BFMTV

Pour son dernier salon, François Hollande fait face à des agriculteurs désabusés

-

- - BFMTV

François Hollande a inauguré samedi le dernier Salon de l'Agriculture de son mandat. Si la visite s'est déroulée sans incident, il a dû faire face à des agriculteurs parfois désabusés.

Au total, François Hollande est resté plus de neuf heures dans Salon de l'Agriculture samedi. L'an dernier, sa visite avait été émaillée d'incidents suscités par des éleveurs mécontents de la chute des prix. Cette année, aucun incident n'a été remarqué, mais l'ambiance était plutôt morose. 

"Nous n'avons eu que des mauvaises années en 5 ans"

"On s'est déjà croisé il y a deux ans, vous nous avez promis plein de choses et vous n'avez rien fait" a lancé un agriculteur à François Hollande. Comme lui, ils sont nombreux à estimer que le président n'a pas fait assez pour l'agriculture durant son quinquennat. 

"En 2014 nous avons eu une bonne, sinon nous n'avons eu que des mauvaises années sur ses 5 ans" explique au micro de BFMTV Thierry Roquefeuil, président des producteurs de lait français. 

Une année marquée par plusieurs crises

Interviewé par BFMTV lors de sa visite, François Hollande a rappelé que cette année avait été difficile pour le secteur agricole, en raison notamment des intempéries et des crises sanitaires. Il a notamment fait référence à la grippe aviaire qui a touché le Sud-Ouest de la France. En raison de cette épidémie, des millions de canards ont été abattus depuis janvier, pour la deuxième année consécutive.

"Il fallait bien traiter" cette grippe aviaire a indiqué le président. "On a fait en sorte de surmonter ces crises, de mettre des moyens financiers, mais ça reste très dur pour les agriculteurs" a-t-il ajouté.

À moins de deux mois du premier tour de la présidentielle, les différents candidats sont attendus de pied ferme par les agriculteurs en proie au découragement. Si en 2014, moins de 20% des agriculteurs avaient eu des revenus équivalents à 350 euros par mois, en 2016, ce chiffre est monté à 50%, selon la sécurité sociale agricole MSA.

M.P avec Salhia Braklhia