BFMTV

Marine Le Pen admet avoir raté son débat d'entre-deux tours

Marine Le Pen.

Marine Le Pen. - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Ce jeudi soir, sur le plateau de L'Emission politique sur France 2, la présidente du Front national a évoqué le débat d'entre-deux tours de la présidentielle où sa performance avait été jugée ratée, jusque dans les rangs de ses partisans. Elle a assuré que l'événement n'avait pas amoindri la confiance que les Français pouvaient avoir en elle.

Marine Le Pen participait ce jeudi soir, à travers L'Emission politique de France 2, à son premier grand rendez-vous télévisuel depuis le débat de l'entre-deux tours de la présidentielle qui l'avait opposée à Emmanuel Macron. Cette joute avait tourné à l'avantage du futur président de la République, et l'attitude de la candidate frontiste avait été jugée avec sévérité par de nombreux observateurs de la vie politique, comme par l'opinion et ses propre partisans. Interrogée ce jeudi soir à ce sujet, et à celui du potentiel affaiblissement de son crédit à la tête de sa formation en raison de cette contre-performance, elle a répondu, sur un ton solennel: 

"C’est long le combat politique, c’est dur, c’est compliqué. Mais quand on a des convictions chevillées au cœur, quand on aime son pays comme je l’aime, quand on y croit comme j’y crois, quand on croit dans son génie, sa culture, dans son dynamisme, dans cette spécificité qui est attendue dans le monde parce que le monde attend la France, rien ne peut vous en détourner. Même pas les coups durs."

Marine Le Pen s'est alors appuyé sur une maxime du célèbre moraliste français du XVIIe siècle, François de La Rochefoucauld: "Vous savez, ‘il n’y a pas une défaite qu’un homme d’esprit ne transforme en victoire’, La Rochefoucauld disait cela." Elle a ensuite enchaîné: "On prend des coups. Mais je crois que les Français, au-delà des jugements qu’ils ont pu avoir sur le débat, se disent: ‘Elle a pris un coup, et elle est solide et on peut compter sur elle’. Ils peuvent compter sur moi. "

Robin Verner