BFMTV

Municipales: Patrick Balkany s'adresse aux habitants de Levallois dans une lettre

La lettre adressée par Patrick Balkany aux Levalloisiens.

La lettre adressée par Patrick Balkany aux Levalloisiens. - AFP

Dans une lettre adressée aux Levalloisiens, Patrick Balkany estime que "certains ont fait en sorte d’empêcher le suffrage universel" par le fait qu'il ne soit pas candidat.

De retour ce mercredi à la prison de la Santé au terme d'une longue période d'hospitalisation, l'ancien maire de Levallois-Perret Patrick Balkany a adressé un courrier à l'ensemble de ses anciens administrés, dans lequel il expose pourquoi il ne sera pas candidat aux municipales de 2020.

Cette décision avait été prise fin 2019, alors que les rumeurs d'une nouvelle candidature se faisaient de plus en plus fortes.

"Certains ont fait en sorte d’empêcher le suffrage universel"

Dans cette missive qui doit être distribuée dans 37.000 boîtes aux lettres à compter de ce jeudi, et que BFMTV à pu consulter, Patrick Balkany évoque son départ de l'hôtel de ville, "une souffrance personnelle très profonde et douloureuse."

Pour l'ancien député des Hauts-de-Seine, qui a été l'édile de la commune de l'ouest parisien pendant près de 40 ans, "certains ont fait en sorte d’empêcher le suffrage universel, fondement de notre Constitution, de s’exprimer librement…" En réalité, sa condamnation a été accompagnée d'une inéligibilité immédiate contre lui et son épouse

De fait, Patrick Balkany en profite pour revenir sur ses démêlés avec la justice, qui selon lui n'auraient pas du interférer avec son travail pour la commune. 

"Certains ont fait en sorte d'empêcher le suffrage universel de s'exprimer librement. Alors que les mêmes ont confirmé, par écrit et à de nombreuses reprises, que la faute, qui m’est reprochée et dont j’ai convenu, est totalement personnelle et familiale, ne possédant strictement aucun lien avec la gestion de notre ville", poursuit-il. 

Intronisation de la liste Pottier-Dumas/Weiss

Dans la suite de ce courrier de deux pages, qui selon Le Parisien a été écrit en collaboration avec son épouse Isabelle Balkany, Patrick Balkany estime que "le confort de vie et la qualité des services que nous avons, ensemble, mis en place", doivent perdurer.

Pour ce, celui qui a également été Conseiller général du département jusqu'en 1988 appelle à voter pour "passer le relais dans la sérénité", en faveur d'une liste menée par le duo Agnès Pottier-Dumas et David-Xavier Weiss, d'anciens proches collaborateurs et membres du Conseil municipal de la ville. Ils seront accompagnés pour le scrutin municipal "d'élus chevronnés." 

Et Patrick Balkany d'alerter: "Je vous demande instamment de ne pas vous laisser abuser par celle ou ceux qui se réclament faussement de mon soutien!", conclut-il. 

Dans la journée, Isabelle Balkany a partagé, sur les réseaux sociaux, une vidéo d'un peu plus de six minutes qui fait état du bilan de Patrick Balkany à la tête de Levallois-Perret. 

Hugo Septier