BFMTV

"Du jamais-vu en France": Isabelle Balkany dénonce l'inéligibilité immédiate requise contre elle et son mari

Lors d'une réunion exceptionnelle à Levallois-Perret ce mercredi soir, Isabelle et Patrick Balkany doivent annoncer qu'ils renoncent à se représenter aux élections municipales de mars 2020.

Le couple Balkany a annoncé ce mercredi qu'il renonçait à se présenter aux élections municipales de Levallois-Perret en mars prochain. Dans la foulée, Isabelle Balkany a dénoncé l'inéligibilité immédiate qui a été requise contre eux lors de leur procès en appel pour "blanchiment de fraude fiscale".

Interrogée sur notre antenne ce mercredi soir, la maire par intérim de cette commune des Hauts-de-Seine déplore que cette peine d'inéligibilité immédiate requise par le parquet soit "une réelle confiscation du suffrage universel. "C'est du jamais-vu", assure-t-elle.

"Nous n'allons pas la laisser à des incompétents"

"Il y a une 'volonté', de la part des magistrats, de nous empêcher de nous présenter aux élections municipales", tonne encore Isabelle Balkany. "Je pense que cela est grave car nous sommes dans une démocratie. Je pensais que le suffrage universel était au-dessus de tout."

"La cour d'appel a annoncé qu'elle donnerait son délibéré le 4 mars. Les dépôts de candidature cessent le 28 février", a rappelé Isabelle Balkany sur notre antenne. "Vous ne me ferez pas croire que cela est un hasard. Les magistrats sont suffisamment avertis de la législation pour le savoir."

"Nous avions promis de présenter une liste de la majorité municipale aux élections. La tête de liste a maintenant été choisie. Nous avons consacré notre vie à cette ville! Nous n'allons pas la laisser à des incompétents", précise enfin Isabelle Balkany, qui explique avoir proposé comme têtes de liste Agnès Pottier-Dumas et Xavier-David Weiss. Il s'agit d'une conseillère municipale de la ville et membre des Républicains et de l'un des adjoints au maire de Levallois.

Par ailleurs, la maire par intérim a précisé qu'elle poursuivrait sa mission jusqu'à la fin de son mandat.

Jeanne Bulant