BFMTV

Selon un sondage, Nicolas Sarkozy récolte la "sympathie" ou "le soutien" de 30% des Français

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, dans les tribunes de PSG-Strasbourg au Parc des Princes, le 7 avril 2019 à Paris.

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, dans les tribunes de PSG-Strasbourg au Parc des Princes, le 7 avril 2019 à Paris. - Franck Fife - AFP

Presque un tiers des personnes interrogées par Odoxa disent "éprouver de la sympathie" ou "soutenir" l'ancien Président, devant 22 autres personnalités politiques.

"Le moment Sarkozy": c'est ainsi que l'institut de sondages Odoxa décrit la montée de l'ancien Président dans l'adhésion des Français. Dans son baromètre politique mensuel réalisé pour France Inter, L'Express et la presse régionale, Nicolas Sarkozy figure effectivement en tête des personnalités politiques "suscitant le plus de soutien ou de sympathie" et récolte l'aval de 30% des sondés.

Viennent ensuite, ex-aequo, son ancienne rivale à la présidentielle Ségolène Royal et la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, toutes deux à 26% de soutiens et de personnes éprouvant de la sympathie pour elles.

Le premier membre du gouvernement, Jean-Yves Le Drian, se place juste en-dessous avec 25% d'adhésion. Jean-Michel Blanquer, lui, figure en 12e place à 18%. Figurent aussi Christophe Castaner et Agnès Buzyn, à la 15 et à la 16e place.

Les têtes de liste pour les européennes en queue de peloton

La première tête de liste pour les élections européennes à apparaître dans ce "Top 23" est Nicolas Dupont-Aignan, avec 20% des sondés exprimant leur sympathie ou leur soutien - ex-aequo avec Bruno Le Maire et Anne Hidalgo. Avec 19%, Benoît Hamon se place juste derrière à la 11e place. Les autres têtes de listes s'alignent en bas de classement à partir du 17e rang: Nathalie Loiseau (13%), Yannick Jadot (12%), Manon Aubry (12%), Raphaël Glucksmann (10%), Jordan Bardella (10%), et enfin François-Xavier Bellamy (8%, 23e place).

A l'exception de Jean-Yves Le Drian, tous récoltent toutefois un taux supérieur de rejet parmi les sondés, avec en tête de classement Marine Le Pen (51%) et Jean-Luc Mélenchon (50%). Nicolas Sarkozy suscite le rejet de 36% des personnes interrogées. Là encore, les têtes de listes pour les européennes se concentrent vers le bas du classement, avec un score autour de 30%. 

Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 17 et 18 avril 2019. Echantillon de 1003 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes: sexe, âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

dossier :

Nicolas Sarkozy

Liv Audigane