BFMTV

Poutou parodie On n'est pas couché dans l'un de ses clips de campagne

-

- - Capture d'écran clip de campagne de Philippe Poutou

Alors que début la campagne officielle pour la présidentielle, Philippe Poutou a dévoilé le premier de la dizaine de clips qui seront diffusés à la télévision. Le candidat du NPA a fait le pari de l'humour et parodie l'émission On n'est pas couché, accusée de l'avoir traité avec mépris lors de ses différents passages.

La campagne officielle pour la présidentielle débute ce lundi, avec l'application de l'égalité stricte du temps de parole entre les candidats, et la diffusion par chacun de leurs clips de campagne à la télévision. Pour ce passage obligé, Philippe Poutou a choisi d'aborder l'exercice avec humour, en faisant le pari du ton décalé. Celui qui s'est déjà démarqué pendant le débat à onze, par son franc-parler et sa tenue décontractée, a osé cette fois-ci la parodie.

Dans le premier de ses clips de campagne, diffusé ce lundi sur France télévisions et sur internet, le syndicaliste tourne en dérision l'émission On n'est pas couché, présentée par Laurent Ruquier et devenue dans le clip "On n'est pas touché".

Fou rire et propos interrompus

Après ses récents passages dans le programme, Philippe Poutou avait dénoncé le mépris de certains chroniqueurs, et estimé que les candidats n'étaient pas tous logés à la même enseigne. Dans son clip, il a donc choisi de mettre en scène les moqueries dont il estimait avoir fait l'objet.

On y voit les animateurs couper la parole à Philippe Poutou, qui n'a que quelques secondes au total pour présenter son projet, alors que ses hôtes sont pris d'un fou rire après la question d'une des journalistes, mal formulée. Autant d'éléments qui font référence à des événements et des personnages bien réels.

Une dizaine de clips au total

Derrière la caricature, on devine Laurent Ruquier, mais aussi Yann Moix et Vanessa Burgraff, qui avait été effectivement prise d'un fou rire après avoir buté sur une question. Ce samedi, Yann Moix a d'ailleurs fait son mea culpa, reconnaissant avoir traité les "petits candidats" avec mépris lors de leur passage dans l'émission. 

"J'ai décidé de faire amende honorable par rapport à certains (...) peut-être que je vais arrêter d'être un peu hautain vis-à-vis d'eux. Ils font parfois du bien à la démocratie", a-t-il déclaré sur le plateau.

Comme l'explique l'équipe de campagne de Philippe Poutou, contactée par BFMTV.com, d'autres clips suivront, puisqu'une dizaine au total ont été imaginés. Certains sont encore en cours de tournage, et tous se présenteront comme une série, chaque élément pouvant être visionné seul mais faisant aussi partie d'un tout, sur le modèle de la fiction. Mais toutes ne devraient pas être aussi franchement humoristiques. Il faut dire que la barre a été placée haut avec ce premier volet. 

dossier :

Philippe Poutou

Charlie Vandekerkhove