BFMTV

Renvoyé devant le tribunal, Nicolas Sarkozy se dit "très confiant"

Nicolas Sarkozy - Image d'illustration

Nicolas Sarkozy - Image d'illustration - Pascal Pochard-Casabianca - AFP

L'ancien chef d'Etat sera jugé pour les dépassements financiers de sa campagne présidentielle de 2012.

Actuellement en séjour en Hongrie, Nicolas Sarkozy, qui ce mardi a appris son renvoi en correctionnelle, où il sera jugé pour les dépassements financiers de sa campagne présidentielle de 2012 révélés par l'affaire Bygmalion, reste serein. 

Selon son entourage à BFMTV, l'ancien président de la République se dit "très confiant sur le fond. Il s’expliquera devant le tribunal. Il n’est pas dans un face-à-face avec les juges".

Nicolas Sarkozy est poursuivi pour avoir dépassé le plafond autorisé des dépenses électorales de plus de 20 millions d'euros alors qu'il avait été informé d'un risque de dérapage, ce qu'il réfute. La facture totale s'était envolée à plus de 42,8 millions d'euros, soit près du double du seuil autorisé fixé à 22,5 millions.

Camille Langlade avec Hugo Septier