BFMTV

Propos de Jean-Marie Le Pen sur l'hommage national rendu à Xavier Jugelé: sa fille lui répond

Marine Le Pen réagit aux propos polémiques de son père concernant l'hommage national rendu à Xavier Jugelé. (Photo d'illustration)

Marine Le Pen réagit aux propos polémiques de son père concernant l'hommage national rendu à Xavier Jugelé. (Photo d'illustration) - AFP

Le président de Front national a estimé sur son blog que la cérémonie en hommage à Xavier Jugelé, le policier assassiné la semaine dernière sur les Champs Elysées, était destinée plutôt "à l'homosexuel" qu'au fonctionnaire. Marine Le Pen, elle, n'est pas de cet avis.

Une réponse sans équivoque. Marine Le Pen, candidate du Front national à l'élection présidentielle, a tenu à réagir aux propos controversés de son père, quant à l'hommage rendu au policier assassiné sur les Champs-Elysées. 

"Je serai toujours aux côtés des policiers qui sont assassinés par le fondamentalisme islamiste. J’ai trouvé cette cérémonie très digne et j’ai été très touchée par le discours qui a été tenu par le compagnon de Xavier Jugelé", a-t-elle déclaré. En effet, dans une vidéo publiée jeudi, sur le blog de Jean-Marie Le Pen, celui-ci s'est dit "choqué" par la cérémonie, durant laquelle le compagnon du policier a prononcé un discours poignant.

Matthias Fekl avait déjà saisi la justice pour des commentaires "ignobles"

"Il m'a semblé qu'il y avait dans cette cérémonie une équivoque. On rendait plutôt hommage, qu'au policier, à l'homosexuel. Car la participation de son conjoint, le long discours qu'il a prononcé, en quelque sorte, institutionnalisait le mariage homosexuel, l'exaltait en quelque sorte d'une façon publique. Et cela m'a un peu choqué. Je pense que ces particularités familiales doivent être tenues à l'écart de ce genre de cérémonies qui gagneraient elles-mêmes à plus de discrétion je crois", affirme le président d'honneur du Front national. 

Mardi 25 avril, le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl avait saisi la justice après la publication sur les réseaux sociaux de commentaires "ignobles et intolérables". Cette saisine de la justice pour "apologie de crimes" et "provocation à la haine et à la violence en raison de l'orientation sexuelle" vise des commentaires postés le 22 avril par un internaute, ainsi qu'une vidéo publiée sur Youtube.

Alexandra Milhat