BFMTV

Retraites: Jadot demande le retrait du projet du gouvernement, mais veut une réforme du régime actuel

Le député européen, qui a manifesté jeudi contre la réforme des retraites, plaide pour une meilleure prise en compte de la pénibilité et souhaite l'instauration d'un régime universel.

Une réforme, mais pas celle actuellement portée par le gouvernement. C'est en clair la position de Yannick Jadot, qui a manifesté jeudi, au sujet du système de retraites contemporain.

"Je demande le retrait de ce projet. Incontestablement, et les Français le perçoivent bien, à la fois on comprend rien mais on sent que ça va être un peu plus injuste que le système actuel, mais le système actuel est injuste", a fait valoir le député européen Europe Écologie - Les Verts (EELV) sur BFMTV-RMC ce vendredi.

Pierre d'achoppement pour l'écologiste: la prise en compte de la pénibilité au travail. "Un ouvrier a une espérance de vie de six ans de moins qu'un cadre, dix ans en bonne santé, c'est ce que les démographes appellent la double peine au sens où il y a des années de vie en moins", a-t-il argué.

Peu de clarté sur le système à points

Éludant la question sur un éventuel appel à poursuivre la grève, Yannick Jadot veut "que le projet soit retiré et demain il n'y (aura) plus de grève", se disant également "sur la position de Laurent Berger qu'il faut sortir de l'âge pivot".

L'écologiste dit adhérer à la proposition du patron de la CFDT d'organiser une conférence de financement pour trouver un équilibre financier au futur régime de retraite.

Pour autant, Yannick Jadot a en commun avec l'exécutif qu'il souhaite l'instauration d'un régime universel, qui mettrait secteurs public et privé au même niveau. Mais l'élu à Strasbourg refuse de dire clairement si le système à points trouve grâce à ses yeux, se bornant à répondre: "Nous considérons, nous écologistes, qu'il faut aller vers un régime universel."

Clarisse Martin