BFMTV

Primaire à gauche: sur le revenu universel, tous contre Hamon

Pour cet ultime débat, Benoît Hamon a été la cible de tirs groupés sur son revenu universel. Critiqué par Manuel Valls, Vincent Peillon et Sylvia Pinel, le candidat a malgré tout été défendu par Jean-Luc Bennahmias.

Il a déjà été la cible de critiques lors du précédent débat. Pour cette dernière confrontation à sept, Benoît Hamon n'a pas échappé aux tacles de ses adversaires sur le revenu universel principalement, un thème devenu une rengaine de la primaire. 

Ce projet, chiffré à 300 milliards d'euros, soit le budget de l'Etat, prévoit l'attribution d'un "revenu universel d'existence" aux 18-25 ans d'abord puis à l'ensemble de la population. Mais pendant cet ultime débat, Manuel Valls a prévenu: "Je ne veux pas d'une gauche qui fait des propositions à crédit". "On ne peut pas s'engager sur un revenu universel qui pèsera 350 milliards", a ajouté l'ex-Premier ministre, visant directement le revenu universel de Benoît Hamon. 

Si l'offensive de Manuel Valls est peu surprenante, celles de Sylvia Pinel et de Vincent Peillon le sont un peu plus. "Ta proposition, c'est plus que le budget actuel de l'Etat", lance la candidate PRG contre son adversaire. Elle lui conseille de "faire des propositions mais il faut qu'on puisse les financer". Quant à Arnaud Montebourg, il a assuré: "Pour ma part, je préfère une stratégie sérieuse, ciblée robuste". Une réplique pas sérieuse, pour Benoît Hamon. 

"Benoît, te décourage pas"

Vincent Peillon voit dans le revenu universel du député des Yvelines, une remise en cause "de toutes les autres protections sociales". Attaqué de toute part, Benoît Hamon a au moins reçu le soutien de Jean-Luc Bennahmias. "Benoît te décourage pas, c'est la seule idée nouvelle proposée depuis des années" a-t-il assuré. 

A trois jours du premier tour de la primaire, Benoît Hamon bénéficie d'une dynamique dans les sondages. Il arrive même devant Arnaud Montebourg, avec 27% des intentions de vote, d'après une dernière enquête d'opinion. 

dossier :

Benoît Hamon

Mélanie Longuet