BFMTV

Les pistes de Julien Dray pour sauver le PS

Julien Dray vendredi matin sur BFMTV et RMC.

Julien Dray vendredi matin sur BFMTV et RMC. - BFMTV

Julien Dray, conseiller régional d'Ile-de-France et porte-parole du Parti socialiste pour les législatives, était ce vendredi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, à deux jours du second tour des législatives.

Invité vendredi matin sur BFMTV et RMC, Julien Dray apporte ses idées pour assurer la survie du PS, après la débâcle électorale. D'abord, il n'est favorable à un changement de nom du Parti socialiste. "Il fut un temps où j'étais pour cette solution", précise-t-il toutefois, "parce qu'il fallait se dépasser, etc. Dans le moment actuel, je pense qu'il faut se calmer. Parce que si on vend Solférino (le siège du PS, NDLR) comme on dit, si on change de nom, le risque c'est qu'on n'existe plus ou que pour l'opinion publique, ce soit 'on a mis la clé sous la porte'".

Julien Dray y croit encore: "Il y a un peuple de gauche qui est attaché à la famille socialiste. Maintenant, l'avenir du Parti socialiste est entre les mains de ses dirigeants et de ses militants. Il faudra un premier secrétaire", sans se "précipiter" sur le choix du successeur de Jean-Christophe Cambadélis, battu dès le premier tour des législatives dans sa circonscription.

"L'envie d'être ensemble"

Julien Dray pourrait-il lui-même prendre la tête du PS? "A ce stade, je n'aborderai pas aujourd'hui ces questions-là", balaie-t-il. "D'abord on débat des idées. Si on commence par les personnes, on ne va pas s'en sortir. Il y a besoin d'un examen profond. (...) Le fossé est immense (entre les vallsistes et les frondeurs, NDLR), mais le débat sert à ça, à voir comment on peut se rapprocher. Je ne suis pas convaincu que les divergences soient aussi importantes que cela".

Le porte-parole du PS pour les législatives formule un vœu pour l'avenir, et surtout pour la survie de son parti: "La question la plus importante pour les socialistes, c'est qu'ils aient envie d'être ensemble. Ca ne sert à rien de diriger le Parti socialiste s'il n'y a pas cette envie, cette solidarité, cette solidarité, si à la fin d'une réunion, il n'y a pas cette envie d'aller manger ensemble, de casser la croûte. Si chacun se sauve à toute vitesse parce qu'il y a les caméras à la porte".

Julien Dray voterait pour Manuel Valls

Julien Dray souhaite aussi à une modernisation du PS, appelant à "une réflexion nouvelle sur ce qu'est un parti": "Je pense qu'avec les nouvelles technologies, on peut faire des choses extraordinaires. On peut filmer les réunions d'appartements, on peut filmer les réunions de sections, on peut mettre tout ça en modernité".

Si Julien Dray était un électeur de sa circonscription de l'Essonne, il voterait pour Manuel Valls, "parce que c'est l'ancien Premier ministre de la République, il a été un camarade, j'ai des divergences avec lui, mais je voterais pour lui, parce qu'on a besoin de sa personnalité à l'Assemblée. Je sais qu'il y a des camarades socialistes qui lui en veulent, qui ont appelé à voter pour La France insoumise".

Alexandre Le Mer