BFMTV

Philippe Bas invite l'exécutif à lire le rapport de la commission d'enquête sur l'affaire Benalla

Philippe Bas ce mercredi soir sur BFMTV.

Philippe Bas ce mercredi soir sur BFMTV. - -

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, avait indiqué que des "contrevérités" se trouvaient dans les conclusions du rapport sur l'affaire Benalla, rendu ce mercredi par la commission des Lois du Sénat. Une pique qui n'a pas été du goût du président de la commission.

Le président de la commission des lois hausse le ton. Au lendemain du rendu des conclusions de la commission d'enquête du Sénat sur l'affaire Benalla, Philippe Bas a vivement réagi ce mercredi soir sur notre antenne aux propos du porte-parole du gouvernement.

Plus tôt dans la journée, Benjamin Griveaux avait affirmé que "beaucoup de contre-vérités" se trouvaient dans ce rapport, sans pour autant "avoir pris connaissance" du document. Amer, le président de la commission des Lois a donc invité Benjamin Griveaux à lire le rapport du Sénat avant de le commenter.

"Dans son point presse, M. Griveaux dit à la fois qu'il y a des contre-vérités et qu'il n'a pas pris connaissance du rapport" a tonné Philippe Bas sur notre antenne. "Eh bien, qu'il prenne connaissance du rapport! Il faut que chacun prenne le temps de nous lire, nous avons été très attentifs à nous fonder sur des faits, et nous avons tout rendu public."

Face à Ruth Elkrief ce mercredi, Philippe Bas a ensuite déploré que "le président (ait) été exposé du fait des défaillances" liées à l'affaire Benalla, et a continué de s'interroger sur le véritable rôle de cet ancien chargé de mission de la présidence de la République. "Monsieur Benalla a bénéficié d'un statut particulier" a-t-il estimé.

Jeanne Bulant