BFMTV

Quand Montebourg tance Hollande dans "Envoyé spécial"

François Hollande et Arnaud Montebourg début mai à l'Elysée

François Hollande et Arnaud Montebourg début mai à l'Elysée - Christian Hartmann - AFP

Dans un portrait que lui a consacré Envoyé Spécial, Arnaud Montebourg raconte ses critiques contre François Hollande, sa politique et même son attitude avec les Français.  

Sa présence sera l'une des attractions attendue de l'université d'été du PS, ce week-end à La Rochelle. Dans un portrait diffusé jeudi soir par Envoyé Spécial, l'ex-ministre de l'Economie Arnaud Montebourg expose librement, parfois durement, ses divergences de vue avec François Hollande. "Je lui dis tout à Hollande", assure-t-il notamment quand on lui demande son degré de franchise avec le président de la République. Il regrette aussi qu'"il n'écoute pas" quand il émet l'idée d'aller "plus au contact des Français" avant de lâcher: "c'est pas grave, il fait ce qu'il veut".

Surtout, Arnaud Montebourg tient à valoriser son parcours, dans le succès de François Hollande à la présidentielle de 2012 en particulier: "J'ai été candidat à la primaire, j'ai fait 17%. François Hollande, sans moi, il n'est pas là où il est".

Et à l'occasion du reportage Arnaud Montebourg ne se gêne pas pour affubler la journaliste d'un "la petite" peu flatteur (vidéo ci-dessous).

En "cohabitation" avec Hollande

Au final, ce qui ressort du portrait de celui qui rêve d'être candidat à la présidentielle, c'est une recherche permanente du rapport de force. Comme lorsqu'il assène dans un livre - Montebourg, moi président - à paraître sur lui en septembre se "sentir en cohabitation" avec un François Hollande qui "ment tout le temps".

Les deux hommes ne s'aiment pas depuis les débuts du jeune avocat turbulent Montebourg à l'Assemblée nationale quand Hollande était encore le patron du PS. On prête au premier la paternité du surnom "Flanby" mais il dément avec un sourire.

Samuel Auffray