour

Alain Juppé est crédité de 39% d'intentions de vote pour le premier tour de la primaire à droite, loin devant son principal rival Nicolas Sarkozy qui recueillerait lui 27% des voix, selon notre sondage Elabe "L'Opinion en direct". Et au second tour, le maire de Bordeaux l'emporterait avec 61% des voix.

Alain Juppé très loin devant tous ses concurrents à un peu plus de deux semaines du scrutin. Le maire de Bordeaux est largement en tête des intentions de vote pour le premier tour de la primaire de la droite, qui sera organisée les 20 et 27 novembre: il est crédité de 39% des voix, selon un sondage Elabe "L'Opinion en direct" pour BFMTV publié ce mercredi. Un chiffre stable par rapport à de précédentes enquêtes d'opinion, mais qui laisse les six autres candidats à bonne distance de l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac.

12 points devant Sarkozy au 1er tour

Ainsi, son principal rival Nicolas Sarkozy recueillerait lui 27% des voix (en baisse de 5 points) si le scrutin avait lieu dimanche prochain. L'ex-président de la République pâtit notamment de la poussée de son ancien Premier ministre François Fillon, à 15% d'intentions de vote (en hausse de 4 points). Bruno Le Maire arrive lui en quatrième position, crédité de 11% (stable) des intentions de vote exprimées.

En revanche, les candidats suivants sont tous crédités d'un score inférieur à 10% d'intentions de vote: 5% pour Nathalie Kosciusko-Morizet, 2% pour Jean-Frédéric Poisson et 1% pour Jean-François Copé.

Toutefois, si l'on s'intéresse aux seuls sympathisants des Républicains, le rapport de forces s’inverse en faveur de Nicolas Sarkozy. Il arrive en tête avec 37% d'intentions de vote pour le premier tour. Soit 5 points devant Alain Juppé, à 32%. François Fillon est pour sa part troisième, à 18%, devant Bruno Le Maire, à 11%.

Juppé l'emporterait au 2nd tour avec 61% des voix

S'agissant du second tour, si celui-ci avait lieu dimanche prochain, Alain Juppé l'emporterait avec 61% des voix (en hausse de 5 points), contre 39% d'intentions de vote (en baisse de 5 points) pour Nicolas Sarkozy.

"Ces résultats témoignent d’un écart grandissant entre l’ancien chef de l’Etat et son ancien ministre des Affaires étrangères. Alain Juppé gagne en effet 5 points en près d’un mois, lorsque Nicolas Sarkozy en perd autant", décrypte Yves-Marie Cann, directeur des études politiques chez Elabe. "En revanche, une courte majorité de sympathisants LR penche en faveur de l’ancien Président de la République: 52% contre 48% pour Alain Juppé", analyse-t-il encore, précisant que sur cette catégorie d'électeurs le maire de Bordeaux gagne 8 points quand Nicolas Sarkozy en perd le même nombre.

5% des partisans de la gauche affirment qu'ils participeront

Enfin, le potentiel de participation au premier tour de la primaire est en légère baisse: 8% des personnes inscrites sur les listes électorales interrogées répondent (-1 point) être "absolument" certaines d'aller voter au premier tour. C'est chez les classes d'âges les plus avancées que la participation promet d'être la plus élevée: 11% des personnes âgées de 65 ans et plus répondent être "absolument" certaines d'aller voter, contre 6% chez les 18-34 ans.

Sans surprise, c’est auprès des sympathisants LR et UDI que le potentiel de participation à la primaire est le plus élevé: 18% d’entre eux se disent "absolument certain d’aller voter". Au centre, ce potentiel atteint 10% chez les sympathisants du MoDem.

Mais des citoyens d'autres couleurs politiques affirment être eux aussi "absolument" certains d'aller voter: 6% pour les partisans du Front national, et 5% pour les partisans de la gauche.

Sondage réalisé par Internet les 18 octobre au 2 novembre 2016 auprès d'un échantillon de 7.521 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

V.R.