BFMTV

Mort d'Alisha à Argenteuil: pour Gabriel Attal, "ce qui est arrivé est ignoble" et "ne restera pas impuni"

"Tous les services sont mobilisés pour punir les responsables", a assuré le porte-parole du gouvernement.

Deux jours après la découverte du corps sans vie d'Alisha, une adolescente de 14 ans, à Argenteuil dans le Val-d'Oise, Gabriel Attal a témoigné de son émotion. A l'issue du Conseil des ministres ce mercredi, le porte-parole du gouvernement a tenu à "dire mon émotion car ce qui est arrivé à cette jeune fille est terrible et ignoble. C’est une jeune fille qui a été emportée par le harcèlement, par une spirale infernale qui a conduit à ce drame."

Par la suite, Gabriel Attal a tenu à signifier à la famille de la victime que tout serait mis en oeuvre pour punir les auteurs de cet acte.

"Je veux dire à sa famille, à tous ceux qui l’aimaient, notre solidarité et notre émotion face à cette situation absolument tragique. Je veux dire aussi leur dire que ce drame ne restera pas impuni et que tous les services sont mobilisés pour punir les responsables."

"On ne peut accepter la banalisation de la violence" qu'illustre la multiplication des rixes entre bandes rivales, a encore déclaré le porte-parole du gouvernement.

Plusieurs mesures mises en place

Dans la suite de son propos, le porte-parole du gouvernement a également rappelé les mesures mises en oeuvre par le gouvernement afin de tenter d'endiguer les phénomènes de harcèlement et de cyberharcèlement chez les plus jeunes.

"Depuis 2017, on a mis en place une politique pour lutter avec acharnement contre ce phénomène terrible. Tous les ans une campagne sur le harcèlement est menée dans les établissements, il y a des formations pour prévenir le harcèlement, pour le repérer dès. Nous avons mis en place deux numéros accessibles pour tous et partout contre le harcèlement, lancé une plateforme web. Au fond on voit que c’est un sujet de société, on a tous et toutes des exemples dans notre entourage, ça nécessite une mobilisation collective. Les efforts du gouvernement vont se poursuivre", a-t-il détaillé.

Dans ce dossier, deux jeunes de 15 ans, un garçon et une fille, ont été interpellés. Ils sont actuellement en garde à vue pour des faits d'assassinat dans les locaux de la police judiciaire de Cergy chargée de l'enquête. Ils fréquentaient le même lycée privé professionnel qu'Alisha, à Argenteuil.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV