BFMTV

Pour Jean-Marie Le Pen, le changement de nom du FN est "désastreux"

Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen - JOEL SAGET / AFP

Jean-Marie Le Pen n'exclut pas de reprendre le nom "Front national", estimant avoir "plus de droit de quiconque à en user".

Alors que sa fille tente un nouveau changement d'image d'un parti toujours sulfureux, Jean-Marie Le Pen se pose en gardien du temple: selon lui, le changement de nom envisagé du "Front national" en "Rassemblement national" est "un véritable assassinat politique".

"Je trouve désastreux qu'on abandonne le nom 'Front National': C'est un repère incontournable", a soutenu le "menhir" ce lundi sur France Inter

Le fondateur du parti d'extrême droite a tourné cet ajustement cosmétique en dérision, alors que le FN tentait ce week-end de tourner la page des défaites de 2017 lors de son "congrès de la refondation".

"Marine Le Pen a manqué d'imagination, car 'Rassemblement National', je l'ai déjà utilisé deux fois. Une fois aux cantonales, je crois, en 1985, et une autre fois aux législatives en 1986", s'est souvenu Jean-Marie Le Pen. "Ça n'est pas le Front National, qui a 46 ans, qui a mené bataille pendant 46 ans, comme un brise-glace dans l'Arctique pendant des années et des années, et qui est plus qu'une appellation, c'est une âme, une histoire, un passé. Faire fi de tout cela me paraît désastreux", a-t-il déploré.

"Reprendre le nom"

C'est justement de cet héritage que la perdante du second tour de la présidentielle semble vouloir se débarrasser. Déjà consommée devant les tribunaux, la rupture entre l'ancien président d'honneur du Front national et son héritière politique se traduira désormais par leur appartenance partisane. Jean-Marie Le Pen poursuit d'ailleurs la bataille pour maintenir un FN "historique": 

"Je ne vais certainement pas adhérer au Rassemblement National et je fais toute réserve sur les possibilités que j'ai éventuellement de reprendre le nom de Front National, pour des démarches qui resteront à définir", prévient-il. "Si Madame Le Pen abandonne le titre de Front National, j'ai plus le droit que quiconque à en user."

À 89 ans et après la publication du premier tome de ses Mémoires, Jean-Marie Le Pen n'en a donc pas fini avec la politique. 

Louis Nadau