BFMTV

Primaire à droite: Sens Commun choisit Fillon quand certains membres préfèrent Sarkozy ou Mariton

Les anti-mariage pour tous de Sens commun ont rallié François Fillon (photo d'illustration)

Les anti-mariage pour tous de Sens commun ont rallié François Fillon (photo d'illustration) - AFP

Le collectif anti-mariage pour tous Sens commun, a annoncé soutenir François Fillon à la primaire de la droite et du centre. Selon son président, le candidat fait des propositions en accord avec leur idéologie. Pourtant, certains de ses membres ont donné leur aval à Nicolas Sarkozy et Hervé Mariton.

Nicolas Sarkozy leur avait promis de revenir sur la loi du mariage pour tous, puis s'était rétracté. Finalement les anti-mariage gay de Sens commun ont choisi de supporter François Fillon. Le candidat à la primaire de la droite et du centre pourra bénéficier du soutien de cette émanation de la Manif pour tous au sein du parti Les Républicains. 

Mercredi soir, lors d'une réunion de son comité stratégique, Sens commun de soutenir François Fillon lors de la primaire de la droite, selon une information dévoilée par L'Opinion.

Comme le souligne le quotidien, "ce choix est plutôt logique", l'ancien Premier ministre étant, parmi les quatre principaux candidats, le seul à s'être engagé à revenir sur la loi Taubira ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe. 

"Je demanderai au Parlement de réécrire le droit de la filiation afin de protéger les droits de l'enfant", avait-il redit dimanche lors de son discours de rentrée dans la Sarthe.

Le choix n'est pas suivi par tous

L'ex-président de Sens Commun, Sébastien Pilard, s'est toutefois lui engagé derrière Nicolas Sarkozy, qui vient de le nommer orateur national sur l'économie et les entreprises dans son équipe de campagne pour la primaire.

Dans une interview à Valleurs actuelles, Christophe Billan, président de Sens commun assure que le collectif devra "continuer de convaincre nos sympathisants que François Fillon est le candidat qui a le plus de cohérence par rapport aux idées et aux valeurs que nous défendons". 

D'après Hervé Mariton, candidat à la primaire de la droite et du centre, des élus de Sens commun lui ont apporté leur parrainage. A Famille chrétienne, il assure: 

"J’ai le soutien et le parrainage de plusieurs élus de Sens Commun comme Anne Lorne en Rhône-Alpes ou Caroline Carmantrand en Ile-de-France. J’ai le soutien de beaucoup de militant de Sens commun mais il y a des logiques d’appareil. J’en prends acte".

Hervé Mariton, comme Jean-Frédéric Poisson aussi candidat à la primaire de la droite et du centre, étaient en première ligne dans l'opposition au mariage gay. 

"Démagogie", "homophobie"

A gauche, Jean-Christophe Cambadélis, le Premier secrétaire du PS ou Julien Bargeton, adjoint à la Mairie de Paris, ont dénoncé la manoeuvre.

V.R. et M.L. avec AFP